Royaume-Uni

12 juillet 2018 19:19; Act: 13.07.2018 06:44 Print

Brexit: Trump tacle Theresa May

Le président américain a douché jeudi soir les espoirs d'un accord commercial avec les Etats-Unis en cas de Brexit mou.

Voir le diaporama en grand »
Le président américain aurait donné l'ordre de garder Guantanamo, la prison américaine à Cuba, ouverte pendant au moins 25 ans encore. (Mercredi 17 octobre 2018) «Il est calme; je suis calme.» Le président américain Donald Trump résume ainsi la mue de sa relation jadis explosive avec le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un. Il s'accroche aussi à ce qu'il considère être son grand «succès» diplomatique, quitte à se satisfaire de gestes limités de la part de Pyongyang. (22 septembre 2018) L'ex-directeur de campagne de Donald Trump, Paul Manafort, a accepté de plaider coupable de conspiration contre les Etats-Unis et entrave à la justice. (Vendredi 14 septembre 2018) Il y a le feu à la Maison Blanche. Un livre de Bob Woodward, le tombeur de Richard Nixon, dépeint le chaos sous la présidence Trump. Une tribune parue dans le New York Times révèle également que de hauts fonctionnaires «résistent» au président. (Vendredi 7 septembre 2018) Brett Kavanaugh, candidat de Donald Trump à la Cour suprême, a été entendu, mardi. Mais les démocrates ont demandé un report de son audition. (Mardi 4 septembre 2018) L'administration américaine de Donald Trump a annoncé vendredi l'annulation de 200 millions de dollars d'aide aux Palestiniens. (24 août 2018) Le président américain envisage de gracier Paul Manafort son ex-chef de campagne tout juste reconnu coupable de fraude. (Jeudi 23 août 2018) Donald Trump a accusé son ex-avocat Michael Cohen (à gauche) d'avoir «inventé» des faits en plaidant coupable, mais a loué son ex-directeur de campagne Paul Manafort (à droite), confondu mardi par la justice. (Mercredi 22 août 2018) Washington souhaite maintenir en vie des centaines de centrales au charbon, au grand dam des scientifiques. (Mardi 21 août 2018) Le défilé militaire souhaité par le président américain Donald Trump, qui devait avoir lieu le 10 novembre 2018, a finalement été repoussé, possiblement en 2019. (Jeudi 16 août 2018) Washington va taxer 50 milliards de dollars de produits chinois à hauteur de 25% à partir du 23 août. (Mardi 7 août 2018) Donald Trump admet l'ingérence russe dans la présidentielle américaine, selon des médias. Il déclare s'être mal exprimé face à Poutine, où il avait affirmé que les Russes n'avaient pas pris part à la présidentielle de 2016. Donald Trump et son épouse sont arrivés à Londres pour une série de manifestations. Mais la polémique enfle déjà, avec les remarques critiques du président sur Theresa May et le Brexit. (Jeudi 12 juillet 2018) Les Etats-Unis ont menacé mardi de taxer une nouvelle salve de produits chinois. Quelque 200 milliards de dollars sont en jeu. (10 juillet 2018) Donald Trump a nommé lundi soir le juge conservateur Brett Kavanaugh à la Cour suprême américaine. (9 juillet 2018) En choisissant lundi un nouveau juge pour la Cour suprême, Donald Trump veut ancrer l'institution dans le conservatisme. (9 juillet 2018) L'administration américaine demande un délai pour pouvoir réunir les familles de migrants séparés. (Vendredi 6 juillet 2018) epa06874431 US President Donald J. Trump and first lady Melania Trump (not pictured) cross the South Lawn upon arrival at the White House in Washington, DC, USA, 08 July 2018. The First Family spent the weekend at the Trump National Golf Club in Bedminster Township, New Jersey. EPA/Oliver Contreras / POOL Le président américain Donald Trump a annoncé jeudi la démission de Scott Pruitt, ministre de l'Environnement très controversé en raison d'une cascade de scandales liés à son train de vie et à son utilisation des fonds publics. (Jeudi 5 juillet 2018) C'est lundi que le président américain Donald Trump présentera son candidat pour succéder au juge à la Cour suprême Anthony Kennedy. (Jeudi 5 juillet 2018) Le ministre américain de la Justice Jeff Sessions a annulé mardi, au motif qu'elles étaient invalides, plusieurs directives concernant notamment l'incarcération des mineurs et les discriminations dans l'éducation, ce qui a alarmé les défenseurs des droits civiques. (Mardi 3 juillet 2018) Le président américain Donald Trump a déclaré que le roi Salmane d'Arabie saoudite avait accepté sa demande d'augmenter la production de pétrole. (Samedi 30 juin 2018) Melania Trump s'est de