Prêtres pédophiles

13 février 2011 17:00; Act: 13.02.2011 17:15 Print

Un prêtre sous enquête s'est suicidé

Un des deux prêtres accusés cette semaine d'abus sexuels sur des mineurs s'est suicidé dans le canton de Genève.

Sur ce sujet
Une faute?

La police cantonale genevoise a pris connaissance du suicide samedi, a indiqué dimanche son porte-parole Patrick Pulh, confirmant une information du «Matin Dimanche». Il n'était pas en mesure de dire quand l'homme d'Eglise a commis son acte.

Les deux prêtres ont été suspendus de leur fonction pour la durée des enquêtes. Les délits du second homme d'Eglise, commis dans le canton de Vaud, sont prescrits pénalement, mais le dossier a été transmis au Saint Siège avec une demande de levée de la prescription canonique qui empêche la poursuite de faits survenus plus de vingt ans après la majorité de la victime.

Jeudi, le vicaire épiscopal Nicolas Betticher n'a pas souhaité préciser quand ces actes pédophiles se sont produits, ni le nombre de victimes. Il n'a pas non plus précisé si celles-ci sont de sexe masculin ou féminin, ou encore l'âge des prêtres «afin de protéger la sphère privée des personnes concernées».

«SOS Prévention»

Instituée il y a trois ans par le diocèse, la Commission «SOS Prévention» a recueilli les informations des personnes concernées par les cas révélés mercredi. Cette commission a été interpellée une quarantaine de fois depuis 2008, a rappelé M. Betticher.

«Des cas ont été annoncés, vérifiés, certains n'ont pas abouti. Pour d'autres, il s'agissait d'une simple prise de contact, de sollicitations d'avis».

En 2008, un prêtre de 45 ans, accusé d'actes pédophiles, s'était suicidé à Neuchâtel.

(ats)