Incendie Notre-Dame

25 juin 2019 11:01; Act: 25.06.2019 13:32 Print

Une trouvaille inespérée qui redonne espoir

L'horloger Jean-Baptiste Viot a retrouvé la copie conforme, ou presque, de l'horloge qui a fondu dans l'incendie en avril dernier.

Voir le diaporama en grand »
La découverte de l'horloge de la Sainte-Trinité est inespéré et servira «d'étalon.» (Mardi 25 juin 2019) La résistance de la structure de la cathédrale Notre-Dame de Paris à des vents violents a nettement diminué depuis l'incendie qui l'a ravagée il y dix jours, s'inquiète un expert. Un vent de 90 km/h pourrait devenir critique, dit-il. (Jeudi 25 avril 2019) L'organiste de Notre-Dame a donné des nouvelles du grand orgue, qui devra être nettoyé après l'incendie qui a ravagé le monument. En revanche, il ne devra pas être démonté. (Jeudi 25 avril 2019) Emmanuel Macron a rendu hommage jeudi aux pompiers mobilisés durant l'incendie de la cathédrale Notre-Dame de Paris. (18 avril 2019) Une construction en bois éphémère sera érigée sur le parvis de Notre-Dame, en partie prêté par la mairie de Paris, afin que les lieux ne restent pas nus. (jeudi 18 avril 2019) Après de longues heures de lutte contre les flammes, l'ensemble du feu a été «éteint» en fin de matinée. (mardi 16 avril 2019). La piste «accidentelle» était privilégiée, mardi, pour expliquer l'incendie de la cathédrale Notre-Dame de Paris. (16 avril 2019) «Rien ne va dans le sens d'un acte volontaire», a déclaré le procureur de la République de Paris, confirmant les premières indications qui pointaient du doigt un chantier de rénovation en cours sous le toit, d'où est parti le feu.(mardi 16 avril 2019) Les pompiers ont diffusé sur Facebook une impressionnante photo prise en surplomb de l'incendie .(mardi 16 avril 2019) Notre-Dame et sa toiture complètement détruite. Une photo de l'intérieur de Notre-Dame montre l'étendue des dégâts, avec un trou béant dans le toit. Un homme à genoux prie pour Notre-Dame. (mardi 16 avril 2019) Les badauds regardent tristement la cathédrale bien endommagée. L'incendie qui a ravagé une partie de la cathédrale Notre-Dame de Paris est totalement «éteint», a annoncé mardi peu avant 10H00 le porte-parole des pompiers. (mardi 16 avril 2019) La rosace aurait tenu le choc, selon des images parues sur Twitter Les vitraux ont souffert, certains ont été détruits. (mardi 16 avril 2019) Les échafaudages tordus par les flammes. (mardi 16 avril 2019) Les pompiers sont toujours sur place pour évaluer les dégâts et contenir les derniers foyers. (mardi 16 avril 2019). L'aube se lève sur Notre-Dame sans sa flèche. Une vue de l'intérieur. Les dégâts sont immenses. (15 avril 2019) Le bilan des oeuvres perdues à l'intérieur de la cathédrale Notre-Dame dans cet incendie n'a pas été encore communiqué par les autorités françaises. (Mardi 16 avril 2019) Le président Macron a pu se rendre à l'intérieur. (15 avril 2019) Une image aérienne de la cathédrale dans la soirée. Tout le toit a brûlé (15 avril 2019) La cathédrale ce mercredi matin à l'aube. Le secrétaire d'Etat français à l'Intérieur Laurent Nuñez a affirmé que le «péril du feu» était «écarté» (Mardi 16 avril 2019) Les pompiers étaient toujours à pied d'oeuvre mardi matin. (Mardi 16 avril 2019) Le feu est maintenant «complètement maîtrisé et partiellement éteint», selon les pompiers. (Mardi 16 avril 2019) Voici l'une des premières images de l'intérieur de la cathédrale Notre-Dame. L'autel est notamment resté intact. (Mardi 16 avril 2019) Les pompiers vont continuer de rester très vigilants malgré le fait que l'incendie soit maîtrisé, plus de 5 heures après le départ du feu. (Mardi 17 avril 2019) «Nous rebâtirons Notre-Dame» a promis le président français Emmanuel Macron après l'incendie qui a ravagé lundi l'emblématique cathédrale gothique. (Mardi 16 avril 2019) L'enquête sur le feu a été ouverte du chef de «destruction involontaire par incendie», a précisé dans la soirée le parquet de Paris. La piste d'un départ de feu accidentel depuis le chantier en cours sur le toit de la cathédrale «retient l'attention des enquêteurs en l'état des investigations». (Mardi 17 avril 2019) Les pompiers ont finalement réussi à sauver les deux tours de la cathédrale. «On peut considérer que la structure de Notre-Dame est sauvée et préservée dans sa globalité», a indiqué le général Jean-Claude Gallet, commandant de la Brigade des sapeurs-pompiers de Paris. (Mardi 16 avril 2019) Des centaines de personnes se sont regroupées sur les bords de la Seine pour suivre en direct cet incendie historique. (Lundi 15 avril 2019) Les pompiers craignent alors le pire. «On n'est pas sûr de pouvoir enrayer la propagation au beffroi nord. Si celui-ci s'effondre, je vous laisse imaginer l'ampleur des dégâts», a déclaré le général Jean-Claude Gallet, commandant de la Brigade des sapeurs-pompiers de Paris.(Lundi 15 avril 2019) Vers 22 heures, alors que la nuit tombe, l'incendie fait toujours rage et l'inquiétude grandit. Le sauvetage de Notre-Dame «n'est pas acquis» le secrétaire d'Etat à l'Intérieur Laurent Nuñez. (Lundi 15 avril 2019) Les pompiers ont tenté de limiter au maximum la propagation de l'incendie grâce à l'utilisation de 18 lances à eau. (Lundi 15 avril 2019) La flèche de la cathédrale de Notre-Dame s'est effondrée sur elle-même une heure après le début de l'incendie, vers 20 heures. (Lundi 15 avril 2019) Une épaisse fumée aux teintes jaunâtres s'est rapidement dégagée du plus grand édifice religieux de France. (Lundi 15 avril 2019) Larguer de l'eau sur Notre-Dame de Paris pour éteindre les flammes, comme l'a suggéré Donald Trump et pensé tous les Parisiens ou presque, n'a jamais été une une option car cela aurait pu détruire le bâtiment. (Lundi 15 avril 2019) Près de 500 pompiers luttent depuis le début de l'incendie pour tenter de le maîtriser. (Lundi 15 avril 2019) Le feu s'est ensuite propagé à une puissance et à une vitesse folle, brûlant les poutres centenaires de la charpente. (Lundi 15 avril 2019) Peu avant 19 heures, lundi soir, un feu s'est déclaré dans les combles de la cathédrale Notre-Dame de Paris. (Lundi 15 avril 2019)

