Philippines

29 mars 2011 09:13; Act: 29.03.2011 20:21 Print

Une vedette TV sommée de s'excuser

Un enfant avec les larmes aux yeux en train de danser devant un public hilare. Cette scène a suscité l'indignation aux Philippines. Le présentateur de l'émission télé a dû s'excuser.

Une faute?

Un célèbre présentateur de la télévision philippine a été sommé de s'excuser pour avoir provoqué les pleurs d'un enfant lors de son émission. Le petit effectuait à contre-coeur un numéro de danse afin de gagner quelques dizaines de dollars.

Le gouvernement a accusé Willie Revillame et la chaîne de télévision sur laquelle il apparaît, TV5, de maltraitance enfantine, tandis que le présentateur était qualifié de «honte nationale» par des internautes.

L'émission à succès «Willing Willie» met en scène des candidats qui effectuent des numéros, sous les rires du public, pour gagner de l'argent, une voiture et d'autres prix.

Pour de l'argent

Dans l'émission du 12 mars, un garçon de six ans, d'une famille pauvre, pleure en dansant de manière suggestive, sous les rires de l'assistance, pour gagner 10'000 pesos (210 francs).

«Il a visiblement le coeur lourd, mais il doit le faire pour sa famille!», lance le présentateur lors de cette séquence, mise en ligne sur plusieurs sites internet et réseaux sociaux.

Des larmes «pas réelles»

Ces images «montrent le garçonnet se contorsionnant de manière totalement inappropriée», a déclaré la ministre des Affaires sociales, Corazon Soliman.

«Mettre la pression sur des enfants pour qu'ils fassent des choses comme imiter des danses sexy d'adulte, en échange d'argent, et au risque d'être ridiculisé et moqué par des centaines de personnes, traumatise clairement l'enfant», a ajouté le ministre.

TV5 a publié des excuses: «Willie Revillame, les producteurs de Willing Willie et TV5 s'excusent sincèrement de la séquence montrant (le garçonnet), que des télespectateurs ont jugé blessante ou de mauvais goût».

Mais TV5 a insisté en disant que l'enfant était consentant, ainsi que ses parents, et que ses larmes n'étaient pas réelles. «Il paraît être triste et même pleurer, non pas parce qu'on l'a obligé à danser mais parce qu'il avait le sentiment que cette danse était sérieuse et qu'il jouait le rôle», a assuré la chaîne.

(ats)