Justice

19 juillet 2019 18:50; Act: 19.07.2019 19:26 Print

Un «sniper» américain de l'EI inculpé à New York

Ruslan Maratovich Asainov, citoyen américain devenu tireur d'élite dans les rangs de l'organisation terroriste, s'apprête à comparaître devant un tribunal US.

storybild

(Image d'illustration) L'homme est accusé d'avoir «fourni un soutien matériel» à une «organisation terroriste étrangère». (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Un Américain a été inculpé vendredi à New York pour avoir rejoint le groupe Etat islamique (EI) où il était devenu tireur d'élite et «émir» de l'organisation djihadiste, , a annoncé le ministère américain de la Justice.

Ruslan Maratovich Asainov, né au Kazakhstan et naturalisé américain, est notamment accusé d'avoir «fourni un soutien matériel» à une «organisation terroriste étrangère». Il est aussi poursuivi pour avoir demandé en mars 2015 à une personne qui était en réalité un informateur de la police américaine, de lui envoyer de l'argent pour l'achat d'une lunette de visée, et avoir tenté de le recruter pour le compte du groupe islamiste.

Capturé par les Forces démocratiques syriennes (FDS) qui l'ont remis «récemment» à la police fédérale américaine, il doit comparaître devant un tribunal dans l'après-midi, a précisé le ministère dans un communiqué.

L'un des «émirs» du groupe terroriste

Agé de 43 ans, a habité le quartier new-yorkais de Brooklyn entre 1998 et 2013, avant de partir pour la Syrie où il a rejoint l'EI, selon l'acte d'accusation.

Devenu tireur d'élite, il a gravi les échelons de l'organisation pour devenir l'un de ses «émirs», chargé de la formation des combattants au maniement des armes de précision. Il a également participé à la construction de camps d'entraînement, a indiqué la justice. L'accusé «a tourné le dos au pays qui l'avait accueilli et a rejoint l'EI, servant ses objectifs violents en Syrie et tentant de recruter d'autres personnes», a affirmé dans le communiqué le procureur fédéral de Brooklyn, Richard Donoghue.

«Nous espérons que d'autres pays dans le monde, y compris nos alliés et partenaires européens, rapatrieront et poursuivront aussi leurs propres citoyens pour avoir rejoint et soutenu l'EI», a pour sa part indiqué le vice-ministre américain chargé de la Sécurité nationale, John Demers.

Plusieurs pays, dont la France, refusent de rapatrier leurs ressortissants pour les juger. «les combattants doivent être jugés là où ils ont commis leurs crimes», a déclaré fin mai le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian.

(nxp/afp)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • dd le 19.07.2019 19:20 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Punitions

    Pas de pitié avec la mauvaise herbe et pas seulement en Amérique mais dans le monde entier car un jour sa va faire boomerang, les gauchistes faudra pas pleurer après et le droit de l'homme aussi. A bon entendeur.

  • Pierrot141 le 19.07.2019 19:47 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pas de pitié

    Pourquoi le juger au États-Unis? Jugement sur place et emprisonnement sur place Bien que les prisons aux États-unis ne soient pas des palaces beaucoup trop bien pour ces personnes On devrait également faire de la sorte pour ceux qui sont partis de Suisse

  • Sababeach le 19.07.2019 19:08 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bien

    Bien lui fasse ..

Les derniers commentaires

  • Nekyx00 le 14.08.2019 17:22 Report dénoncer ce commentaire

    Tu as raison

    Exact

  • Sam le 22.07.2019 18:42 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Juste

    Un criminel j'espère qu'il passera le reste de ces jours en prison pour les crimes atroces qu'il a commis que justice soit faite

  • djidji le 20.07.2019 14:19 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    non mais

    La lâcheté de la France... Indique qu'il doivent payer leur crime dans leur pays respectif. On a vu le respect de la franc envers la Syrie, assad la Russie etc... Et ne parlons pas de l'intervention en Libye... Bref, merci la France

  • Michel le 19.07.2019 23:44 Report dénoncer ce commentaire

    Direction Guantanamo

    On se réjouit.

  • Boubou le 19.07.2019 22:31 Report dénoncer ce commentaire

    Bouc émissaire

    Tous ces groupuscules « terroristes » sont financés par l'EU et l'US et ils forment les mercenaires qui formeront les gens sur place pour déstabiliser les nations visées. Renseignez-vous sur ISIS !!!Ouvrez les yeux ignares !!!

    • gege le 20.07.2019 00:30 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Boubou

      faut stopper de suite les produits...

    • José aux moines le 20.07.2019 15:08 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Boubou

      Je suis généralement pour la dépenalisation des drogues. Mais après avoir lu ton commentaire ça me fait un peu réfléchir quand même.