Libye

13 mai 2012 21:55; Act: 13.05.2012 21:57 Print

Un candidat aux élections assassiné

Un candidat aux élections d'une constituante prévues en juin en Libye a été assassiné dimanche peu après avoir enregistré sa candidature auprès de la Commission électorale à Oubary (sud).

Une faute?

«Khaled Abou Salah a été assassiné à 30 km d'Oubary, après avoir déposé sa candidature» dans cette ville, a indiqué à l'AFP Mohamed Salah, vice-président de la Haute commission de sécurité, Mohamed Salah.

Selon M. Salah, le candidat, un médecin d'une quarantaine d'années, «a été poursuivi par cinq voitures d'une bande armée à sa sortie du bureau de la Commission électorale. Ils l'ont encerclé à 30 km de la ville et l'ont tué».

«Deux personnes qui accompagnaient Khaled Abou Salah dans la voiture ont pu fuir», a-t-il dit, ajoutant qu'une enquête a été ouverte sur ce meurtre dont le mobile n'était pas connu.

Un membre de la Commission électorale et un autre responsable de sécurité dans le sud du pays ont confirmé l'assassinat de M. Abou Salah, sans plus détails.

Selon un de ses amis, Khaled Abou Salah était sur le chemin du retour vers sa ville de Murzak, après avoir déposé sa candidature pour le scrutin de juin, à l'issue duquel 200 membres d'une Assemblée constituante seront élus.

Un total de 120 sièges est réservé aux candidats indépendants et 80 aux formations politiques.

Des dizaines de partis ont vu le jour ces derniers mois dans la perspective du scrutin, qui devrait comme dans les autres pays du Printemps arabe bénéficier principalement aux islamistes.

La commission électorale a annoncé dimanche que la période d'inscription sur les listes électorales était prolongée d'une semaine, jusqu'au 21 mai, pour encourager la participation au scrutin.

Plus de 1,5 million d'électeurs se sont inscrits pour les législatives prévues en juin, a déclaré à la presse Nuri Abbar, président de la commission. La Libye compte six millions d'habitants, dont 3,4 millions d'électeurs potentiels.

(afp)