Anti-avortement

30 mars 2011 21:44; Act: 30.03.2011 21:48 Print

Une campagne utilisant Obama scandalise

Une campagne contre l'avortement utilisant un portrait de Barack Obama dans le but de toucher la communauté afro-américaine provoque la colère d'associations à Chicago.

storybild

Le slogan «Toutes les 21 minutes, on avorte celui qui pourrait être notre prochain président» scandalise. (Photo: AFP)

Une faute?

Une trentaine de pancartes sur lesquelles apparaît un portrait peint de M. Obama accompagné du slogan «Toutes les 21 minutes, on avorte celui qui pourrait être notre prochain président» ont été disposées dans des quartiers à majorité noire de Chicago.

Cette campagne, baptisée «Life Always», a été lancée par un pasteur texan pour «pousser les gens à réfléchir» sur le taux très élevé d'avortements dans la communauté noire.

«Certaines personnes de gauche ont fait croire à nos femmes que la réponse à la pauvreté était le meurtre de leurs enfants», a expliqué à l'AFP Stephen Broden, un militant afro-américain.

Le planning familial de l'Illinois, l'Etat dans lequel se trouve Chicago, a estimé dans un communiqué qu'il s'agissait d'une «campagne choquante et condescendante qui visait à stigmatiser et déshonorer les femmes afro-américaines pour les empêcher de prendre des décisions personnelles et privées sur un sujet médical».

Cherisse Scott, assistante sociale du Black Women for Reproductive Justice, a expliqué en vouloir beaucoup à ces activistes.

«Qui sont ces gens?», a-t-elle lancé. «Ils se moquent de nous. Ils ne savent pas ce que les femmes ici doivent affronter dans leur communauté et les cliniques».


Le nombre d'avortements pratiqués aux Etats-Unis était de 1,21 million en 2008.

(afp)