Etudiante précaire

16 novembre 2019 16:23; Act: 16.11.2019 21:24 Print

Ses clichés de Cancun font enrager les internautes

Une jeune étudiante, qui s'était plainte de ses conditions de vie précaires à Lyon, est la cible de critiques sur les réseaux sociaux. La raison? Son train de vie plutôt luxueux, découvert sur Instagram.

Sur ce sujet
Une faute?

Rendre ses proches un brin jaloux lorsqu'on publie des clichés de vacances idylliques, c'est une chose, mais lorsqu'on est étudiante et qu'on dénonce dans des médias les conditions de précarité dans lesquelles vivent de nombreux étudiants en France, s'en est une autre... Réagissant mercredi dernier sur BFMTV à l'immolation par le feu d'un étudiant à Lyon le 8 novembre dernier, la jeune femme de 19 ans, qui étudie à l'université de Lyon, a vivement critiqué la précarité des étudiants. «La condition des étudiants, ce n'est plus possible, on étudie pour faire marcher l'économie du pays ( ... ) Je fais une journée d'étudiante normale de 8 heures à 18 heures mais moi après je dois aller travailler jusqu'à 2 heures du mat et le lendemain je dois me lever à 6 heures. Comment voulez-vous que j'ingurgite correctement toutes les informations qu'on me donne pour pouvoir réussir ma vie ?» lance-t-elle.

Suite à cette interview, des internautes ont retrouvé sa trace sur les réseaux sociaux et ont notamment pu découvrir sur son compte Instragram de nombreuses photos de vacances, dont certaines prises sur un voilier à Cancun (Mexique) ou d'autres encore, où on la découvre sur une plage au Portugal. Certains internautes ont aussi pointé «une garde-robe bien fournie en articles haut de gamme».

Face à cette polémique, la jeune femme a «riposté» en verrouillant son compte Instagram et en le rendant privé.

(cam)