Polémique

19 juillet 2019 16:05; Act: 19.07.2019 17:06 Print

Tweets racistes: Merkel fait la leçon à Trump

Sortant de son habituelle retenue, la chancelière allemande a fermement condamné les attaques du président américain contre des élues démocrates.

storybild

«Je suis solidaire des femmes attaquées», a déclaré la chancelière allemande. (Photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

La chancelière allemande a jugé vendredi avec une rare véhémence que Donald Trump avait porté atteinte à «la grandeur de l'Amérique». Elle a condamné ses propos attaquant des élues démocrates issues de l'immigration.

«Je veux fermement me distancier (de ces attaques) et je suis solidaire des femmes attaquées», a insisté lors de sa traditionnelle conférence de presse estivale Angela Merkel. La chancelière entretient déjà des relations difficiles avec le président américain.

Elle a relevé que ce qui faisait la force des États-Unis, c'est justement «que des gens de différentes nationalités constituent le peuple américain». Dès lors, les attaques de Trump contre quatre élues démocrates sont «quelque chose qui va à l'encontre de la grandeur de l'Amérique», un clin d'oeil au slogan du président américain «Make America great again» («Rendre sa grandeur à l'Amérique»).

La force des déclarations de la chancelière allemande tranche aussi avec sa retenue habituelle quant aux questions de politique intérieure dans d'autres pays. Mais le sujet du racisme est extrêmement sensible en Allemagne, qui se pose en modèle de tolérance du fait de son passé nazi, et, interrogée sur le sujet, Mme Merkel se devait de prendre position d'autant que d'autres dirigeants européens l'ont fait cette semaine.

Leader du monde libre

Par ailleurs, Donald Trump, avant même sa prise de fonctions à la Maison-Blanche et à maintes reprises depuis, s'en est pris sans retenue à l'Allemagne et à Mme Merkel, notamment sur sa police migratoire généreuse, son excédent commercial ou encore ses dépenses militaires jugées insuffisantes.

La dirigeante allemande avait, elle, averti M. Trump, juste après son élection, qu'il se devait de défendre les valeurs démocratiques occidentales. Cette sortie lui avait valu d'être surnommée «leader du monde libre» dans une partie de la presse américaine.

Les critiques, vendredi, de Mme Merkel s'ajoutent à celles de nombreux responsables américains mais aussi de dirigeants étrangers, outrés de la manière dont Trump a appelé des élues au Congrès, issues de l'immigration, à retourner dans leur pays d'origine, au motif qu'elles «haïssent» les États-Unis et «se plaignent constamment», selon lui.

Soutien de la Russie, «un motif d'inquiétude»

Angela Merkel a également exprimé son «inquiétude» face au soutien de Moscou aux partis populistes, alors qu'une polémique fait rage en Italie sur un financement présumé par la Russie du parti d'extrême droite au pouvoir. «Nous avons régulièrement vu que des partis orientés à droite, des partis populistes ont reçu, sous une forme ou sous une autre, un grand soutien de la Russie, et c'est un motif d'inquiétude», a déclaré la chancelière.

Mme Merkel n'a toutefois pas voulu s'exprimer directement sur les soupçons qui pèsent sur la Ligue de Matteo Salvini (extrême droite). «J'en ai entendu parler, mais il appartient à l'Italie» de faire la lumière sur cette affaire, a-t-elle dit. «Cela soulève bien sûr des questions en ce qui concerne les pratiques en général de la Russie», a-t-elle toutefois ajouté.

Le site américain d'information sur internet BuzzFeed a affirmé il y a une semaine détenir «un enregistrement audio explosif dans lequel un proche collaborateur» de Matteo Salvini «et cinq autres hommes peuvent être entendus en train de négocier un accord sur comment dérouter de manière cachée des dizaines de millions de dollars provenant du pétrole russe» vers la Ligue. M. Salvini a fermement démenti tout financement de son mouvement par Moscou.

(nxp/ats)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • I. Storien le 19.07.2019 17:02 Report dénoncer ce commentaire

    Trump and Co. contre l'Histoire

    Depuis l'arrivée du Mayflower en 1620, TOUS, absolument TOUS les Américains sont des immigrés, qui ont glorieusement supprimé les rares populations endémiques d'Indiens. Venir maintenant critiquer les immigrants est d'une absurdité totale, mais évidemment Trump sait qu'avec ses électeurs il n'y a besoin ni d'intelligence ni de logique. Dommage qu'il soit entendu en Suisse dans ses errements....

