Groenland

22 août 2019 01:30; Act: 22.08.2019 06:32 Print

Trump dénonce le ton «méchant» du Danemark

Donald Trump n'a pas apprécié que la Première ministre danoise trouve «absurde» son idée de racheter le Groenland.

Sur ce sujet
Une faute?

Si le Danemark a joué l'apaisement mercredi, Donald Trump, visiblement vexé, a justifié l'annulation de sa visite dans le pays scandinave par le ton «méchant» des propos de la Première ministre danoise et le refus de Copenhague de vendre le Groenland aux Etats-Unis.

«La déclaration de la Première (ministre) selon laquelle c'était une idée absurde» d'acheter le Groenland «était méchante», a tonné le président américain devant des journalistes, alors que Mette Frederiksen avait assuré plus tôt qu'il n'y avait «pas de crise» entre Copenhague et Washington.

«Tout ce qu'elle avait à faire était de dire non, nous ne serons pas intéressés » par l'idée de vendre le Groenland, a poursuivi l'ancien homme d'affaires new-yorkais. «Elle ne s'adresse pas à moi, elle s'adresse aux Etats-Unis d'Amérique. On ne parle pas de cette façon aux Etats-Unis», a averti Donald Trump, rappelant que le président Truman, au milieu du 20e siècle, s'était intéressé également à cette immense île de l'Arctique.

Proposition «absurde»

En déplacement au Groenland, territoire autonome rattaché au Danemark, la Première ministre Mette Frederiksen avait qualifié d'«absurde» la proposition d'achat du président américain. Copenhague, avait-elle rappelé en substance, n'a pas même le pouvoir de vendre cette entité bénéficiant d'une large autonomie.

Le milliardaire républicain avait annoncé dans une salve de tweets mardi soir le report de sa rencontre avec la Première ministre danoise. «Le Danemark est un pays très spécial, avec des gens incroyables, mais étant donné les commentaires de la Première ministre Mette Frederiksen, selon lesquels elle n'aurait aucun intérêt à discuter de l'achat du Groenland, je vais repousser notre rencontre prévue dans deux semaines à un autre moment», avait-il tweeté.

«La réalité transcende la fiction»

Cette annonce intervient dans une séquence diplomatique importante pour le dirigeant américain, qui doit bientôt s'envoler pour la France, où il assistera au sommet du G7 à Biarritz, du 24 au 26 août.

Aux côtés des autres leaders des grandes puissances mondiales, il pourrait encore jouer les trouble-fêtes, tant les sujets de discorde se multiplient entre les Etats-Unis et leurs alliés traditionnels.

Le secrétaire d'Etat américain Mike Pompeo et le ministre danois des Affaires étrangères Jeppe Kofod ont tous les deux tenu mercredi, après avoir échangé par téléphone, à réaffirmer les liens étroits entre les deux pays. «Les Etats-Unis et le Danemark sont de proches amis et alliés», a tweeté Jeppe Kofod. La porte-parole de la diplomatie américaine a fait savoir de son côté que Mike Pompeo avait évoqué lors de cette conversation une «coopération renforcée avec le Royaume du Danemark dans l'Arctique - y compris le Groenland».

A Copenhague, la reine Margrethe, à l'origine de l'invitation à Donald Trump, a exprimé sa «surprise» dans un commentaire écrit transmis à la chaîne de télévision publique DR. Et l'ensemble de la classe politique du pays scandinave a exprimé sa stupéfaction. «La réalité transcende la fiction (...), cet homme est imprévisible», a tweeté Morten Østergaard, chef de la gauche radicale et membre de la majorité parlementaire.

L'annulation impromptue de sa visite au Danemark, prévue les 2 et 3 septembre, montre une nouvelle fois la capacité du 45e président des Etats-Unis à casser les codes de la diplomatie traditionnelle.

«Grosse transaction»

Pour le politologue Marc Jacobsen, spécialiste du Groenland à l'université de Copenhague, Donald Trump se comporte même en «maître colonial ignorant». «L'idée de Donald Trump d'acheter le Groenland est absurde et l'annulation de sa visite d'Etat au Danemark est tout aussi absurde alors qu'il sait qu'il n'y a aucune chance que le Groenland devienne le 51e Etat de l'Amérique», a-t-il dit à l'AFP.

