Etats-Unis

14 septembre 2018 21:15; Act: 15.09.2018 06:13 Print

Florence fait ses premières victimes

Au moins quatre morts ont été attribués vendredi à Florence, l'ouragan rétrogradé en tempête tropicale.

Sur ce sujet
Une faute?

L'ouragan Florence a fait ses premiers morts sur la côte atlantique des Etats-Unis, battue par des vents violents et des pluies diluviennes, alors que les autorités s'activaient pour secourir des dizaines d'habitants piégés par la montée des eaux qui se poursuivait samedi.

Au moins quatre décès ont été confirmés vendredi de sources officielles, les médias américains faisant état d'un cinquième mort.

«Nous nous attendons à plusieurs jours de pluie», a déclaré le gouverneur de Caroline du Nord, Roy Cooper, qui a qualifié les précipitations de l'ouragan d'«événement millénaire». «Notre priorité désormais est de mettre les gens hors du danger immédiat», a-t-il ajouté lors d'une conférence de presse. «Nous sommes encore en plein dans la tempête et, si elle ne vous a pas atteints, elle le fera», a mis en garde M. Cooper.

Accompagné de pluies torrentielles et de vents violents, l'oeil de l'ouragan a touché terre près de Wrightsville Beach (Caroline du Nord) vendredi à 07H15 (11H15 GMT), avec des vents jusqu'à 150 km/h, selon le centre national des ouragans (NHC). La Caroline du Sud a également été touchée un peu plus tard.

Florence a toutefois faibli en intensité dans l'après-midi et a été rétrogradé en tempête tropicale, avec des vents mesurés à 100 km/h, selon le bulletin du NHC diffusé à 23H00 (03H00 GMT). Mais son amplitude et sa très lente avancée --7 km/h-- dans les terres où la tempête déverse des trombes d'eau inquiète les autorités qui ont multiplié les alertes aux crues soudaines.

«Scenario catastrophe»

Le NHC a mis en garde contre une forte marée dans la nuit de vendredi à samedi sur la côte et des «inondations catastrophiques attendues sur des zones de Caroline du Nord et Caroline du Sud». Les rivières devraient frôler voire battre à partir de samedi des records de crue et inonder de nombreuses régions dans ces deux Etats du sud-est.

La tempête doit s'enfoncer vers l'intérieur des terres avant de virer dimanche vers le nord, selon le NHC, avec une «perte importante d'intensité». En Caroline du Nord, à la confluence des rivières Neuse et Trent et proche d'un estuaire, la ville touristique de New Bern, environ 30'000 habitants, a été frappée par des inondations soudaines dans la nuit de jeudi à vendredi qui ont piégé des centaines de personnes.

«Des équipes de secours ont apporté de l'aide à des centaines de personnes à New Bern. Ces secouristes font de leur mieux pour sortir et porter assistance à ceux qui en ont besoin», a dit vendredi le gouverneur.

Dans la ville portuaire de Wilmington, en Caroline du Nord, des arbres ont été déracinés, des panneaux renversés et des vitres brisées sous la force du vent et des trombes d'eau. De nombreux transformateurs électriques ont explosé.

Les vents violents ont fait plusieurs victimes. La police de la ville a annoncé qu'une femme et son bébé avaient été tués lorsqu'un arbre est tombé sur leur maison. Le père a été blessé et hospitalisé.

Des pompiers ont oeuvré toute la matinée devant cette maison de plain-pied dont un pan de mur s'est complètement effondré sous la violence du choc.

«Il y avait beaucoup de craquements, les arbres tremblaient», a raconté à l'AFP Shane Wilson, un voisin. «La plupart du voisinage avait évacué. Seuls moi, eux et quelques voisins avions décidé de rester», a précisé un autre voisin, Adam Sparks. «Qui pouvait se préparer à ça? C'est le scénario catastrophe. Les arbres derrière leur maison sont très grands et très vieux. Il y a toujours des risques avec des arbres de ce genre», a-t-il expliqué.

Une autre femme, malade, est décédée car les secours n'ont pas pu parvenir jusqu'à elle à cause des arbres bloquant les rues, selon une porte-parole du comté de Pender. Elle a succombé à une crise cardiaque, d'après les médias locaux.

Le gouverneur Cooper a indiqué dans un communiqué qu'une autre personne avait trouvé la mort dans le comté de Lenoir en branchant un générateur. Selon les médias locaux, un homme de 77 ans est décédé dans le même comté après avoir été emporté par une rafale de vent.

