Nigeria

16 mai 2015 19:53; Act: 16.05.2015 20:19 Print

Une ado commet un attentat suicide: 7 morts

Une adolescente s'est fait exploser samedi dans une gare routière de Damaturu, dans le nord-est du Nigeria. L'attentat a fait au moins sept morts et 31 blessés.

Sur ce sujet
Une faute?

Peu avant, les autorités annonçaient la reprise d'une ville stratégique de cette région par Boko Haram.

L'attaque-suicide s'est produite vers 10h40 dans la gare routière où se trouvaient des passagers et des commerçants. «Une jeune fille d'une douzaine d'années a déclenché un explosif sous son voile alors qu'elle approchait les grilles de la gare routière» de Damaturu, a déclaré Danbaba Nguru, un commerçant.

Un poste de contrôle est installé à l'entrée de cette gare qui a déjà été le théâtre de plusieurs attentats. «Nous avons reçu six corps et 32 victimes blessées par l'explosion», a déclaré à la presse le médecin-chef de l'hôpital Sani Abacha de Damaturu.

«Une personne est décédée après avoir été admise. Il y a donc sept morts et 31 blessés suite à cette attaque», a-t-il ajouté. Cet attentat n'a pas été revendiqué dans l'immédiat. Mais le groupe islamiste nigérian Boko Haram a souvent recours à de très jeunes femmes pour mener des attentats-suicides.

Marte reprise par Boko Haram

En début de semaine, Boko Haram a tenté de lancer une attaque contre Maiduguri, la plus grande ville de cette région, qui a pu être contenue par l'armée. Il s'agissait de la première attaque contre la capitale de l'Etat de Borno depuis le déclenchement, en février, d'une opération militaire régionale contre le groupe terroriste.

Le vice-gouverneur de l'Etat de Borno a par ailleurs déclaré que la ville de Marte où Boko Haram avait établi son QG, serait «entièrement retombée sous le contrôle des insurgés (vendredi), ce qui, selon lui, est un «revers immense» pour les autorités nigérianes.

Ville de pêcheurs et de fermiers très convoitée pour ses richesses agricoles, frontalière du Cameroun, Marte est située sur une route stratégique pour le commerce entre le Nigeria, le Cameroun et le Tchad. Elle a changé de main à maintes reprises depuis 2013.

(ats)