Ex-ministre accusé de pédophilie

04 juin 2011 15:56; Act: 04.06.2011 16:12 Print

Une plainte sera déposée mercredi à Paris

Un avocat français a décidé de déposer en France une plainte contre X pour des actes de pédophilie au nom d'une ONG marocaine, après des déclarations accusant un ex ministre d'avoir eu des relations pédophiles au Maroc.

Une faute?

Lors d'une émission lundi sur la chaîne Canal + consacrée aux scandales sexuels, l'ancien ministre de l'Education Luc Ferry (2002-2004) a fait état sans le nommer d'un ancien ministre qui aurait eu des relations pédophiles au Maroc, affirmant avoir eu «des témoignages» à ce sujet «des autorités de l'Etat au plus haut niveau», dont un Premier ministre.

«La plainte sera déposée à Paris mercredi, et notre objectif est de pousser la justice française à vraiment enquêter», a déclaré samedi Me Jean Chevais, l'avocat parisien de l'association marocaine «Touche pas à mon enfant».

Cette dernière a déjà déposé vendredi à Marrakech, au sud du Maroc, une plainte contre X dans la même affaire.

«Il faut que les choses avancent et rapidement. Vous savez en France, comme au Maroc, les enquêtes préliminaires peuvent prendre beaucoup de temps. Cela peut être une manière élégante d'enterrer un peu le dossier», a ajouté Me Chevais, en visite au Maroc.

«On cite l'exemple des Etats-Unis dans plusieurs domaines, mais eux au moins, dans le domaine de la justice, ils savent aller vite», a-t-il indiqué.


M. Ferry a été entendu vendredi comme témoin par la police à Paris.

«Déposer la plainte en France nous permettra d'avoir accès au dossier et de demander au procureur où ça en est. C'est aussi une forme de pression, car autrement, c'est l'enterrement première classe du dossier», a conclu Me Chevais.

(afp)