Vatican

13 juillet 2014 23:13; Act: 13.07.2014 23:22 Print

Un prêtre sur 50 est pédophile, selon le pape

Le pape François a promis des «solutions» à la question du célibat des prêtres, en soulignant que «cela prendra du temps», dans une interview publiée dimanche par «La Repubblica».

storybild

Dans l'interview, le pape a condamné les violences sexuelles contre les enfants, qualifiées de «lèpre» dans l'Eglise. (Photo: AFP/Andreas Solaro)

Sur ce sujet
Une faute?

A la question de savoir si les prêtres catholiques pourraient être autorisés un jour à se marier, le pape a rappelé que le célibat des prêtres a été institué 900 ans après la mort de Jésus-Christ et que les prêtres peuvent se marier dans certaines Eglises orientales sous tutelle du Vatican.

«Il y a vraiment un problème, mais il n'est pas majeur. Cela prendra du temps, mais il y a des solutions et je vais les trouver», a-t-il déclaré, sans donner plus de détails. Dans l'interview, le pape a également condamné les violences sexuelles contre les enfants, qualifiées de «lèpre» dans l'Eglise, qui concerne 2% du clergé - des prêtres et «même des évêques et des cardinaux», citant les chiffres donnés par ses services.

Mais le porte-parole du Vatican, Federico Lombardi a affirmé dimanche dans un communiqué que les citations reprises par le journal italien ne correspondaient pas à ce que le pape avait lui-même déclaré. Il n'a toutefois pas révélé quelles avaient été les véritables déclarations du pape dans cette interview: un tête-à-tête entre François et le journaliste de «La Repubblica».

«Il ne s'agit pas d'une interview au sens normal du terme», a-t-il toutefois déclaré, accusant le quotidien «de manipuler des lecteurs ingénus». L'interview est la troisième d'une série accordée par le pape au fondateur du quotidien de gauche «La Repubblica», Eugenio Scalfari, 90 ans, journaliste et intellectuel athée.

Après la publication de ces précédents entretiens, le Vatican avait déjà procédé à des mises au point.

(afp)