Turquie

31 décembre 2011 17:21; Act: 31.12.2011 17:29 Print

Un responsable pris à partie par des villageois

Des villageois kurdes en colère s'en sont pris samedi à un responsable gouvernemental venu présenter ses condoléances après la mort de 35 civils.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

Cette «bavure» des avions de combat F-16, dont a été victime un groupe de villageois kurdes alors qu'ils faisaient de la contrebande, a déclenché depuis de violentes manifestations anti-gouvernementales dans nombre de villes à majorité kurde du sud-est anatolien.

Il s'agissait d'un des bilans les plus sanglants en une seule journée pour la population civile dans le conflit entre les autorités turques et les séparatistes du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK). Les autorités turques ont présenté leurs condoléances aux familles, promis une enquête approfondie et garanti que les responsables auraient à rendre des comptes.

Mais les hommes du village de Gulyazi, dans la province de Sirnak, ont accueilli avec leurs poings et à coups de jets de pierres le gouverneur de district Naif Yavuz, selon les images de la télévision publique. On y voit les villageois huer le responsable local et chercher à le frapper, tandis que son entourage cherche à le ramner vers les voitures, et Naif Yavuz courir vers un fossé sur le bord de la route pour échapper à la foule. Selon la télévision, le gouverneur de district a ensuite été emmené à l'hôpital pour y subir des examens.

Selon l'agence de presse Anatolie, deux séparatistes kurdes présumés ont par ailleurs été tués lors d'un raid de la police à Diyarbakir, plus grande ville du sud-est du pays.

(ap)