Le milliardaire américain avait qualifié le week-end dernier ce potentiel achat de «grosse transaction immobilière», qui serait «stratégiquement intéressante». Peuplé de 56'000 habitants, le Groenland est une gigantesque île arctique, grande comme quatre fois la France. Ses ressources naturelles (pétrole, gaz, or, diamant, uranium, zinc, plomb) et le réchauffement climatique qui ouvre de nouvelles voies maritimes attisent les convoitises, notamment des Etats-Unis, de la Chine et de la Russie.

Dans ce contexte, «l'objectif ultime de Trump n'est pas d'acquérir le Groenland, mais au moins de nouveaux territoires, ou parcelles», dans l'Arctique, analyse Mikaa Mered, professeur de géopolitique des pôles à l'Institut libre des relations internationales (ILERI) de Paris.

Face aux ambitions de Pékin dans la région, Washington pourrait par exemple «avoir jeté son dévolu» sur la base navale de Grønnedal, dans le sud du Groenland, que les Danois avaient renoncé à vendre fin 2017 parce que les seuls acheteurs déclarés étaient chinois, selon le chercheur.

(nxp/afp)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • JAP le 22.08.2019 06:45 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Souvenir

    En se souviendra de lui comme le président gâteux qui aura fait chier toute la planète.

  • MonsieurNicolas le 22.08.2019 06:43 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et ça continue...

    Un enfant gâté dirige le monde... J'ai peur !

  • Ben le 22.08.2019 06:43 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Un gamin

    Mais euh, elle a été trop méchante, je lui défais la paix, na.

Les derniers commentaires

  • Ventapelouze Montoto le 22.08.2019 21:38 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Trumperie Arctique.

    Qu'il mette d'abord en vente l'Alaska pour 100 millions aussi, après on verra.

  • mon avis compte le 22.08.2019 18:37 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    triste gauche

    la gauche déchaîné et comme d'ab qui n'a rien compris

    • jarod gibbs le 22.08.2019 22:09 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @mon avis compte

      C'est vrai qu'a droite,il n'y a rien a comprendre vu que le chef sait mieux que toi...

  • mon opinion est juste le 22.08.2019 18:15 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Trump genious

    vous avez rien compris et pourtant est clair russie chine et usa essayent de profiter de la fonte du pole nord donc avoir des bases en Islande est comme la forteresse sur la route du sel du moyen âge Trump plus l'exploitation des richesses l'arctique , Trump est moins stupide que les stupides disent qu'il est .. et un homme d'affaires qui travaille pour America First et nous on chamaille pour Europe last

    • Jean Luc le 22.08.2019 20:23 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @mon opinion est juste

      Il pollue la planète surtout

  • chrisjac le 22.08.2019 16:04 Report dénoncer ce commentaire

    Protégeons nous pour le futur

    Il est étonnant que vous soyez étonnés. Il est bon de rappeler que M. Trump était un Gros Promoteur Immobilier et se comporte ainsi depuis son élection. Il fonctionne comme cela avec les Etats. Il convient que les Etats mettent tout en oeuvre afin d'éviter les pressions, le chantage, etc., que cela soit : informatique, financier, politique et commercial. Il est légitime de se demander qu'est-ce qui mijote de tordu afin que le Danemark lui cède ce qu'il veut. Donc, à suivre ...

  • Jean Luc le 22.08.2019 13:18 Report dénoncer ce commentaire

    Trumpé

    Le Groenland qui fait parti du Danemark n'a que faire des américains, c'est l'un des pays où le système social est le plus développé et l'un des pays avec le PIB le plus important au monde, ça ne lintéresse pas de devenir une province du pays le plus polluant de la terre et dont le système sociale et l'un des plus mauvais pour un pays riche....Le Danemark sait très bien exploiter les richesses de sont territoire et il les redistribue à sa population.

    • Jean Aimarre le 22.08.2019 18:16 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Jean Luc

      les chinois ont dejaqleur temps fait une offre pour s'installer .. shuttttt !

    • Jean Luc le 22.08.2019 20:25 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Jean Aimarre

      Vendre une ancienne base militaire ne change pas la territorialité du terrain et si Trump a des problèmes avec les chinois, pas le reste du monde !