nouveau rendue jeudi à la frontière avec le Mexique, à Tucson, dans l'Arizona, pour y rencontrer des enfants sans-papiers. (Jeudi 28 juin 2018) La Cour suprême des Etats-Unis a validé mardi le décret anti-immigration de Donald Trump, offrant une victoire définitive au président américain à l'issue d'une âpre bataille judiciaire autour de cette mesure extrêmement controversée qui interdit aux ressortissants de six pays majoritairement musulmans l'entrée sur le sol américain. (Mardi 26 juin 2018) L'épouse du président américain Donald Trump s'est rendue dans un centre pour jeunes migrants, en pleine polémique sur la séparation des familles en situation illégale. (Jeudi 21 juin 2018) Le président américain Donald Trump a annoncé mercredi qu'il allait signer un texte pour éviter la séparation des familles de migrants ayant franchi illégalement la frontière avec le Mexique. (Mercredi 20 juin 2018) Ivanka Trump a évoqué avec son père le fait que les enfants de migrants sont séparés de leurs parents en situation illégale. (Mercredi 20 juin 2018) Washington a annoncé mardi soir par son ambassadrice Nikki Haley son retrait du Conseil des droits de l'Homme de l'ONU. (19 juin 2018) Donald Trump a revendiqué lundi sa fermeté extrême aux frontières malgré le tollé provoqué par la séparation de plus de 2300 mineurs arrachés à leurs parents sans papiers, en affirmant qu'il ne laisserait pas les Etats-Unis devenir «un camp pour migrants». (Lundi 18 juin 2018) Le président russe Vladimir Poutine s'est dit prêt à rencontrer Donald Trump «dès que» Washington sera prêt. (Dimanche 10 juin 2018) Le nom «Trump» va-t-il disparaître du paysage immobilier new-yorkais? Trois immeubles résidentiels l'ont déjà retiré de leur façade et un quatrième a obtenu jeudi le droit de faire de même. (Jeudi 3 mai 2018) Donald Trump a décidé de maintenir jusqu'au 1er juin l'exemption provisoire des droits de douane sur les importations d'acier et d'aluminium en provenance de l'Union européenne. (Lundi 30 avril 2018) L'ancien maire de New York Rudy Giuliani a rejoint l'équipe d'avocats du président américain Donald Trump. (Jeudi 19 avril 2018) Le président américain a décidé de reprendre les discussions concernant le traité de libre-échange transpacifique, dont il s'était retiré après son arrivée au pouvoir. (Jeudi 12 avril 2018) L'administration Trump a décidé d'assouplir les normes de pollution pour les voitures particulières. La Californie n'est pas d'accord. (Lundi 2 avril 2018) Donald Trump a tweeté qu'il remplaçait son ministre des Anciens combattants par le médecin de la présidence, l'amiral Ronny L. Jackson. (Jeudi 28 mars 2018) L'administration Trump a annoncé la fin dans un an d'un dispositif empêchant l'expulsion des immigrés libériens résidant aux Etats-Unis. (Mardi 27 mars 2018) Donald Trump a annoncé, d'un tweet, le limogeage de son conseiller à la sécurité nationale, H.R. McMaster. Il sera remplacé par le néo-conservateur John Bolton. (Jeudi 22 mars 2018) Donald Trump a décidé de limoger en douceur H.R. McMaster, son conseiller à la sécurité nationale, affirme le Washington Post. (Jeudi 15 mars 2018) Le président américain a bloqué la fusion entre les fabricants de microprocesseurs Broadcom et Qualcomm. (Lundi 12 mars 2018) Le président américain impose des taxes, de 25% pour l'acier et 10% pour l'aluminium. Les risques d'une guerre commerciale n'ont jamais été aussi forts. (Jeudi 8 mars 2018) Le procureur enquêtant sur l'ingérence russe dans la présidentielle américaine a annoncé que Richard Gates allait plaider coupable. Ce revirement suggère que cet ex-conseiller de campagne de Donald Trump serait prêt à coopérer avec les investigateurs. (Vendredi 23 février 2018) Séduit par le défilé du 14 juillet dernier où Macron l'avait invité, le président américain veut lui aussi un défilé militaire pour son pays. (Mardi 6 février 2018) Le ministre des Affaires étrangères iranien Mohammad Javad Zarif estime que la politique de réarmement nucléaire des Etats-Unis menace d'anéantir l'humanité. (Dimanche 4 février 2018) Le président américain Donald Trump a approuvé la publication d'une note confidentielle sur des écoutes du FBI durant la campagne présidentielle qui suscite de vifs remous à Washington. (Jeudi 1 février 2018) Donald Trump a été soumis à sa demande à un test conçu par le docteur Ziad Nasreddine pour détecter d'éventuels troubles cognitifs. Tout va bien. Le président a su nommer un dromadaire ou encore donner le point commun