Services secrets allemands

18 novembre 2009 14:44; Act: 18.11.2009 16:09 Print

Un espion démasqué à cause d'une relation gay

Un agent secret allemand a été trahi par sa femme, jalouse d'être cocufiée par un homme. Il est accusé d'avoir livré des informations confidentielles à son amant.

Une faute?

Anton Robert K., 42 ans, est dans de sales draps. Cet agent secret se retrouve cette semaine devant les tribunaux munichois pour une affaire embarrassante: sa femme, jalouse, l'a trahi.

L'agent allemand, employé du BND (Services de renseignements fédéraux allemands), a travaillé de 2005 à 2008 en Macédoine et à Pristina, la capitale du Kosovo. Il était chargé d'y collecter des informations sur les institutions gouvernementales. C'est à cette période-là qu'il a entamé une relation amoureuse avec son interprète, un certain Murat (29 ans).

L'espion allemand aurait livré à son amant des informations sur la structure des services de renseignements allemands. Or Murat est soupçonné de travailler comme informateur au service d'un pays tiers.

D'après Bild, c'est la femme du James Bond allemand qui a provoqué sa chute: jalouse de Murat, elle a dévoilé cette relation homosexuelle à son employeur.

La médiatisation de l'affaire a obligé les services de renseignements allemands à couper les ponts avec au moins 19 informateurs locaux et à réduire ses activités d'espionnage au Kosovo.

Les avocats du couple gay, Sascha Jung et Christian Stünkel, vont plaider l'acquittement. A leurs yeux, la seule faute imputable à l'espion allemand est de n'avoir pas annoncé au BND sa relation homosexuelle. Mais si la justice allemande fait la preuve d'une trahison sur l'oreiller, l'espion et son amant risquent jusqu'à dix ans de prison.

(phf)