Alep

15 septembre 2015 22:21; Act: 15.09.2015 22:21 Print

Un bombardement rebelle tue 14 enfants syriens

Au moins 38 civils, dont 14 enfants, ont péri dans le bombardement mardi par les rebelles de secteurs tenus par le régime vers Alep.

storybild

Photo de la zone d'Alep tenue par les forces gouvernementales prise à l'été 2015. (Photo: AFP)

Une faute?

«Les tirs à la roquette sur les quartiers gouvernementaux se poursuivent», a indiqué à l'AFP Rami Abdel Rahmane, directeur de l'ONG, qui fait état d'au moins 150 blessés.

Un précédent bilan de l'Observatoire faisait état de 21 morts dans cinq quartiers contrôlés par le régime dans l'ouest d'Alep, deuxième ville de Syrie.

«Il s'agit d'un des plus lourds bilans de bombardements rebelles à Alep», selon M. Abdel Rahmane, dont l'ONG dispose d'un large réseau de sources à travers le pays.

L'ex-capitale économique de la Syrie est ravagée par la guerre et divisée entre régime et insurgés.

Bombardement quotidien

Selon l'OSDH et d'autres ONG, le régime de Bachar el-Assad bombarde quotidiennement les zones tenues par les rebelles dans la ville et sa province avec des barils d'explosifs et parfois des missiles, qui font des milliers de morts et des dégâts considérables.

De leur côté, les insurgés lancent des roquettes et tirent des obus sur les zones contrôlées par le régime, faisant des centaines de victimes.

Le conflit en Syrie, déclenché par la répression sanglante de manifestations pacifiques contre le régime, a fait plus de 240'000 morts depuis mars 2011, d'après l'OSDH.

En outre la guerre a poussé à la fuite plus de la moitié de la population.

(nxp/afp)