Indonésie

01 octobre 2018 09:42; Act: 01.10.2018 19:56 Print

Un Français arrêté avec près de 4kg de drogue

Le suspect a été arrêté à l'aéroport de Lombok avec plusieurs types de drogues dissimulées dans une valise à double fond.

storybild

Félix Dorfin (à gauche) encourt la peine de mort en Indonésie pour trafic de drogues. (Photo: AFP)

Une faute?

Un Français a été arrêté sur l'île indonésienne de Lombok avec dans ses bagages près de 4 kg de drogue, a annoncé lundi la police locale alors que la législation anti-stupéfiants en Indonésie est l'une des plus strictes au monde.

Félix Dorfin, originaire de Béthune (Nord de la France), a été interpellé fin septembre à l'aéroport de Lombok avec plusieurs types de drogues dont de la cocaïne, de l'ecstasy et des amphétamines, dissimulées dans une valise à double fond, selon des sources concordantes.

«Le suspect avait apporté les (drogues) directement de France. Il est passé en transit par l'Allemagne, puis par Singapour. Ensuite à Lombok il devait les transférer à quelqu'un», a indiqué Yus Fadillah, directeur de la police des stupéfiants de la région de West Nusa Tenggara au cours d'une conférence de presse.

A son arrivée sur cette île voisine de Bali, il a essayé de s'enfuir quand les douaniers ont regardé ses bagages. Mais il a été rattrapé, a-t-il précisé. L'homme, âgé d'une trentaine d'années et présenté comme un «coursier professionnel», voyageait régulièrement en Asie du Sud-Est.

L'ambassade de France a indiqué être en contact avec les autorités locales sur ce cas. Le consulat s'assure «qu'il soit bien traité et qu'il ait droit à un avocat», a indiqué un porte-parole.

L'Indonésie, le pays musulman le plus peuplé au monde, a fait de la lutte contre la drogue l'une de ses priorités. Sa législation anti-stupéfiants est parmi les plus restrictives du monde et les trafiquants encourent de longues peines de prison, voire la peine capitale.

Deux Français purgent actuellement de longues peines pour trafic de drogue en Indonésie: Gérard Debetz, condamné à la réclusion criminelle à perpétuité en 2011, et Serge Atlaoui, condamné à mort en 2007 et toujours incarcéré.

(nxp/afp)