Etats-Unis

16 novembre 2016 21:55; Act: 16.11.2016 22:07 Print

Un policier inculpé pour avoir abattu un Noir

L'agent qui avait tué un Noir devant sa femme et sa fille, en juillet dans le Minnesota, a été inculpé d'homicide involontaire.

storybild

Des fleurs avaient été déposées à l'endroit où était mort Philando Castile. (Photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Le policier d'origine hispanique, Jeronimo Yanez, a également été accusé d'avoir tiré intentionnellement sur Philando Castile, tué à 32 ans dans le Minnesota (nord) après avoir été sommé de s'arrêter pour un phare cassé. L'agent est encore accusé d'avoir mis en danger sa compagne Diamond Reynolds ainsi que la fille de quatre ans de cette dernière, assise sur la banquette arrière.

C'est Diamond Reynolds qui avait filmé les faits du siège passager et retransmis la vidéo en direct sur Facebook Live. On y voyait Philando Castile agonisant, le T-shirt blanc maculé de sang, sur le siège conducteur de la voiture tandis qu'un policier le tenait en joue. La fillette tentait d'une voix timide de rassurer sa mère. Diamond Reynolds expliquait que le policier avait tiré sur son conjoint, employé de cantine scolaire, alors qu'il cherchait ses papiers d'identité, près de Saint Paul.

Emploi de la force létale injustifié

«Après avoir analysé en détails les faits dans ce dossier, j'en conclus que l'emploi d'une arme létale par l'agent Yanez n'était pas justifié», a affirmé le procureur du comté de Ramsey, John Choi, lors d'une conférence de presse. «La peur non rationnelle ne peut pas justifier l'emploi de la force létale. L'usage de la force létale doit être objectivement raisonné et nécessaire compte tenu de l'ensemble des circonstances», a-t-il souligné.

Le procureur a expliqué que la voiture avait été arrêtée pour un contrôle de circulation et que Philando Castile avait dit à l'agent qu'il disposait d'un permis de port d'arme. Il cherchait son portefeuille lorsque l'agent lui a tiré dessus. Le policier doit comparaître vendredi devant un tribunal.

Survenue peu après celle d'un autre Noir abattu par des policiers, la mort de Philando Castile avait relancé la question des brutalités policières aux Etats-Unis et provoqué des manifestations dans tout le pays. C'est au cours de l'une d'elles à Dallas, au Texas, qu'un tireur isolé qui voulait venger la mort des Noirs abattus par les forces de l'ordre avait tué cinq policiers le 7 juillet.

(nxp/afp)