entre un train et un vélo. (Mercredi 17 janvier 2018) Le président américain a décidé de dissoudre la commission qu'il avait mise en place pour enquêter sur la fraude électorale en 2016. (Mercredi 3 janvier 2017) Le président américain Donald Trump a renoncé à saisir la Cour suprême pour interdire aux transgenres d'entrer dans l'armée. (Vendredi 29 décembre 2017) Le décret migratoire de Donald Trump est entré en vigueur ce jeudi 8 décembre 2017. La Cour suprême des Etats-Unis a donné son feu vert à l'application intégrale du décret anti-immigration du président visant à interdire l'entrée sur le territoire de ressortissants de six pays à majorité musulmane. (Lundi 4 décembre 2017) La réforme fiscale souhaitée par Trump a été adoptée par le Sénat dans la nuit de vendredi à samedi. Une belle victoire pour le président américain.(2 décembre 2017) Le président Donald Trump a quitté Manille, après un voyage de 12 jours en Asie qu'il a lui-même qualifié de «très réussi». (Mardi 14 novembre 2017) Le nom du nouveau patron de la Fed sera dévoilé par Donald Trump ce jeudi soir. (2 novembre 2017) Le président américain Donald Trump annoncera «la semaine prochaine» son choix pour la présidence de la banque centrale américaine, poste actuellement occupé par Janet Yellen.(Vendredi 27 octobre 2017) Le Congrès américain a adopté la résolution sur le budget 2018, après un vote de la Chambre des représentants qui permettra au président Donald Trump de lancer sa grande réforme fiscale. (Jeudi 26 octobre 2017) Donald Trump poursuit son bras de fer avec la NFL, en invitant les citoyens à signer une pétition en ligne pour le respect de l'hymne national américain. (Vendredi 20 octobre 2017) Le Sénat américain a adopté jeudi par 51 voix contre 49 une résolution budgétaire qui va accélérer l'examen parlementaire de la réforme voulue par le président américain. (20 octobre 2017) Le Sénat s'apprête à voter sur le lancement de la réforme fiscale controversée de Donald Trump, qui prévoit une baisse d'impôts importante pour les sociétés et les plus fortunés. (Jeudi 19 octobre 2017) Un juge fédéral de l'Etat américain du Maryland a suspendu l'application de la troisième version du décret anti-immigration du président américain. Sa décision survient peu après un jugement similaire pris mardi par un magistrat de Hawaï. (Mercredi 18 octobre 2017) La troisième et dernière version du décret anti-immigration de Donald Trump, qui devait entrer en vigueur mercredi, a été suspendue par un juge fédéral hawaïen. (Mardi 17 octobre 2017) «Il n'y a plus rien de tel qu'Obamacare. Je le dis depuis des années, le concept n'aurait jamais pu fonctionner, même dans ses meilleurs jours», a déclaré Donald Trump à propos de la loi sur la couverture santé instaurée par son prédécesseur. (Lundi 16 octobre 2017) Donald Trump a reçu Justin Trudeau à la Maison-Blanche pour évoquer les négociations en cours sur l'accord de libre-échange nord-américain (Aléna), que le président américain menace de dénoncer. (Mercredi 11 octobre 2017) Le président américain Donald Trump s'est engagé à travailler avec les démocrates pour protéger les «Dreamers», ces immigrés arrivés illégalement aux Etats-Unis quand ils étaient mineurs. Il exige toutefois que le mur qu'il veut construire à la frontière mexicaine soit intégré à l'accord. (Dimanche 8 octobre 2017) Donald Trump a dévoilé dimanche 24 septembre la nouvelle version de son décret limitant l'immigration. Le Soudan ne fait plus parti des pays 'bannis'. En revanche Corée du Nord et Venezuela et le Tchad y ont été ajoutés. Le décret doit entrer en vigueur le 18 octobre. (Image d'illustration) Un nouveau texte pourrait ajouter de nouveaux pays à la liste des six Etats dont les ressortissants sont déjà privés d'entrée aux USA. (Vendredi 22 septembre 2017) Le discours de Donald Trump à l'ONU est très attendu, sur fond d'anxiété générale sur les dossiers iranien ou nord-coréen. (19 septembre 2017) Huit mois après son arrivée au pouvoir, Donald Trump s'exprimera mardi matin pour la première fois devant l'assemblée générale de l'ONU. Un discours attendu mais qui pourrait s'avérer délicat pour le 5e président de l'histoire américaine. (17 septembre 2017) Le président américain Donald Trump a promulgué une résolution du Congrès rejetant les «nationalistes blancs» et les «suprémacistes blancs», après des violences racistes à Charlottesville en août. (Jeudi 14 septembre 2017) Le président Donald Trump propose d'associer à un projet