Autrichiennes en Syrie

24 août 2019 12:08; Act: 24.08.2019 13:43 Print

Un commando spécial pour sauver sa progéniture

Les deux enfants d'une jeune autrichienne partie rejoindre l'EI et décédée depuis, devront être rapatriés. Une opération secrète à haut risque est mise en place.

Voir le diaporama en grand »
25.11.15 Samra aurait été battue à mort par des membres de l'Etat islamique parce qu'elle voulait fuir le groupe de terroristes. 19.12.14 Sabina, 15 ans (gauche) et Samra, 17 ans, seraient toujours en Syrie mais d'après un expert contre le terrorisme, l'une d'elles est décédée au front. 09.10.14 Une des deux Autrichiennes parties en Syrie pour se battre aux côtés de l'Etat islamique ne supporterait plus les atrocités auxquelles elle est confrontée quotidiennement. Elle chercherait à rentrer chez elle. 19.04.14 Deux adolescentes autrichiennes, disparues depuis début avril, sont recherchées par Interpol. Elles auraient dit vouloir rejoindre le jihad syrien. Ici, Sabina, 15 ans. Sur cette photo, la seconde adolescente disparue: Samra, 16 ans. Un avis de recherche pour les deux jeunes filles, nées et scolarisées à Vienne, a été émis. Fin avril, les enquêteurs avaient affirmé que les jeunes filles étaient en Turquie, et non en Syrie comme elles le clamaient sur les réseaux sociaux. Mais le 16 septembre, Vienne a ouvert une procédure après l'annonce du décès d'une Autrichienne, qui se serait battue aux côtés de l'Etat islamique. Il pourrait s'agir d'une des deux adolescentes. Des images les montrant au front ou avec leurs prétendus maris s'étaient révélées être des montages. La police autrichienne et Interpol pensent que les personnes ayant aidé les ados à quitter l'Autriche ont manipulé les comptes des jeunes filles sur les réseaux sociaux. Le but est de transformer les ados en pin-up pour attirer davantage de prétendants à la «guerre sainte».

Sur ce sujet
Une faute?

On ne sait toujours pas ce qui les a poussées à partir. Mais, il y a plus de cinq ans, Sabina et sa meilleure amie, Samra, âgées respectivement de 15 et 16 ans, ont décidé de partir en Syrie dans le but de rejoindre l'Etat islamique. La première nommée, apparemment battue à mort en février parce qu'elle avait tenté de s'enfuir, a eu deux enfants en zone de guerre. Ceux-ci se trouvent actuellement au camp de réfugiés d'Al-Hol, dans le nord-est de la Syrie. Leur père est, quant à lui, porté disparu.

Mardi, Vienne a confirmé qu'un test ADN réalisé par l'UNICEF avait montré que les deux garçons étaient bel et bien de Sabina. Ils sont donc officiellement des citoyens autrichiens. A la suite de plusieurs requêtes de la grand-mère de la jeune fille et en raison de la situation critique dans les camps de réfugiés de ce pays, il a été décidé que les deux enfants devaient être rapatriés. Les grands-parents bénéficieront de leur garde.

C'est l'unité spéciale de la police Cobra qui effectuera cette tâche pour le compte du ministère autrichien de l'Intérieur, comme le rapporte «Heute». Au vu de la dangerosité de la mission, il est également envisagé de faire recours aux soldats d'élite du Jagdkommando. Afin de ne pas compromettre cette opération jugée à haut risque, sa date n'a pas été indiquée. Mais les préparatifs seraient presque terminés.

Samra serait aussi morte

Le cas de Sabina avait choqué tout le pays: l'écolière viennoise et son amie Samra ont disparu le 10 avril 2014 au matin. Dans une lettre d'adieu, elles avaient écrit à leurs parents : «Nous allons en Syrie, nous combattrons pour l'Islam».

Interpol a trouvé sur Internet des photos des deux adolescentes en burkas et avec des kalachnikovs. Sabina et Samra ont été utilisées comme vitrine publicitaire pour l'Etat islamique. «Elles discutent avec des jeunes sur des plates-formes et décrivent à quel point la vie au front est grande, glorifiant au passage le massacre des infidèles», a déclaré un spécialiste.

Les deux jeunes femmes sont aujourd'hui considérées comme mortes. Samra aurait été tuée par des soldats de l'EI en 2015 en tentant de s'échapper de Raqqa. Elle aurait été utilisée comme esclave sexuelle pour des nouvelles recrues venues faire le djihad.

Deux autres enfants concernés

Les enfants de Maria, une Salzbourgeoise qui était elle aussi partie combattre en Syrie au côté de l'EI, devraient également être ramenés en Autriche, même si le test ADN n'a pas encore été effectué. La mère est elle toujours en vie et un mandat d'arrêt international à son encontre est en vigueur.

