Paris

07 juin 2011 17:30; Act: 08.06.2011 14:46 Print

Une fille de Kadhafi dépose plainte

Une plainte contre X pour assassinat a été déposée, mardi, au parquet de Paris par une des filles du colonel Kadhafi et deux de ses avocats. Le tribunal doit se prononcer sur la recevabilité de cette dernière.

Sur ce sujet
Une faute?

Une fille du colonel Moammar Kadhafi, le chef d'Etat libyen, a déposé plainte mardi pour assassinat à la suite du décès fin avril de quatre membres de sa famille lors d'un bombardement de l'OTAN sur la capitale libyenne, a indiqué l'un des ses avocats, Me Dominique Atdjian, à l'Associated Press.

Cette plainte simple contre X a été déposée au parquet de Paris, a précisé Me Atdjian, qui défend avec Mes Luc Brossolet et Jean-Charles Tchikaya, Aïcha Mohamed Maamar Kadhafi, la fille du colonel Kadhafi. «La plainte est à l'étude», a-t-on déclaré au parquet de Paris.

Le 31 avril, lors d'un bombardement de l'Alliance atlantique, un fils du colonel Kadhafi, Saïf el-Arab, et trois de ses petits-enfants ont trouvé la mort. L'un d'eux était la fille de la plaignante.

Cette plainte, dont le parquet de Paris devra se prononcer sur la recevabilité, vise «indirectement la France», selon Me Atdjian qui rappelle que la France est, avec la Grande-Bretagne, l'un des pays qui participent aux frappes sur la Libye.

Le Conseil de sécurité de l'ONU a adopté deux résolutions les 26 février et 17 mars autorisant à prendre toutes les mesures nécessaires pour protéger les populations civiles, y compris l'instauration d'une zone de non-survol. Les frappes aériennes ont débuté le 19 mars. Les résolutions de l'ONU prévoient également le gel des avoirs financiers de responsables libyens et l'interdiction faite à seize d'entre eux de se déplacer hors de Libye.

Selon la plaignante, cette frappe qui a tué quatre membres de sa famille ne visait pas un poste de commandement et de contrôle, comme l'a affirmé l'OTAN, mais une maison de Tripoli où se trouvait des membres du clan Kadhafi.

«Le problème est de faire la différence entre les activités politiques de la France, qui découlent des résolutions de l'ONU, et les dérives qui aboutissent à des assassinats», a expliqué Me Atdjian. La fille du colonel Kadhafi demande aux autorités judiciaires françaises de «découvrir, identifier et punir les auteurs et complices des assassinats» des quatre membres de sa famille, dont sa fille.

(ap)