Santé

26 avril 2019 14:18; Act: 26.04.2019 15:22 Print

Vaccins: idées fausses bien répandues dans l'UE

Les idées fausses et la méconnaissance des effets des vaccins sont assez répandues chez les Européens, selon un sondage. De quoi inquiéter la Commission européenne.

storybild

Une large majorité des Européens pensent néanmoins que les vaccins sont efficaces.

Sur ce sujet
Une faute?

L'exécutif européen, inquiet notamment de la multiplication des cas de rougeoles (leur nombre a triplé dans l'UE entre 2016 et 2017, pour monter à plus de 1200 l'an dernier, et une trentaine de décès), a publié un sondage Eurobaromètre spécial sur l'attitude des Européens vis-à-vis de la vaccination .«Les décisions individuelles affectent la population de l'UE dans son ensemble», a souligné Jyrki Katainen, un des vice-présidents de la Commission, qui a chapeauté le dossier.

Les vaccins sont «aussi une question de solidarité» à l'égard des populations trop fragiles pour être vaccinées, et par là-même mises en danger par des personnes décidant de ne pas se faire vacciner, a ajouté M. Katainen lors d'un point avec des journalistes. Selon lui, l'Union européenne «est la région du monde avec la confiance la plus faible dans la sécurité et l'efficacité des vaccins».

Ce sondage, réalisé la dernière quinzaine de mars dans les 28 pays de l'UE auprès de 27'524 personnes de plus de 15 ans, montre que 85% des sondés estiment que les vaccins peuvent être efficaces dans la prévention de maladies comme la rougeole, la grippe, l'hépatite, le tétanos ou encore la polio. Mais il met aussi en lumière certaines idées fausses qui circulent.

Effets secondaires

Si dans l'ensemble des 28 Etats membres au moins deux tiers des personnes considèrent que les vaccins sont testés rigoureusement, en moyenne un tiers des personnes (31%) pensent à tort que les vaccins fragilisent le système immunitaire. Et dans 16 pays, au moins la moitié des personnes interrogées affirment que les vaccins peuvent «souvent produire des effets secondaires graves», dont la France (60% des personnes interrogées).

«Il n'y a pas de façon simple de corriger l'information, en particulier dans le contexte des réseaux sociaux», a regretté Jyrki Katainen, même si la cellule de la Commission en charge de la désinformation planche aussi sur les questions de santé. «Plus nous parlons de vaccination et des idées fausses ou de méconnaissance, plus nous avons de chances de faire passer le bon message», a-t-il poursuivi.

Le 12 septembre, un sommet sur la vaccination sera organisé à Bruxelles par la Commission avec l'Organisation mondiale de la Santé (OMS). Selon Jyrki Katainen, seuls quatre pays ont atteint le seuil des 95% de personnes vaccinées contre la rougeole: la Hongrie, le Portugal, la Slovaquie et la Suède.

Ces pays se caractérisent notamment par une confiance élevée dans les autorités publiques, souligne un expert européen. Le Portugal possède également un système de dossier de vaccination électronique bien développé qui permet d'envoyer des messages pour les rappels de vaccins, note cette même source.

(nxp/ats)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • UnFuturExSuisse le 26.04.2019 16:04 Report dénoncer ce commentaire

    Pas étonnant

    La confiance du peuple dans les autorités publiques est proportionnel à leur transparences.

  • Larmailli le 26.04.2019 15:39 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Danger absolu

    Idées fausses répandues par de dangereux nuisibles !

  • Triste le 26.04.2019 16:43 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Monde

    Oui, les vaccins tuent, rendent nos futurs enfants trisomiques et j'en passe. C'est bien pour ça qu'on vit bien plus longtemps qu'avant, qu'on est moins malade, et qu'on vit mieux ! Tout le monde parle de source, qu'il s ont lu des articles de médecins qui disent que les vaccins sont dangereux, mais vos sources viennent d'où ? Et vos médecins ont quels diplômes ? On vit dans une aire où il faut avoir peur de tout, douter de tout, et croire à tout ce qui est écrit, sans réfléchir au comment du pourquoi. Le peuple est abruti par les réseaux sociaux. On coule de plus en plus y'a

Les derniers commentaires

  • moi-même ! le 27.04.2019 13:24 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    médocs vaccin la meme

    a tous les antivax qui auront la chance de lire ce message ! sachez que ceux qui fabriquent les vaccins fabriquent aussi les médicaments alors pourquoi pas arrêter les médocs aussi ?