(kle/pac)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Justice Céleste le 24.08.2019 12:32 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Aucune pitié

    Qui joue avec le feu, périt par le feu! Aucune pitié pour ces criminels lobotomisés qui partent rejoindre ces fous furieux!

  • Top Secret le 24.08.2019 12:15 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ridicule

    TOP SECRET dans le 20min

  • JDadoré le 24.08.2019 12:27 Report dénoncer ce commentaire

    Faut assumer

    Tout de même étrange que toutes ces filles sont maintenant des victimes? Comment savoir ce qu'elles ont fait en Syrie? Trop facile de revenir 5 ans plus tard quand ça part en vrille.

Les derniers commentaires

  • P. B le 25.08.2019 10:44 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    À quelle heure exactement ?

    Ben c'est bien que les journaux annoncent partout qu'un raid est en préparation pour récupérer les 2 enfants , ainsi l'EI va pouvoir les déplacé à l'avance et se préparer à recevoir les commandos ! Sinon , si ils sont intelligents, ils réclameront une rançon ...

  • une moche pas conne ! le 25.08.2019 10:12 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    comme quoi rien n'est parfait

    si jolie et si bécasses !

  • Juan le 25.08.2019 00:35 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Dommage

    Elle aurait mérité de rester dans un pays civilisé avec une religion civilisée... Et on se serait bien occupés d'elle...

    • carlouche le 25.08.2019 10:08 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Juan

      ou sans religion et donc civilisé !

  • Mims le 24.08.2019 18:25 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Un peu d'humanité svp

    Ces deux gamines ont été bêtes et idiotes. Elles l'ont payé de leur vie. Certains diront qu'elles l'ont bien mérité. Chacun son opinion. Par contre, c'est un devoir de rapatrier les deux enfants de l'une d'elle. Les laisser à leur sort serait criminel.

    • Nooom le 24.08.2019 22:01 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Mims

      Leur frères musulman peuvent les éduquer aussi pourquoi les rapatrier?

    • pily le 25.08.2019 00:28 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Mims

      les enfants sont endoctriné dé l'âge de 3 ans, que ferez vous s'il sont rapatrié à 8-10 ans, tuer pour ces enfants c'est comme un jeux, le bien, le mal il ne connaissais pas

  • Elias le 24.08.2019 18:20 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    La déchéance

    Y a que les occidentaux qui tombent dans le piège. Vous êtes vraiment à la dérive c'est pas possible autrement ! À cet âge nous sommes capables de discernement mais vous aimez vraiment tout essayer. Que ce soit au niveau du sexe, religion ou drogues, tout est bon à prendre afin d'avoir une soit disant expérience de la vie. C'est pas ça la vie... éduquez vos gosses et apprenez leur les vrais valeurs. Voilà pourquoi ces gamines à 15 ou 16 ans se retrouvent à des milliers de kilomètres de chez elles, et se font mettre enceinte par des tarés fanatiques. Désolé mon message est cru mais voilà...

    • Elise le 24.08.2019 21:45 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Elias

      Heu non y a pas que les occidentaux qui tombent dans ce piège. Je dirais même que ce sont ceux qui tombent le moins dans ce piège. D ailleurs les occidentaux d origine, je parle ici disons de trois ou quatre générations ne sont qu une anecdote dans cette guerre, alors arrêtez s il vous plait de toujours tout mélanger. On sait très bien que certains pourtant d origine chrétienne y sont allés mais vraiment en statistiques ils ne sont qu une goutte d eau.

    • Rami le 24.08.2019 23:52 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Elise

      Votre commentaire vient donner une des raisons pour laquelle de jeunes paumés se font lobotomiser et vont en Syrie. Vous considérez ces jeunes issue de l'immigration comme de " non européens" alors que pour certains ils sont là depuis 3,4,5 générations. Ces jeunes sont de purs produits européens. Ils sont né en Europe, parlent parfaitement la langue, ont une instruction européenne, les codes des jeunes européens, pour la plupart ne parlent même pas la langue de leurs parents etc...en gros, de bons " petits blancs ". La seule différence qui les distinguent des autres " petits blancs " c'est leurs couleurs de peaux et leurs prénom. Chose pour laquelle vous les ramenez à leurs racines. C'est à cause des personnes de votre genre que ces jeunes déboussolés ne se sentent pas citoyens à part entière et écoutent des criminels manipulateurs qui leur avancent les propos que vous tenez et celles d'autres haineux.

    • Elise le 25.08.2019 08:33 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Rami

      Désolée, je considère les jeunes issus de l immigration comme Européens et Européennes à partir du moment où leur éducation a l Occidentale a été acceptée par leurs parents. Ce qui est effectivement le cas pour une bonne partie de deuxième ou troisième génération. Il faut arrêter de faire dire aux gens ce qu ils n ont pas dit et interpréter a sa sauce. Tout est une question de pourcentages et jamais rien n est à cent pour cent.