Colombie

03 janvier 2020 17:45; Act: 03.01.2020 18:23 Print

Un narcotrafiquant accusé de meurtres arrêté

L'homme appartient «au cartel des plus recherchés» dans l'Antioquia et est responsable d'homicides de défenseurs des droits humains.

storybild

Luis H., chef des Caparros, a été arrêté vendredi. (Photo: Police nationale de Colombie)

Sur ce sujet
Une faute?

Un important narcotrafiquant, accusé en outre des meurtres de défenseurs des droits humains et leaders communautaires en Colombie, a été arrêté, a annoncé vendredi le président Ivan Duque.

«Luis H., chef des Caparros, a été arrêté. Il appartient au «cartel des plus recherchés» dans l'Antioquia (nord-ouest) pour sa responsabilité dans des homicides de leaders communautaires», a tweeté le chef de l'Etat.

La police a précisé que ce «chef financier» des Caparros, âgé de 31 ans dont quinze dans la délinquance, a été arrêté dans le département du Meta (centre). Il fait l'objet d'un mandat d'arrêt pour association de malfaiteurs, ainsi que pour «déplacements forcés, extorsion et disparition forcée», a précisé la police dans un communiqué.

Luis H. commandait un gang de 398 membres «chargé d'organiser et exécuter la confrontation armée contre le Clan del Golfo», principal gang de Colombie.

303 assassinats depuis 2016

Dans l'Antioquia comme dans d'autres départements colombiens, des groupes armés s'affrontent pour le contrôle des narco-plantations ou de territoires stratégiques pour le transport des drogues, ainsi que la production minière illégale.

Dénoncée par l'ONU, la violence, visant en particulier des militants des droits humains et des leaders communautaires, s'est soldée par au moins 303 assassinats depuis la signature de l'accord de paix avec l'ex-guérilla des Farc en novembre 2016.

Malgré quatre décennies de lutte contre le trafic de drogue, la Colombie reste le premier producteur mondial de cocaïne, exportée notamment vers les Etats-Unis qui en sont le principal consommateur de la planète.

Si le désarmement des Forces armées révolutionnaires de Colombie (Farc) a fait diminuer l'intensité de la guerre interne qui mine ce pays depuis plus d'un demi-siècle, il reste confronté à plusieurs groupes clandestins, dont la guérilla de l'Armée de libération nationale (ELN).

(nxp/afp)