  • Le Juste Milieu le 27.04.2019 03:49 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bon sens

    On peut réfléchir et agir intelligemment sans être anti ou pro. Je déteste les extrêmes car ça ne fait jamais avancé. Bref, pour un bébé allaité on peut attendre 6 mois à 1 an pour le vacciner contre le tétanos etc Est-il vraiment nécessaire de faire TOUS les vaccins disponibles? Est-il vraiment nécessaire de vacciner contre certaines maladies infantiles bénignes? Pourquoi ne pas attendre l âge de 10 ans, par exemple, pour vacciner un garçon qui n aurait pas encore développé les oreillons? Je suggère le bon sens pour tous. Nous avons besoin des vaccins mais pas à outrance.

    • Bocasu le 27.04.2019 13:37 Report dénoncer ce commentaire

      Charlatan

      On peut aussi faire le vaccin après le décès voire au paradis.

    • Choppma Tubekulooz Eytouss le 29.04.2019 16:56 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Le Juste Milieu

      Le problème, un non vacciné pourra contaminer un autre enfant plus vulnérable et cela c'est pas solidaire mais mortifère. Les vaccins sont une prophylaxie très économique qui renforce les défenseurs naturelles face aux autres coûts de traitement explosifs. Ensuite, tout traitement induit par une non vaccination ne devrait pas être pris en charge par la LAMal pour responsabiliser les contaminateurs des conséquences de leur lubies. Finalement les seuls vaccins à risques minimes si ils existent, ne devraient s'adresser qu'aux seules populations à risque pour un très bon rapport bénéfice/risque.

  • Ni Pro Ni Anti le 26.04.2019 20:11 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ne pas tout confondre!!

    C est surtout qu'il ne faut pas confondre "pas vacciner" et "vacciner intelligemment" car oui un vaccin hexavalant chez un nourrisson de 2 mois peut fortement influencer son système immunitaire encore immature. Alors autant vacciner intelligemment en fonction des besoins de son enfant et de son environnement et reporter certains vaccins inutiles à 2 mois! Et peut être aussi réfléchir à comment renforcer le système immunitaire ( alimentation et hygiène de vie principalement) au lieu de vacciner à tort et à travers!

    • pro le 26.04.2019 23:21 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Ni Pro Ni Anti

      un medecin sait ce que il faut faire .. vous êtes medecin ?

    • regex le 27.04.2019 13:19 Report dénoncer ce commentaire

      @Ni pro ni anti

      La confusion réside surtout entre vacciner intelligemment et vacciner à outrance. Les discours des anti vaccin parlent bien s'interdire purement et simplement les vaccins. Non pas juste rendre optionnel et déconseillé mais carrément rendre illégal l'administration de vaccins. Je trouve ça surréaliste.

  • regex le 26.04.2019 19:40 Report dénoncer ce commentaire

    criminel

    Celui qui refuse de se vacciner de même que de vacciner ses enfants devrait être poursuivi en justice pour tentative de meurtre par négligence.

  • NA le 26.04.2019 19:19 Report dénoncer ce commentaire

    Liberté de choix

    Tout acte médical comporte un risque. La vaccination doit se faire comme tous les autres actes en tenant compte des risques et avantages. Vacciner une personne à risque. Le choix doit rester libre dans les pays civilisés et non totalitaires. En aucun cas dicté par des intérêts financiers des pharma et de leurs actionnaires.

    • Oui vaccin le 26.04.2019 19:35 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @NA

      votre raisonnement est faux une personne non vacciné pout contracter la maladie et la transmettre a d'autre comme lui non vacciné effet domino vous comprenez ?

    • regex le 26.04.2019 19:45 Report dénoncer ce commentaire

      @ NA

      décider de la vie d'autrui n'est pas une liberté.

    • Big dave le 26.04.2019 20:01 Report dénoncer ce commentaire

      Non...

      Vous n'avez rien compris aux vaccins... L'efficacité est basée sur une certaine couverture de la population. Sous un certain seuil le vaccin perd de son efficacité et les personnes fragiles ou qui ne peuvent être vaccinée risque de tomber malade. Je pense que tout personne qui refuse d'etre vaccinée sans un motif médical ne devrait plus avoir accès aux soins médicaux. Je ne vois pas pourquoi je continuerais de payer une assurance maladie qui est sociale et qui aide les autres ainsi que de vacciner mes enfants pour que vous fassiez votre égoïste tozt en profitant du système.

    • Greg le 26.04.2019 23:24 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Big dave

      une personne attente d'une maladie auto immunitaire ne peu pas être vacciné ou avoir certains rappels , car au lieu de se fortifier contre cette maladie pourrait la developper avec le vaccin

    • Big dave le 27.04.2019 08:49 Report dénoncer ce commentaire

      Oui

      D'ailleurs je n'ai jamais dit le contraire. Je pense que tout personne qui refuse d'etre vaccinée sans un motif médical Donc Oui je fais allusion aux personnes qui ne peuvent pas être vaccinées et il est important de les protéger avec une vaccination suffisante (donc des autres) pour limiter les risques pour eux.