800'000 foyers sans électricité

Environ 1,7 million d'habitants avaient été sommés de se mettre à l'abri, loin du littoral. Mais beaucoup n'ont pas suivi cette consigne. Et certaines zones inondées sont trop dangereuses pour que «nos secouristes interviennent», a expliqué Jeff Byard, responsable de l'Agence fédérale de gestion des urgences (Fema), qui a mobilisé 1200 personnes pour les opérations de recherche et de secours.

Des volontaires, comme la «Cajun Navy» venue de Louisiane avec leurs bateaux à fond plat, apportent également leur aide. Le président américain Donald Trump se rendra «en début ou milieu de semaine prochaine» dans les régions affectées, a annoncé la Maison Blanche.

Près de 800'000 personnes étaient privées d'électricité vendredi soir en Caroline du Nord, qui compte environ dix millions d'habitants, selon les services d'urgence. Un couvre-feu a été instauré dans plusieurs localités de la côte atlantique pour éviter les pillages.

(nxp/afp)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Zora le 14.09.2018 23:34 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Y a vraiment des débiles sur terre...

    Quand on voit labruti au milieu de la rue qui essayait de filmer la tempête au lieu daller se mettre à labri... pas étonnant quil y ait des morts...

  • Lac de Genève le 15.09.2018 00:08 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bêtise

    Le gouverneur avait dit quil fallait quitter les lieux. Il y a ceux qui restent et qui font les malins, les pompiers doivent prendre des risques énormes pour essayer de les sauver cest du nimporte quoi.

  • typhon Mangkhut le 15.09.2018 07:38 Report dénoncer ce commentaire

    plus de peur que de mal

    De l'autre côté, le typhon philippin n'a fait que quelques dégâts matériels. The Light Rail Transit (LRT) de "Metro Trains" déplore une petite coupure d'électricité entre Baclaran - Central stations et Blumentritt - Roosevelt stations. Au nord à Bello, Ilagan City et Isabela, on observe des mauvaises fixations de panneaux publicitaires et trois palmiers au sol. "The Mormon Church" a hébergé dames et enfants. Bien caché dans son château, "el presidente" Duterte "doctrine" se dit "satisfied with the preparations".

Les derniers commentaires

  • florence ville du rinascimento le 15.09.2018 14:33 Report dénoncer ce commentaire

    la fiorentina jamais

    de toute façon c est la juve qui gagne

  • Jean Bon le 15.09.2018 09:43 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Philippines

    Elles ne sont pas intéressantes les centaines de victimes aux Philippines pour la même raison???

  • typhon Mangkhut le 15.09.2018 07:38 Report dénoncer ce commentaire

    plus de peur que de mal

    De l'autre côté, le typhon philippin n'a fait que quelques dégâts matériels. The Light Rail Transit (LRT) de "Metro Trains" déplore une petite coupure d'électricité entre Baclaran - Central stations et Blumentritt - Roosevelt stations. Au nord à Bello, Ilagan City et Isabela, on observe des mauvaises fixations de panneaux publicitaires et trois palmiers au sol. "The Mormon Church" a hébergé dames et enfants. Bien caché dans son château, "el presidente" Duterte "doctrine" se dit "satisfied with the preparations".

    • David le 15.09.2018 08:54 Report dénoncer ce commentaire

      @typhon Mangkut

      Aux Philippines des batiments se sont éfondré, et il y a des innondations.

    • typhon Mangkhut le 15.09.2018 09:40 Report dénoncer ce commentaire

      magandang umaga, @David

      Je sais, "oo", et je connais toutes les souffrances de Luzon, mais je souhaite embellir la situations et rendre le sourire aux Pinoys.

  • Ryan Gudjohnsen le 15.09.2018 04:08 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ah les USA et leur politique sur le climat...

    Je suis désolé et je ne souhaite la mort à personne. Mais combien de ces victimes américaines ont voté Trump et sont des climato septiques ? Combien parmi eux sont des pollueurs hors normes ? Qui sème le vent récolte la tempête. Les USA avec leur politique sur le climat je vais pas les plaindre !

    • flash le 15.09.2018 07:59 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Ryan Gudjohnsen

      Il y avait pas de tempête par le passé ? Pas époque glacière ? La terre change évolue et ceci depuis toujours, froid, chaud, parfois extrême.

  • Luc West le 15.09.2018 01:16 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Du respect

    Certain commentaire font vomir, un peut de respect pour les victimes et famille.