Vietnam

17 février 2011 06:54; Act: 17.02.2011 12:27 Print

Un Suisse parmi les victimes du naufrage

Le naufrage jeudi d'un bateau de tourisme dans la célèbre baie d'Halong, au Vietnam, a fait douze morts dont dix étrangers. Un Suisse est décédé et une Suissesse a été sauvée.

Voir le diaporama en grand »

Une faute?

Un Suisse aurait péri dans le naufrage d'un bateau de tourisme dans la baie d'Halong, au Vietnam jeudi matin.

Un petit bateau de touristes qui passaient la nuit en baie d'Halong, site naturel du nord du Vietnam comptant parmi les plus connus dans le monde, a brusquement fait naufrage jeudi matin avant l'aube en emportant douze personnes dont dix étrangers.
«Oh mon Dieu, George! Le bateau coule. Nous devons sortir!», sont les derniers mots que George Fosmire, 23 ans, se rappelle avoir entendu de sa compagne, réveillée dans la cabine par le bateau qui gîtait dangereusement.

Le bateau coule en trente secondes

«Ca a pris, en tout, entre 30 secondes et une minute», a raconté à l'AFP l'Américain, la voix brisée par l'émotion, craignant qu'elle et une autre jeune femme qui dormait dans leur cabine n'aient pas réussi à s'en sortir.

«J'ai dû coller mon visage contre le plafond pour aspirer un peu d'air», a-t-il ajouté. Le jeune homme a finalement pu s'échapper par une fenêtre (contrairement aux deux jeunes femmes), avant d'être secouru, comme d'autres survivants, par des bateaux qui naviguaient dans cette baie classée au patrimoine mondial de l'Unesco.

«Les membres de l'équipage ont essayé d'arrêter l'eau d'entrer et ont alerté les touristes qui dormaient, mais l'eau est entré et le bateau a coulé rapidement», explique Vu Van Thin directeur du Département de la baie d'Halong cité par le «Telegraph». «Les 12 personnes décédées n'ont pas pu sortir des cabines».

D'après des sources hospitalières, trois touristes - deux hommes en provenance des États-Unis et de France et une Suissesse ont été soigné pour des blessures légères.

Au total, dix étrangers et deux Vietnamiens - un touriste et un interprète - ont été retrouvés morts, ont indiqué les autorités.

Un Suisse parmi les victimes

Neuf touristes et six membres d'équipage ont pu être sauvés.

Selon le ministère vietnamien des Affaires étrangères, parmi les victimes figuraient deux Américaines, deux femmes russes, deux Suédoises, un Britannique, un Japonais, une Française et un Suisse.

Deux Suédoises d'une vingtaine d'années ont aussi été tuées, a confirmé un porte-parole du ministère suédois des Affaires étrangères à l'AFP.

Circonstances floues

Les circonstances exactes du drame restaient à définir mais la météo, clémente, est hors de cause, a assuré Vu Van Thin, un responsable du Comité populaire (autorité administrative) de la province de Quang Ninh.

«Selon les premières informations, une partie du navire se serait soudainement cassée».

La thèse de la rupture de la coque a été confirmée par le ministère dont la porte-parole, Nguyen Phuong Nga, a évoqué un accident «rare» et «extrêmement regrettable».

Les autorités locales et nationales «doivent réexaminer les mesures de sécurité» pour que la baie «demeure une destination sûre et attractive», a-t-elle estimé lors d'un point-presse.

Selon George Fosmire, l'accident est survenu lors de la première des trois nuits qu'ils devaient passer dans la baie, un circuit acheté 42 dollars comme il s'en vend à la pelle dans les innombrables petites agences du vieux quartier de Hanoï.

«On était honnêtement un peu suspicieux sur l'état du bateau. Il penchait», a-t-il expliqué, ajoutant cependant avoir été rassuré sur ce point par l'équipage.

La baie d'Halong, une vaste étendue marine hérissée de 1.600 îles et pitons rocheux, est l'une des principales attractions du nord du pays, présente dans toutes les brochures et circuits organisés.

Située à 160 kilomètres à l'est de Hanoï, elle a été classée au patrimoine mondial en 1994. Sa renommée avait redoublé en 1992 avec la sortie du film français «Indochine», de Régis Wargnier, au moment où le Vietnam s'ouvrait sur l'étranger et développait son industrie touristique.

Selon les chiffres officiels, plus de 2,3 millions de touristes locaux et étrangers ont visité le site lors des dix premiers mois de l'année 2010 soit environ 200.000 bateaux.

Ce n'est pas la première fois que des touristes y trouvent la mort. En septembre 2009, deux Britanniques et un Français, ainsi que leur guide vietnamien, étaient morts lorsque leur bateau s'était retourné pendant un orage.

(cga/ats/afp)