Séisme en Nouvelle-Zélande

23 février 2011 06:45; Act: 23.02.2011 07:54 Print

Un gigantesque bloc se détache d'un glacier

Un morceau de 30 millions de tonnes s'est détaché d'un glacier, suite au tremblement de terre qui a secoué la Nouvelle-Zélande.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

Un bloc d'environ trente millions de tonnes s'est détaché d'un glacier en Nouvelle-Zélande, quelques minutes après le violent tremblement de terre qui a secoué mardi la région de Christchurch. Il a plongé dans les eaux d'un lac, dans un énorme fracas.

Le bloc, d'un poids estimé entre 30 et 40 millions de tonnes, s'est détaché mardi du glacier Tasman, le plus long du pays. Sa chute dans le lac a provoqué des vagues allant jusqu'à trois mètres pendant une trentaine de minutes, ont indiqué des responsables du tourisme du parc national Aoraki Mount Cook (île du sud).

«Le séisme tel qu'on l'a ressenti ici a fait l'effet d'une oscillation pendant environ une minute. Ca s'est arrêté, puis ça a recommencé, à nouveau pendant une minute», a indiqué Denis Callesen, directeur d'un centre de tourisme, le Aoraki Mount Coook Alpine Village.

Quelques instants plus tard, des employés qui se trouvaient près du lac ont entendu un énorme bruit, «comme des tirs d'armes» puissantes, a-t-il poursuivi. Les gens du coin s'attendaient toutefois depuis quelque temps à ce qu'un gros bloc se détache du glacier tôt ou tard, selon Denis Callesen.

Plusieurs icebergs

L'incident a été confirmé par le ministère de la Protection de l'environnement, qui n'a pas confirmé si cela était directement lié aux secousses du séisme, dont l'épicentre était à 150 km de là.

«On peut penser, ou pas, que le tremblement de terre a précipité la chute du bloc, mais le fait est que la pointe du glacier était prête à se détacher», a déclaré Richard McNamara, responsable au ministère pour cette région montagneuse.

Le bloc, long d'un kilomètre, s'est désintégré en plusieurs icebergs, dont certains sont longs de 200 mètres et hauts de 50 mètres au-dessus de la surface de l'eau.


Le chaos règne à Christchurch



(Source: YouTube)

(ats)