Forcené dans une prison belge

04 février 2011 10:54; Act: 04.02.2011 11:16 Print

Un taulard tue son codétenu

C'était la panique, jeudi, dans l'aile psychiatrique de la prison de Namur. Un détenu a pris quatre employés en otage avant d'étrangler son compagnon de cellule.

storybild

Les forces spéciales de la police fédérale belge ont donné l'assaut et ont réussi à maîtriser le dangereux détenu. (Photo: AFP)

Une faute?

Le procureur, Xavier Charles, a qualifié l'après-midi de «dramatique» pour la prison de Namur, jeudi dans la soirée, sur la chaîne de télévision privée RTL-TVI.

Le forcené avait été condamné à 12 ans de prison pour des vols avec violence et était interné dans l'aile psychiatrique de l'établissement pénitentiaire. Il était connu pour avoir déjà coupé l'oreille d'une personne dans un établissement psychiatrique où il avait été interné il y a une dizaine d'années, a expliqué le procureur.

Dans l'après-midi de jeudi, l'homme, armé d'un couteau, a pris en otage quatre membres du personnel de la prison. Il a ensuite sollicité l'aide d'un codétenu mais, comme celui-ci refusait, il l'a «étranglé avec sa ceinture», a précisé Xavier Charles.

Une écharpe de rasoirs autour du cou des otages

Le détenu a aussi «passé une sorte d'écharpe, munie de lames de rasoir, autour du cou de deux de ses otages. Il les maintenait sous son contrôle grâce à une longue ficelle. Si on bougeait, il tirait sur cette ficelle et les conséquences auraient été dramatiques», a souligné le magistrat.

Néanmoins, selon les explications du bourgmestre (maire) de Namur, Jacques Etienne, les forces spéciales de la police fédérale belge ont pris le risque de donner l'assaut et ont fait sauter la porte du local où le forcené s'était retranché avec ses otages. L'homme a pu être maîtrisé et les otages libérés.

Les quatre personnes employés sont très fortement choqués et l'un d'entre eux a été légèrement blessé, a encore précisé le procureur de Namur.

(afp)