Sur ce sujet
Une faute?

Une soeur quasi jumelle de l'horloge de la cathédrale Notre-Dame de Paris a été retrouvée à quelques kilomètres de là, relançant l'espoir de pouvoir reconstruire ce chef-d'oeuvre emporté par les flammes avec le toit. Il faut monter un petit escalier en colimaçon, aussi étroit que sombre, pour arriver à une sorte de remise, située exactement sous les cloches de l'église de la Sainte-Trinité, en plein Paris.

Là, parmi un bric-à-brac de statues d'anges oubliées, de sculptures abandonnées et de vieux meubles, une horloge gigantesque sommeille, à peine visible derrière une cloison de bois à la peinture écaillée et aux fenêtres brisées.

Une découverte impromptue

Alors qu'il réalise un inventaire pour le compte d'experts en objets d'art, l'horloger Jean-Baptiste Viot pénètre en mai dans cette petite pièce à l'odeur de renfermé, avec en tête les images de l'horloge de Notre-Dame détruite dans le violent incendie d'avril. C'est le choc quand il découvre que le mécanisme de plus de 2 mètres de long oublié au fond de la Sainte-Trinité est «identique».

«C'est incroyable, c'est la même, la même!» répète-t-il en lustrant de sa main noircie la plaque d'étain ornant l'horloge pour faire apparaître une inscription qui ne trompe pas sur son lien de parenté. «Année 1867. Construite par Collin», soit la même année que celle de Notre-Dame. Et par le même atelier.

À moins de 4 kilomètres de la cathédrale Notre-Dame, Jean-Baptiste Viot vient de mettre la main sur la soeur jumelle, ou presque, de l'horloge qui a quasiment entièrement fondu dans l'incendie. «C'est une chance énorme. C'est comme si on retrouvait une autre édition d'un livre qui aurait brûlé. C'est inestimable», explique-t-il.

Notre-Dame sans horloge?

À la différence de la charpente de Notre-Dame, l'horloge n'avait pas été numérisée avant sa destruction. Les plans ayant disparu, aucune indication n'existe donc, sauf des photos, pour guider sa reconstruction.

La découverte de l'horloge de la Sainte-Trinité est inespérée: «Elle nous permet d'avoir une base de travail pour refaire les pièces» de celle de Notre-Dame. «Elle va servir d'étalon», selon Jean-Baptiste Viot.

«C'est presque miraculeux d'avoir fait cette découverte, acquiesce Olivier Chandez, l'horloger de Notre-Dame. Si on n'avait eu que des photos, il aurait fallu extrapoler. Mais avec ce modèle on a toutes les cotations et on peut lancer les fabrications», explique l'expert. Rendue obsolète par la fée électricité qui compte dorénavant les heures à la Sainte-Trinité, l'horloge n'a pas tourné depuis plus de cinquante ans. Mais il suffit de donner un bon coup de manivelle pour que le tic-tac se fasse de nouveau entendre.

«Une goutte d'eau»

«C'est fou. Cinquante ans après. Même la sonnerie est fonctionnelle», se réjouit Jean-Baptiste Viot. Mais il n'est pas question de tout simplement déshabiller Sainte-Trinité pour habiller Notre-Dame en y transférant l'horloge, tranche Olivier Chandez. «C'est le même modèle mais il y a quand même quelques différences: celle de Notre-Dame était un peu plus élaborée. Il n'est donc pas possible de faire l'échange standard.»

L'horloger voudrait plutôt qu'une «vraie réplique» retrouve l'emplacement que l'horloge occupait avant le sinistre, exactement sous la flèche disparue, sous les toits. Mais pour ce faire encore faut-il que cette reconstruction s'inscrive dans le projet global de rénovation de l'édifice. «Qu'on reconstruise sans horloge, c'est une crainte, oui», avertit Olivier Chandez.

Pourtant, la reconstruction de l'horloge «serait une goutte d'eau» dans les fonds déjà promis pour la reconstruction (850 millions d'euros à la mi-avril). «Si elle coûte 1% du budget global, ce serait déjà le bout du monde», estime M. Chandez. En tout cas, le «maître du temps» de Notre-Dame refuse de concevoir une «nouvelle» cathédrale sans son cadran: «Tous les édifices religieux ont une horloge, tous.» Et Jean-Baptiste Viot d'abonder: «Une cathédrale sans horloge, c'est comme un porte-avion sans avions.»

(nxp/afp)