Conflit israélo-palestinien

19 octobre 2019 00:04; Act: 19.10.2019 00:04 Print

Un Palestinien tué par des gardes de sécurité

L'homme a couru, armé d'un couteau, vers des gardes avant d'être abattu par ces derniers, en Cisjordanie.

storybild

48 Palestiniens ont été blessés vendredi le long de la frontière. (Photo: Keystone)

Une faute?

Des gardes de sécurité ont tué vendredi un assaillant palestinien courant vers eux armé d'un couteau à un point de contrôle en Cisjordanie occupée, a indiqué le ministère israélien de la Défense.

Ces gardes --des civils employés par une autorité dépendant de la Défense-- ont sommé l'assaillant de s'arrêter avant de l'abattre, a affirmé le ministère dans un communiqué, précisant que l'incident avait eu lieu à Tulkarem, dans le nord de la Cisjordanie. Le ministère de la Santé palestinien à Ramallah a confirmé qu'un homme a été tué par des tirs israéliens, sans l'identifier dans l'immédiat.

Durant des heurts le long de la barrière frontalière vendredi entre Gaza et Israël, 48 Palestiniens ont été blessés, dont 15 par des tirs à balles réelles, a indiqué plus tôt le ministère de la Santé à Gaza.

"Une brèche dans la barrière"

Une porte-parole de l'armée israélienne a indiqué qu'environ 4500 Palestiniens ont pris part à ces affrontements le long de la barrière lourdement gardée par les militaires israéliens, lancant des cocktails Molotov et des engins explosifs.

«Un certain nombre de suspects ont ouvert une brèche (dans la barrière), dans le nord de la bande (de Gaza) mais ils sont immédiatement retournés dans la bande», a-t-elle dit en hébreu. La porte-parole a ajouté que des moyens antiémeute ont été déployés.

Depuis mars 2018, la bande de Gaza est le théâtre, le long de la barrière frontalière avec Israël, de protestations hebdomadaires généralement accompagnées de violences, pour réclamer notamment la levée du strict blocus israélien imposé depuis plus de dix ans à l'enclave.

(nxp/afp)