Fraude à Gate Gourmet

25 février 2011 20:58; Act: 25.02.2011 21:17 Print

Une cadre détourne 17,5 millions

Une directrice de la société de restauration aérienne suisse Gate Gourmet a détourné 130 millions de couronnes (17,5 millions d'euros) pour assurer son luxueux train de vie.

Une faute?

Une directrice danoise de la société de restauration aérienne suisse Gate Gourmet a détourné 130 millions de couronnes (17,5 millions d'euros) dans sa société afin d'assurer son luxueux train de vie, a affirmé vendredi l'édition en ligne du tabloïd Ekstra Bladet.

Amanda Jacobsen, une Danoise de 43 ans, a été licenciée en février par son employeur en raison de cette fraude constatée lors d'un contrôle interne et qui s'étalait sur les trois dernières années, selon Ekstra Bladet.

Villa de luxe

Elle possède notamment une villa de luxe d'une valeur de 63 millions de couronnes (8,45 millions d'euros) à Vedbaek, un quartier huppé au nord de Copenhague, et roulait en Bentley et en Lamborghini, selon la même source.

Toujours selon le journal, qui publie la photographie de la fraudeuse présumée, Amanda Jacobsen aurait triché en falsifiant des documents lui permettant de soutirer ces fonds à la société, dont elle était directrice pour les pays nordiques.

«Nous sommes en train de chercher à savoir ce qui s'est passé (...) mais ce sera extrêmement problématique», a déclaré à Ekstra Bladet Claus Fonnesbech, responsable de presse de la société de révision comptable Pricewaterhouse au Danemark.

«Lorsqu'un directeur a décidé de tricher et d'éviter les contrôles internes, entre autres par une falsification des documents, il est quasiment impossible pour le vérificateur des comptes de le découvrir», estime-t-il.

Au siège de Gate Gourmet à Zurich, le directeur général Guy Dubois a «déploré profondément cet incident» dans un premier communiqué, indiquant que son groupe avait «identifié et compris en détail les méthodes frauduleuses utilisées, et que d'importants actifs (détournés) ont été récupérés».

Et dans un deuxième communiqué publié jeudi, le groupe a précisé qu'un manager nordique, dont il n'a pas cité l'identité, était à l'origine de la fraude au cours des trois dernières années, dont une grande partie avant 2010.

Documents falsifiés

«Des documents ont été falsifiés (...) par cette personne», lui permettant de «contourner méthodiquement et délibérément les contrôles internes», ajoute ce communiqué, ajoutant que la même personne «coopérait en vue de récupérer l'argent volé».

Selon Ekstra Bladet, la fraudeuse présumée a disparu, ne répondant à aucun de ses numéros de téléphone. La police danoise a indiqué n'avoir reçu aucune plainte de détournement ou autre délit à son sujet.

(afp)