  • carrard pierre le 19.07.2019 16:25 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    mr.

    ce Trump n'a aucune éducation et aucune culture, bref c'est un rustre.

  • Vivi Debienne le 19.07.2019 16:35 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Mémoire courte

    Il me semble que Trumpette a oublié d'où venaient ses ancêtres.... d'Allemagne, sauf erreur. Alors qu'il rentre au pays, il y sera certainement bien accueilli.

Les derniers commentaires

  • Cathie le 21.07.2019 23:11 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Tout ce qui me passe par la tête

    Mais en même temps, il a réussi à être élu, Je pense que le peuple américain est vraiment assez spécial. Élire un gars qui a fait faillite plusieurs fois, mysogine, raciste, qui fait du favoritisme, et qui est certainement parano et mégalo. Finalement c'est pas lui que je critique, mais ceux qui ont pu le choisir

  • Brace Forimpact le 20.07.2019 14:21 Report dénoncer ce commentaire

    Bon reveil a tous!

    J'adore quand Trump donne un bon coup de pied dans la fourmililiere des globalistes! Ils courent effrayes dans toutes les directions en criant au scandale et rappellent au peuple mouton la pensee unique du politiquement correcte. Peuple mouton, il est l'heure de se reveiller et d"enfin apprendre dans quel monde nous vivons vraiment!

    • IP-IP le 20.07.2019 15:53 Report dénoncer ce commentaire

      Paroles/Paroles

      Je trouve Trump vulgaire et sans vergogne. Il adore choquer! Mais on devrait commencer à appeler un chat, un chat, et un chien, un chien au lieu d'utiliser tout le temps des termes politiquement corrects. On est devenu des autruches globalisées avec des têtes bien enfouies dans le sable. Le réveil pourrait être très dur si on continue dans des bavardages très amusants au lieu d'agir...

    • Mendrisiotto le 20.07.2019 16:12 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @IP-IP

      Et bien tu vois en Russie de grandes manifestations contre le communisme, 20 minutes n'en parle pas, bizarre. Heureusement que d'autres presses existent Pourtant votre Poutine doit être parfait puisque les citoyens sont dans rue ????

    • Lire tous les titres c'est mieux le 20.07.2019 20:10 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Mendrisiotto

      Il y a un article paru il y a déjà 6 heures, sur le 20 minutes. Poutine le pote à Trump est indéboulonnable, les ados de ce pays ne connaissent que ce "président". Il fallait juste attendre que ces ados qui sont aussi férus d'internet que les deux lascars Trump et Poutine comprennent qu'il puisse exister un monde meilleur. Pour autant qu'ils ne se laissent pas manipuler par cet outil...comme les américains...

    • Mais'encore le 20.07.2019 20:21 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Mendrisiotto

      N'oubliez pas de lire l'article qui vient de paraître sur ce journal, sur l'enquête de l'arsenal néonazi découvert en Italie, qui s'étend à la Suisse.

    • Cathie le 21.07.2019 23:12 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Brace Forimpact

      oui? non?

  • Nura1 le 20.07.2019 06:41 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    merci

    bien dit

  • Jee-el le 20.07.2019 06:03 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    "send her back"

    que l'élégance soit étrangère à DT, ça ne pas l'ombre d'un pli. il n'en reste pas moins que si des élus refusant les valeurs d'assimilation US sur la base de la constitution, exigeant des droits particuliers pour leur communauté, méprisant les us et coutumes, criant sans cesse leur haine de leur pays d'accueil, même si ce sont des femmes, il n'y a qu'une réponse possible. ce qui devrait aussi être en Europe.

    • Ouai le 20.07.2019 08:15 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Jee-el

      Tout dépend le point de vue, l'Allemagne ne fait que se racheter depuis 39-45, la leçon est comprise, quelques politiciens suisses continuent de regretter ce temps là, si ce n'est plus contre les Juifs c'est contre tous les autres étrangers. En fait, ce qui n'est pas suisse est envahissant, ils rêvent d'un mur infranchissable.

  • Lafin Dumonde le 19.07.2019 23:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Où vas le monde

    Si quelqu'un lui fesait 1/1000 de ce qu'il fait subir à l'humanité il serait condamné à mort par ses soins et dire qu'il dirige un pays comme l'Amérique mais où va le monde c'est bien triste que des millions de gens le suivent aveuglément