de loi républicaine visant à réduire l'immigration légale aux Etats-Unis une mesure destinée à protéger les «Dreamers». (Mercredi 13 septembre 2017) La Cour suprême a validé le recours du gouvernement contre la décision de la cour d'appel de San Francisco. (Mardi 12 septembre 2017) Après 15 Etats mercredi, la Californie et trois autres Etats poursuivent à leur tour l'administration Trump, accusant sa décision de mettre fin au Daca, programme qui protégeait les jeunes sans-papiers, d'être «anti-constitutionnelle» et illégale. (Lundi 11 septembre 2017) Donald Trump a décidé de mettre fin au programme mis en place par Obama pour protéger 800'000 jeunes sans-papiers. (Mardi 5 septembre 2017) Les dirigeants de plusieurs dizaines de grandes entreprises ont appelé Donald Trump à ne pas supprimer un programme qui permet à des centaines de milliers de jeunes sans-papiers de rester aux Etats-Unis. Selon eux, l'impact économique pourrait représenter une perte de 460,3 milliards de dollars pour le PIB américain. (Vendredi 1 septembre 2017) Le gouvernement américain a annoncé avoir sélectionné quatre entreprises pour construire des prototypes de murs en béton renforcé à la frontière avec le Mexique, promesse de campagne de Donald Trump. (Jeudi 31 août 2017) Le président américain s'est exprimé depuis le Missouri où il a appelé à une grande réforme fiscale tout en restant avare en détails. (Mercredi 30 août 2017) Donald Trump a martelé que le Mexique paierait «d'une manière ou d'une autre» pour le mur à la frontière qu'il espère construire mais pour lequel il peine à convaincre le Congrès de débloquer les fonds. (Lundi 28 août 2017) Les Etats-Unis doivent construire un mur anti-immigrés à la frontière mexicaine et le Mexique paiera la facture d'une manière ou d'une autre, a réaffirmé Donald Trump avant un débat difficile au Congrès. (Dimanche 27 août 2017) Trump ordonné au Pentagone de ne plus recruter de transgenres. Le sort de ceux déjà enrôlés reste à la discrétion du secrétaire à la Défense. (Vendredi 25 août 2017) Le président américain Donald Trump a défendu avec vigueur sa réaction après les incidents de Charlottesville, lors d'un discours devant des milliers de partisans enthousiastes à Phoenix, tout en lançant de nouvelles salves contre les médias et les élites. (Mardi 22 août 2017) Le président américain a exclu lundi 21 août, tout retrait des Etats-Unis d'Afghanistan, ouvrant la porte à l'envoi de soldats supplémentaires. Image - lundi 21 août 2017 Dans son discours sur la stratégie en Afghanistan, lundi, Donlad Trunp a accentué la pression sur le Pakistan accusé d'être un repaire pour «des agents du chaos». Il s'est pourtant dit ouvert à une possible issue politique à la crise, qui pourrait inclure les talibans. (Image - lundi 21 août 2017) Trump souhaite envoyer jusqu'à 3900 soldats supplémentaires en Afghanistan. C'est peu, sachant qui y en a actuellement environ 8400 (13'500 avec les hommes d'autres pays). Mais cela contredit le retrait qu'il défendait il y a encore quelques mois. (Image - lundi 21 août 2017) Le conseiller Steve Bannon, jugé proche de l'extrême-droite a été limogé par Donald Trump, après des semaines de spéculations. Il a immédiatement réintégré la direction du très droitier site d'information Breitbart, et assuré qu'il continuerait à se battre 'pour Trump'. (Image d'archive) Donald Trump a annoncé mercredi dans un tweet la dissolution de deux des instances l'entourant pour le conseiller en matière de politique économique après la vague de démissions de PDG qui en faisaient partie. (Mercredi 16 août 2017) Lors d'une conférence de presse à la Trump Tower mardi, le président américain Donald Trump a défendu sa réaction initiale face aux violences qui ont secoué Charlottesville: «Je pense qu'il y a des torts des deux côtés», a-t-il lancé. (Mardi 15 août 2017) Le président a retweeté un message d'un homme qui le traitait de «fasciste», avant de le supprimer une vingtaine de minutes plus tard. Ce n'est pas son premier cafouillage sur Twitter. (Mardi 15 août 2017) Au total, cinq personnalités ont décidé de ne plus conseiller Donald Trump, suite au tollé provoqué par le président après les violences à Charlottesville: le président du principal syndicat du pays, l'AFL-CIO, Richard Trumka (ici), et Scott Paul, président de l'Alliance pour l'industrie américaine ont emboîté le pas aux patrons de Merck, Intel et Under Armour. (Image d'archive) Kenneth Frazier, PDG du géant de la pharmacie