Afrique

20 octobre 2019 14:31; Act: 20.10.2019 16:19 Print

Une attaque djihadiste au Nigeria fait cinq morts

Un affrontement entre des soldats nigérians et des djihadistes d'Iswap ont causé la mort d'au moins cinq personnes à l'est du Nigeria samedi.

storybild

La confrontation a éclaté samedi lorsque des soldats nigérians ont intercepté un convoi de combattants d'Iswap près de Maiduguri. (Photo d'illustration) (Photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Au moins quatre soldats nigérians et un membre des milices civiles qui combattent aux côtés de l'armée ont été tués dans des affrontements avec des djihadistes d'Iswap, a-t-on appris dimanche de sources sécuritaires.

Des combats ont éclaté samedi soir lorsque des soldats ont intercepté un convoi de combattants d'Iswap (groupe de l'Etat Islamique en Afrique de l'Ouest), au niveau de Jakana, à 42 km de Maiduguri, la capitale de l'Etat du Borno (nord-est).

«Nous avons perdu quatre soldats et un milicien dans les affrontements», a confié un gradé militaire, sous couvert d'anonymat.

«Les terroristes sont arrivés en grand nombre et nos troupes, bien qu'elles aient combattu avec bravoure, ont été dépassées», a-t-il souligné.

Nombreux blessés

De nombreux hommes ont été blessés, a indiqué cette même source, et les insurgés ont saisi quatre camions militaires.

«L'incident a eu lieu vers 18h30 (19h30 en Suisse) samedi, il faisait déjà nuit», a témoigné à l'AFP un milicien.

L'armée nigériane a publié un communiqué dimanche, affirmant que sept djihadistes avaient été tués, et huit grièvement blessés lorsque leur véhicule a roulé sur une mine vendredi, mais ne fait aucune mention des affrontements de samedi, ni des pertes dans leurs rangs.

Branche de Boko Haram

Jakana se situe sur la route entre Maiduguri et Damaturu, la capitale de l'Etat de Yobe, où Iswap est particulièrement présent.

Cette branche de Boko Haram affiliée à l'Etat Islamique mène de nombreuses attaques sur l'armée nigériane et des dizaines, voire des centaines de soldats ont été tués ces douze derniers mois.

Le nord-est du Nigeria est plongé dans un conflit entre l'armée et les groupes de Boko Haram, qui a fait au moins 35'000 morts depuis 2009 et près de 2 millions de personnes ne peuvent toujours pas regagner leur foyer.

(nxp/afp)