Venezuela

06 février 2019 05:24; Act: 06.02.2019 07:34 Print

Un pont bloqué à la frontière colombienne

L'armée vénézuélienne bloque un pont qui doit servir à acheminer de l'aide humanitaire vitale dans le pays.

Sur ce sujet
Une faute?

Des militaires vénézuéliens ont bloqué mardi un pont à la frontière avec la Colombie, a déclaré un député de l'opposition. Une aide humanitaire internationale est attendue au Venezuela, pays soumis à une grave pénurie de vivres et de médicaments.

L'accès au pont de Tienditas, qui relie les localités de Cucuta, en Colombie, et d'Urena, au Venezuela, a été barré par un camion-citerne et un grand conteneur, a constaté une équipe de l'AFP sur place.

Selon le député, le passage sur le pont a été coupé après un incident confus survenu à Urena lors de l'arrivée de militaires arrivés à bord de véhicules blindés surveiller la frontière. Trois personnes auraient été blessées, lorsqu'un blindé a renversé des motocyclistes.

Le pont de Tienditas n'est pas en service actuellement. Il aurait dû être inauguré en 2016, mais la fermeture de la frontière entre le Venezuela et la Colombie, ordonnée à la fin 2015 par le président vénézuélien Nicolás Maduro et levée plusieurs mois plus tard, a retardé son ouverture.

Graves pénuries

Selon des informations de presse, ce pont devait cependant être l'une des voies choisies pour l'entrée d'aide humanitaire internationale au Venezuela. Mais le député a déclaré que "cela n'avait pas été décidé" pour le moment.

Le président du Parlement Juan Guaido, reconnu par une quarantaine de pays comme le président par intérim du Venezuela, a sommé l'armée de ne pas empêcher l'entrée en territoire vénézuélien de l'aide humanitaire qu'il réclame.

La population subit depuis longtemps de graves pénuries d'aliments de première nécessité et de médicaments en raison de la crise économique que connaît le Venezuela. Le président Maduro s'oppose pour sa part à cette entreprise d'aide humanitaire, qu'il considère comme un «prétexte» pour justifier une éventuelle intervention armée étrangère. «Le Venezuela n'a pas besoin de demander l'aumône», a-t-il lancé. «S'ils veulent aider, qu'ils mettent fin au blocus et aux sanctions» qui frappent le Venezuela.

(nxp/afp)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • grincheux le 06.02.2019 08:21 Report dénoncer ce commentaire

    rappel

    ET dire que certains politiques suisses et européens ont soutenu et visité cette dictature. Le pire c'est qu'ils la soutiennent encore... mais un ton plus bas....

  • Mendrisiotto le 06.02.2019 08:32 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ????!?!

    Etat totalitariste de gauche,

  • Un Colombien le 06.02.2019 10:46 Report dénoncer ce commentaire

    Hors réalité.

    Maduro avec ses comptes offshore et ses grandes demeures ne sait plus trop ce que vit son peuple. 2 millions de vénézuéliens en fuite en Colombie, tout va bien m. le président d extrême-gauche.

Les derniers commentaires

  • Un Colombien le 06.02.2019 10:46 Report dénoncer ce commentaire

    Hors réalité.

    Maduro avec ses comptes offshore et ses grandes demeures ne sait plus trop ce que vit son peuple. 2 millions de vénézuéliens en fuite en Colombie, tout va bien m. le président d extrême-gauche.

  • Caïmo le 06.02.2019 09:47 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Maduro le nul

    Ce n'est pas du socialisme ça. Mais de l'incapacité, une mauvaise foi hallucinante et de l'arrogance. Un blocus ne saurait entraîner une pénurie de nourriture dans un tel pays immense, avec des terres super fertiles. Et quid de l'industrie ? Bolivar doit déprimer sévère dans sa tombe. Quant à la Colombie de Duq... de Uribe, c'est bien de donner des leçons, mais faire en sorte que son propre peuple ne crève pas de faim par endroits, ça serait encore mieux. Ceci dit, c'est d'un triste de voir ces familles vénézuéliennes chercher un travail minable au bord des routes colombiennes. Quel gâchis!

    • Un Colombien le 06.02.2019 10:50 Report dénoncer ce commentaire

      Vous êtes aller sur place ?

      La Colombie aide ses voisins vous trouvez quelque chose à dire ? Qui est responsable de cet exode massif ? Ni le gouvernement ni le peuple de Colombie. L extrême-gauche dans sa splendeur.

  • Mendrisiotto le 06.02.2019 08:32 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ????!?!

    Etat totalitariste de gauche,

  • grincheux le 06.02.2019 08:21 Report dénoncer ce commentaire

    rappel

    ET dire que certains politiques suisses et européens ont soutenu et visité cette dictature. Le pire c'est qu'ils la soutiennent encore... mais un ton plus bas....

    • Laurent Z le 06.02.2019 09:28 Report dénoncer ce commentaire

      plus maintenant

      ils ne la soutiennent plus mais soutiennent un président autoproclamé sorti de nul part, je ne sais pas si c'est mieux ou pire

  • Keko le 06.02.2019 08:04 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Keko

    Perso j aimerai pas être soutenu par des américains. Je pense que les kurdes serai du même avis. Vive l interventionnismes occidental, on a bien vu ces dernières décennies , il arrange les conflits et amène la paix. America si dying slowly.