Merck, du temps où il s'entendait avec Donald Trump. Comme les patrons d'Intel et de Under Armour, il a décidé de ne plus conseiller le président. Car il a tardé à condamner l'extrême droite après les violences de Charlottesville. (Lundi 14 août 2017) Mercredi 9 août, cinq femmes transgenres employées par l'armée américaine ont lancé des poursuites devant un tribunal fédéral contre Donald Trump et le Pentagone, suite à l'annonce par le président républicain le 26 juillet, que les personnes transgenres ne pourraient plus travailler dans l'armée. (Image - 27 juillet 2017) Paul Manafort a dirigé la campagne Donald Trump avant d'être contraint de démissionner. Les médias avaient révélé qu'il était visé par une enquête au sujet de millions de dollars qu'il aurait reçus de l'ancien président ukrainien pro-russe Viktor Ianoukovitch. (9 août 2017) Les sanctions promulguées cette semaine par le président américain Donald Trump contre la Russie pourraient affecter le secteur de l'énergie, jusqu'ici laissé à l'écart des rétorsions commerciales appliquées après la crise ukrainienne. (Mardi 8 août 2017) Un décret de Donald Trump veut couper des financement fédéraux pour les villes dont les services d'ordre ne coopèreraient pas avec la police de l'immigration pour poursuivre les migrants illégaux. Chicago, ville 'sanctuaire' menée par son maire démocrate Rahm Emanuel (ici), a déposé plainte contre ce texte. (Image d'archive) Le vice-président américain Mike Pence a catégoriquement démenti dimanche les affirmations du New York Times selon lesquelles il se prépare activement à être candidat à la présidence en 2020 pour succéder à Donald Trump. Le ministre américain de la Justice a condamné «le nombre stupéfiant de fuites qui entravent l'action de notre gouvernement». Il a annoncé l'inculpation de 4 personnes dans cette affaire. (Vendredi 4 août 2017) Le président américain a mis en garde contre la dégradation des relations avec Moscou, et a blâmé le Congrès pour les nouvelles sanctions américaines. (Jeudi 3 août 2017) Donald Trump a promulgué mercredi les nouvelles sanctions américaines contre la Russie, qu'il juge toutefois « très imparfaites» car elle risquent de «rapprocher la Chine, la Russie et la Corée du Nord». (Mercredi 2 août 2017) Un consultant de Fox News a accusé la chaîne d'avoir publié de fausses informations pour nuire aux démocrates, et cela à la demande de Donald Trump. (Mardi 1 août 2017) Selon le , Donald Trump aurait dicté à son fils le récit de sa rencontre avec une avocate russe en 2016, en pleine campagne présidentielle. (Mardi 1 août 2017) La Maison Blanche a annoncé que le président signerait le texte de sanctions contre la Russie. (Vendredi 28 juillet 2017) John Kelly remplace Reince Priebus au poste de secrétaire général de la Maison Blanche. (Vendredi 28 juillet 2017) Donald Trump a annoncé la nomination d'un nouveau secrétaire général de la Maison Blanche, limogeant de fait Reince Priebus. (Vendredi 28 juillet 2017) Les sénateurs américains ont rejeté vendredi l'abrogation partielle de l'Obamacare, un nouveau coup dur pour le président Donald Trump. (Vendredi 28 juillet 2017) Le Sénat américain a adopté une nouvelle série de sanctions pour punir la Russie de son ingérence présumée dans l'élection présidentielle américaine. Le texte, qui a déjà été voté par la chambre des représentants, va maintenant être soumis au président Trump. (Jeudi 27 juillet 2017) Revigorés par leur courte victoire de la veille, les républicains ont connu un dur retour à la réalité quand le Sénat, où ils ont pourtant la majorité, a torpillé leur projet d'abroger purement et simplement l'Obamacare. (Mercredi 26 juillet 2017) Le président américain Donald Trump a indiqué mercredi que les personnes transgenres ne pourront pas servir dans l'armée américaine, estimant qu'elle ne pouvait notamment pas «supporter le fardeau des coûts médicaux énormes». (Mercredi 26 juillet 2017) Le Sénat américain a voté mardi de justesse pour ouvrir le débat sur l'abrogation d'Obamacare, démarrant plusieurs jours de discussions dans la chambre haute du Congrès sur un dossier qui divise la majorité républicaine depuis des mois. (Mardi 25 juillet 2017) Les tensions entre partisans de l'«America First» et d'une diplomatie plus ouverte sont de plus en plus vives à Washington. Le chef de la diplomatie Rex Tillerson «est très contrarié». (Mardi 25 juillet 2017) «Tous mes actes ont été appropriés», a déclaré Jared Kuschner, gendre de Donald Trump, à