Italie

17 janvier 2012 11:02; Act: 17.01.2012 11:04 Print

Un bureau des impôts visé par des explosions

Trois charges ont explosé lundi soir à Naples devant les bureaux d'Equitalia, une agence nationale chargée de percevoir impôts et amendes, a rapporté la police italienne.

Une faute?

La police a indiqué que l'attentat, qui a visé le bâtiment sur le Corso Meridionale près de la gare centrale de Naples, n'avait pas été revendiqué. Des vitres ont volé en éclats mais les explosions n'ont fait aucun blessé.

Deux lettres piégées avaient été envoyées en outre en décembre aux bureaux romains d'Equitalia. L'une d'elles avait été interceptée mais l'autre avait explosé dans la main du directeur général de l'agence, le blessant. Une organisation anarchiste avait revendiqué ces deux lettres piégées.

Equitalia est fortement impopulaire auprès de nombre d'Italiens, qui l'accusent d'avoir recours à la manière forte pour collecter les impôts.

Le gouvernement de Mario Monti entend élargir les pouvoirs d'Equitalia dans le cadre de son offensive contre la fraude et l'évasion fiscales, qui prive le Trésor d'environ 120 milliards d'euros par an.

Des membres du mouvement d'extrême-droite Roma Nord ont déclaré avoir pendu des mannequins devant les bureaux d'Equitalia lundi soir à Rome afin de protester contre les méthodes de l'agence, rapporte l'agence de presse italienne Ansa.

(ats)