Mexique

16 août 2019 12:25; Act: 16.08.2019 22:13 Print

Un «arbre» artificiel combat la pollution

Baptisée «Biourban», cette structure métallique de 4 mètres reproduit le processus de photosynthèse d'un arbre 365 jours par an.

Sur ce sujet
Une faute?

Au Mexique, pays dont la capitale connaît régulièrement des pics d'ozone et de micro-particules, un «arbre» artificiel absorbe la pollution et, grâce à l'action de microalgues situées à l'intérieur, purifie l'air. «Ce système inhale la pollution et (fonctionne ensuite avec) un processus biologique à l'image d'un (véritable) arbre», explique à l'AFP Jaime Ferrer, co-fondateur de Biomitech, à l'origine de ce projet.

Baptisée «Biourban», cette structure métallique de 4 mètres, faite de cylindres empilés, reproduit le processus de photosynthèse d'un arbre 365 jours par an. Cette entreprise créée en 2016 assure que chacun de ces dispositifs équivaut à 368 vrais arbres.

Les «arbres» métalliques sont un complément à la nature, explique Jaime Ferrer, car ils peuvent être placés dans des zones à forte densité urbaine, difficiles à reboiser. Ils peuvent être situés «dans des lieux de forte affluence (où se croisent) des piétons, des véhicules, des vélos et des transports en commun et où il n'est pas possible de planter un hectare d'arbres», déclare-t-il.

Le premier «arbre» a été installé à Puebla, une des principales villes du Mexique, dans une zone de ce type, à proximité d'une université. «C'est intéressant que ce soit la technologie qui vienne en aide à l'environnement, car désormais c'est urgent», juge Maria José Negrete, une étudiante de 21 ans.

L'entreprise, dont chaque «Biourban» vaut quelque 50'000 dollars généralement payés par les municipalités, doit en installer prochainement à Monterrey, dans le nord du Mexique, et au coeur de la gigantesque capitale de quelque 20 millions d'habitants, Mexico.

«Ce système ne prétend pas en finir avec la pollution de la ville de Mexico, il vient en soutien, pour remédier au problème de pollution des intersections ou des sites de grande affluence», précise Jaime Ferrer.

La ville de Mexico est souvent sujette aux pics de pollution, la dissipation des gaz polluants étant compliquée par la chaîne de montagnes qui l'entoure. Deux de leurs «arbres» artificiels ont déjà été installés en Turquie, un autre en Colombie et au Panama.

En 2015, la start-up allemande Green city solutions avait lancé «City Tree», une solution équivalente: un mur végétal qui purifie l'air à l'aide de mousse végétale.

(nxp/afp)

Les commentaires les plus populaires

  • M. Interessé le 16.08.2019 13:01 Report dénoncer ce commentaire

    Intéressant

    Ce serait mieux de s'attaquer à l'origine des pollutions et arrêter de déboiser à tout va pour finalement planter à la fin des "arbres en métal", même s'ils peuvent remplacer, il est vrai, quelques centaines d'arbres. Donc intéressant tout de même. Tout ce qui peut être fait pour dépolluer l'air, la terre ou l'eau sera le bienvenu. Sans être un activiste souhaitant ôter les droits à tout le monde.

  • Bob le 16.08.2019 13:20 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Mais où va-t-on?

    Des arbres artificiels... parce que la nature n'avait rien prévu?

  • Circo Loco le 16.08.2019 12:53 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Solution...

    Planter des arbres en fer dans la moitié de l'Amazonie. La ferraille remplace la nature.

Les derniers commentaires

  • Jamesdom le 16.08.2019 17:47 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Aïe aïe aïe aïe !¡!

    Imaginez le sapin de Noël de vos petits enfants ? Et je ne vous parle pas des cadeaux

  • EddyW le 16.08.2019 17:30 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    déjà vu

    Il y en a un à Neuchâtel à la gare

  • Bart Barth le 16.08.2019 17:11 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Intelligent

    Enfin quelque chose d'intelligent et utile pour la planète

  • Ben voilàààà le 16.08.2019 17:08 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    pa "presse impartiale" refuse d'investiguer

    Plus efficace qu'un sitting avec Greta

  • Trump le 16.08.2019 16:20 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    c'est bien

    mais en même temps c'est stupide car il existe le même principe avec des algues qui bouffe le co2 et produise du carburant se qui fait que ça devient rentable et on rentre dans un cycle fermé au bilan carbone neutre : carburant co2 algue carburant co2 algue etc ...

    • Baloo Laloo le 16.08.2019 18:26 Report dénoncer ce commentaire

      Trump-toi de là

      C'est sûr que pour un Trump c'est toujours stupide de faire quelque chose de positif pour notre planète....

    • BALAZUC le 17.08.2019 21:02 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Trump

      Aussi aguerri sur la question que Trump du coup ?