la sortie de son interrogatoire par le Congrès. (Lundi 24 juillet 2017) Le gendre de Donald Trumpp, Jared Kuschner, devait être entendu lundi par la commission du Renseignement du Sénat, qui enquête sur d'éventuelles collusions entre l'équipe de campagne du président étasunien et la Russie. (Lundi 24 juillet 2017) Le président américain Donald Trump a emménagé à la Maison Blanche il y a exactement six mois, un jalon qu'il a marqué par une attaque en règle contre son ministre de la Justice au sujet de l'affaire d'ingérence de la Russie dans l'élection de 2016. (Jeudi 20 juillet 2017) Le président Donald Trump a déclaré: «Nous faisons très bien contre l'EI. L'EI tombe vite, très vite». (Jeudi 20 juillet 2017) Donald Trump a tenté de sauver sa promesse de campagne d'abroger Obamacare, maniant menaces et flatteries à l'égard des sénateurs républicains pour les convaincre de voter la réforme du système de santé avant la fin de la session parlementaire. (Mercredi 19 juillet 2017) Le projet de réforme de l'Obamacare, promesse de campagne du président, est tombé à l'eau après que plusieurs sénateurs républicains ont annoncé leur opposition. (Mardi 18 juillet 2017) L'interprétation de la rencontre (ici) entre Donald Trump et Vladimir Poutine, vendredi 7 juillet à Hambourg, varie fortement selon les observateurs. Trump la qualifie de ' formidable' et appelle à une relation 'constructive' avec Moscou. (Image - 7 juillet 2017) Trump a assuré qu'il avait pressé Poutine de lui avouer ou infirmer son ingérance dans l'élection américaine. Moscou assure que Trump a accepté le démenti de Poutine niant toute implication. Les deux pays se sont mis d'accord sur un cessez-le-feu à compter de dimanche dans le sud-ouest de la Syrie. Image - vendredi 7 juillet 2017) Donald Trump a de nouveau attaqué les grands médias américains qu'il accuse de diffuser la «haine» envers lui et a justifié son usage intensif des réseaux sociaux pour répliquer à ses détracteurs. (Samedi 1er juillet 2017) Un juge américain a suspendu pour deux semaines toutes les expulsions de ressortissants irakiens des Etats-Unis. Cette décision fait suite à une précédente, qui concernait des chrétiens chaldéens d'Irak arrêtés mi-juin lors d'un coup de filet, plongeant l'ensemble de la communauté irakienne de la région dans l'émoi (ici à l'image). (Mardi 27 juin 2017) Donald Trump s'est félicité de la décision de la Cour suprême: Les Syriens, Libyens, Iraniens, Soudanais, Somalien et Yéménites, qui seraient totalement inconnus des autorités américaines, ne pourront pas entrer aux Etats-Unis. (Lundi 26 juin 2017) La Cour suprême a remis lundi partiellement en vigueur le décret anti-immigration très controversé de Donald Trump, en attendant de l'examiner en audience à l'automne. Une victoire relative mais néanmoins notable pour le président américain. (Lundi 26 juin 2017) Donald Trump a reproché à Barack Obama d'avoir eu connaissance des ingérences russes dès août 2016 et de n'avoir rien fait à ce sujet. (Dimanche 25 juin 2017) Deux hauts responsables du renseignement étasunien ont dit au procureur Robert Mueller que Donald Trump leur avait suggéré de déclarer publiquement qu'il n'existait aucune collusion entre son équipe et Moscou. (Jeudi 22 juin 2017) Le ministre américain de la Justice, Jeff Sessions, a assuré mardi en préambule de son audition devant le Sénat ne pas avoir eu «connaissance» de collusion entre l'équipe de campagne de Trump et le gouvernement russe. (13 juin 2017) Donald Trump s'est dit vendredi prêt «à 100%» à témoigner sous serment. Il a démenti avoir demandé à l'ancien chef du FBI James Comey d'abandonner l'enquête sur son ex-conseiller à la sécurité nationale Michael Flynn. (Vendredi 9 juin 2017) L'ex-directeur du FBI James Comey a été auditionné jeudi par le Sénat. Il a accusé notamment de «mensonges» l'administration du président Trump, qui lui aurait intimé d'abandonner un volet de l'enquête russe sur un proche. (Jeudi 8 juin 2017) James Clapper, ancien directeur du Renseignement américain, a déclaré que les faits supposés reprochés au président Donald Trump concernant des ingérences russes était plus grave que l'affaire du Watergate, qui avait mené à la démission de Richard Nixon. (Mercredi 7 juin 2017) Robert Mueller est un ancien directeur du FBI. Il a été nommé procureur spécial chargé d'enquêter «sur les efforts du gouvernement russe pour influencer l'élection présidentielle de 2016, et les sujets liés». (Mercredi 17 mai 2017)

