Incendie de Notre-Dame

16 avril 2019 10:10; Act: 16.04.2019 13:00 Print

Victor Hugo évoquait une «grande flamme furieuse»

Un passage du célèbre roman «Notre-Dame de Paris», publié en 1831, semble tristement prémonitoire.

Sur ce sujet
Une faute?

Victor Hugo était omniprésent sur les réseaux sociaux, lundi soir. Parce que, bien sûr, le nom du célèbre écrivain est intimement lié à celui de Notre-Dame de Paris, personnage principal de l'un de ses chefs-d'oeuvre. Si les internautes ont été nombreux à reprendre des citations de l'auteur du XIXe siècle, c'est un passage de «Notre-Dame de Paris» qui a été particulièrement partagé, relève «L'Obs». Dans ces lignes, Victor Hugo évoque «une grande flamme qui montait entre les deux clochers avec des tourbillons d'étincelles».

Premières images de l'intérieur de Notre-Dame


«Tous les yeux s'étaient levés vers le haut de l'église. Ce qu'ils voyaient était extraordinaire. Sur le sommet de la galerie la plus élevée, plus haut que la rosace centrale, il y avait une grande flamme qui montait entre les deux clochers avec des tourbillons d’étincelles, une grande flamme désordonnée et furieuse dont le vent emportait par moments un lambeau dans la fumée. Au-dessous de cette flamme, au-dessous de la sombre balustrade à trèfles de braise, deux gouttières en gueules de monstres vomissaient sans relâche cette pluie ardente qui détachait son ruissellement argenté sur les ténèbres de la façade inférieure», écrivait Victor Hugo en 1831.

«À mesure qu'ils approchaient du sol, les deux jets de plomb liquide s’élargissaient en gerbes, comme l’eau qui jaillit des mille trous de l’arrosoir. Au-dessus de la flamme, les énormes tours, de chacune desquelles on voyait deux faces crues et tranchées, l’une toute noire, l’autre toute rouge, semblaient plus grandes encore de toute l’immensité de l’ombre qu’elles projetaient jusque dans le ciel», racontait encore l'auteur. Dans le roman de Victor Hugo, il s'agit d'une diversion du sonneur de cloches Quasimodo pour faire fuir les truands qui attaquaient l'édifice.

Les mots de l'écrivain semblent, aujourd'hui, tristement prémonitoires.













En 1830, un an avant la publication de «Notre-Dame de Paris», un incendie s’était déclenché sur la façade sud de la cathédrale, où se trouve une des trois emblématiques rosaces, rappelle «Le Figaro». Victor Hugo, amoureux de cet édifice, confiait alors ses craintes: «Les mutilations leur viennent de toutes parts, du dedans comme du dehors. L'église elle-même s'effacera bientôt peut-être de la terre», avait-il écrit en préface de son roman. La publication du livre de Victor Hugo fera une publicité inespérée à la cathédrale parisienne et attirera l'attention de l'opinion publique sur le triste état du monument. En 1845, l'écrivain obtient gain de cause: une loi a été votée pour la restauration de la cathédrale.

(joc)

Les commentaires les plus populaires

  • Petronie le 16.04.2019 10:21 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Comparaison

    Aucune comparaison avec le 11 septembre une tragédie humaine qui se « reconstruit «  pas avec des matériaux certes dommage tout ce travail ancien je l'ai visité c'est magnifique mais comparons ce qui est comparable

  • fert le 16.04.2019 11:16 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Victor Hugo...

    C'est grâce à lui, que toute gosse, dans les années 50, j'ai "visité" pour la première fois Notre Dame de Paris... que de rêves dans mes lectures... Que de regards émerveillés j'ai eus plus tard, lorsque je l'ai visitée en réalité... Tristesse infinie, aujourd'hui.

  • Skblllz le 16.04.2019 10:19 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    La faute à Victor

    Sacré Hugo, je lui avait pourtant dit de supprimer ce paragraphe

Les derniers commentaires

  • Louis le 16.04.2019 20:41 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Une grande femme furieuse

    Encore une hystérique, pfffffhhh.

  • Tibilou le 16.04.2019 18:36 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Tout feu tout flamme

    Est-ce que cela aurait été vraiment dangereux pour Notre-Dame et ses trésors d'utiliser un hélicoptère bombardier d'eau? Certes cela aurait fait aussi des dégâts, mais peut-être que cela aurait circonscrit l'incendie en une fois? Je remercie d'avance les pros qui pourraient me lire et qui auraient envie de m'instruire.

  • Victor Hugo le 16.04.2019 14:23 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Précisons

    je pense que j'ai un peu trop bu ce soir la !

  • Le duc le 16.04.2019 14:07 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    c'est la priorité...

    Mais ça va aller ? Le 99.99% de la population mondial s'en contre fou car ils ont d'autre vrais problèmes...Et je suis certain qu'une grande majorité de français en font partie.

  • Le Belge le 16.04.2019 14:05 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Chers amis Suisses,

    je vous bien ajustes quand on voit tout ce qui est parti en fumée chez vous dont le fameux pont en bois millenaire.

    • debleu le 16.04.2019 15:00 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Le Belge

      Quel rapport ?