Sur ce sujet
Une faute?

Le président américain Donald Trump doit s'entretenir vendredi avec Theresa May, après avoir torpillé dans la nuit le projet de la dirigeante britannique de relation commerciale avec l'Union européenne après le Brexit.

«S'ils font un tel accord, nous traiterions avec l'Union européenne au lieu de traiter avec le Royaume-Uni», a dit M. Trump au tabloïd The Sun alors que Mme May comptait profiter de sa visite officielle au Royaume-Uni pour faire avancer les discussions sur la conclusion d'un accord de libre-échange avec Washington, une fois que son pays aura quitté l'UE fin mars 2019.

«Cela tuera probablement l'accord» avec les Etats-Unis, a ajouté M. Trump, arrivé au Royaume-Uni jeudi après-midi de Bruxelles où il a sommé ses partenaires de l'Otan de mettre davantage la main à la poche en matière de dépense de défense. Avant de quitter la capitale belge, il avait porté un premier coup au projet de Mme May, présenté le jour-même, affirmant «ne pas savoir» s'il correspondait au vote des Britanniques de quitter l'UE.

Il n'a pas non plus exclu de rencontrer son «ami» Boris Johnson, partisan d'un Brexit dur, qui a claqué la porte du gouvernement en début de semaine pour protester contre le plan de Mme May et qui ferait, selon lui, un «grand Premier ministre». «Cela en dit long sur ses préférences personnelles, et vers quel genre de Brexit dur il veut voir le Royaume-Uni prendre le chemin», a estimé le quotidien The Guardian.

«Les amis les plus chers»

A Washington, la porte-parole de la Maison Blanche, Sarah Sanders, a tenté de minimiser l'impact des déclarations de M. Trump en assurant que le président américain «aime et respecte beaucoup» Mme May, puisque, a-t-elle ajouté devant la presse, «il a dit dans son interview qu'elle était une très bonne personne et qu'il n'a jamais rien dit de méchant à son encontre».

Le plan que Mme May a proposé à Bruxelles prévoit de maintenir des liens étroits avec l'UE à 27 en matière de commerce de biens, en instaurant une nouvelle «zone de libre-échange» qui reposerait sur un ensemble de règles communes concernant les biens et le secteur agro-alimentaire. La nouvelle sortie de M. Trump constitue une claque d'autant plus cinglante pour Mme May que, jeudi soir, elle a vanté la force du lien transatlantique, y voyant une opportunité «sans précédent».

Les Etats-Unis et le Royaume-Uni ne sont pas seulement «les plus proches alliés, mais aussi les amis les plus chers», a-t-elle déclaré en accueillant le président américain et son épouse Melania pour un dîner au palais de Blenheim, résidence de campagne près d'Oxford, où étaient également invités de nombreux représentants du monde économique.

Vendredi matin, les deux dirigeants doivent se retrouver pour aller inspecter les troupes à la prestigieuse académie royale militaire de Sandhurst, avant des discussions bilatérales et un déjeuner à Chequers, la résidence de campagne des Premiers ministres britanniques, à 70 km au nord-ouest de Londres. Une conférence de presse commune est ensuite prévue.

Le thé avec la reine

Outre le commerce, les échanges entre M. Trump et Mme May porteront sur le Proche-Orient et la Russie, alors que le milliardaire s'apprête à rencontrer pour la première fois le président russe Vladimir Poutine lors d'un sommet à Helsinki lundi. Le président et son épouse sont ensuite attendus au palais de Windsor, à une trentaine de kilomètres à l'ouest de Londres, pour prendre le thé avec Elizabeth II.

Ce parcours le tiendra éloigné des manifestations prévues à Londres contre sa venue, qui devraient culminer par un rassemblement de plusieurs dizaines de milliers de personnes à Trafalgar Square pour dénoncer la politique migratoire de Trump, son «sexisme» et son «déni» du changement climatique.

Le matin, un ballon géant représentant un Donald Trump en couche-culotte flottera dans le ciel londonien près du Parlement. Les démonstrations de mécontentement contre le président américain ont démarré dès jeudi, avec un rassemblement devant la résidence de l'ambassadeur américain à Londres.

«Donald Trump n'est pas le bienvenu !» ont scandé en coeur les quelques centaines de manifestants rassemblés devant les grilles de Winfield House, située dans Regent's Park.

(nxp/ats)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Altren le 13.07.2018 06:04 Report dénoncer ce commentaire

    En bref

    En bref, Trump veut diviser pour mieux régner. Il impose des taxes douanières qui touchent différemment les différents pays européen, il veut imposer un Brexit dur (de quel droit ?) pour couler un possible accord de libre-échange entre lAngleterre et l'Europe, avec un allié comme cela, plus besoin d'ennemi. Et je ne parle pas des tensions qu'il se crée avec le Japon ou de la Chine, celles qu'il attise au Moyen-Orient... Il allume le feu partout, même dans son propre pays.

  • Claude le 12.07.2018 20:43 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Emfumage diplomatique

    Donald Trump, c'est comme la pub, peut importe de quoi on parle, pourvu qu'on en parle...Puis là on en parle... Voyage officiel par ci, tweet insolent par là, provocations permanentes, bourdes grotesques mais jamais anodines. Il préfère pavoiser et se poser en victime, comme tout les démagogues. Vous voyez, avec moi sa bouge ! Sauf que bouger ne veut pas dire avancer. Pour lui et son électorat, le problème c'est les autres... d'autres l'on fait avant lui....soyons vigilants.

  • Dame Oclès le 13.07.2018 04:43 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Courrez les petits, courrez....

    Quand est-ce que vous comprendrez que Trump veut l'hégémonie de son pays et si possible se faire quelques dollars en plus au passage! Diviser pour mieux régner. Les gens qui croient que Trump possède une quelconque volonté d'équité entre les peuples se leurrent. Oui les fachos nationalistes trouvent qu'il agit en parfait accord avec ce qu'ils prétendent et espèrent en secret, mais vous ne faites pas le monde en marchant sur la tête de votre voisin et ce n'est pas moi qui le dit... c'est l'Histoire.

Les derniers commentaires

  • Maria Gomez le 13.07.2018 09:22 Report dénoncer ce commentaire

    Alors les pro Trump,

    on ne vous lit plus beaucoup. Vous commencez a comprendre le mal que cet homme est en train de faire.

  • Carole Muller le 13.07.2018 09:21 Report dénoncer ce commentaire

    Ce clown

    aura réussit en quelques mois a mettre a terre des décennies de progrès et de bonnes relations. Le pire, malheureusement reste a venir

  • Claude François le 13.07.2018 09:04 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pauvre Europe et Grande-Bretagne.

    Nous parlons de l'union européenne qui est unie si elle n'était pas unie ,cela ne pourrait être dure. Ils ne sont même pas capable de s'entendre pour lutter contre Trump.

  • pupuce le 13.07.2018 08:53 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    stop

    Il faut faire attention, Trump essaye par tous les moyens de diviser l'Europe et sème la zizanie à tout vent!

    • Trump le 13.07.2018 11:01 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @pupuce

      mais tant mieux ton Europe fédéraliste on en veut pas ! nous nous voulons une Europe des nations ou chaque peuple est souverain ! devenir un suppo de Bruxelles non merci ! Trump veut que les politiques respect le vote des britannique ,veut qu'on respect la démocratie.

    • Julius le 13.07.2018 13:32 Report dénoncer ce commentaire

      @Trump

      Entre souhaiter une indépendance des différentes nations européennes et provoquer une guerre civile, avec instabilité voir nouvelle guerre mondiale tout court, il y a un fossé ! Trump ne sait que détruire, il ne construit rien de rien

    • pupuce le 13.07.2018 15:08 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Trump

      t'a rien compris je suis et de loin pas pro-Européen mais il essaye de diviser les pays UE ou pas pour mieux étendre son ego !

    • Drzz le 13.07.2018 20:11 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Trump

      La GB est une démocratie représentative et non direct comme en Suisse. Le vote sur le brexit était surtout consultatif.

  • D. Goûté le 13.07.2018 07:17 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Non seulement désolant...

    ... mais en plus dangereux! Et dire quon trouve des gens pour apprécier son absence totale de diplomatie! Alors mettez-vous à son niveau dans votre vie: « Bonjour Madame! Quest-ce que vous êtes moche aujourdhui! Encore pire que dhabitude! Et votre mari, toujours aussi débile? Vous auriez dû mépouser: vous seriez riche et heureuse! » Ah, votre vie sociale sera vite brillante et tout le monde saluera votre belle franchise!