Violences au Mexique

20 juin 2011 08:01; Act: 20.06.2011 08:25 Print

Vingt-deux personnes assassinées

De nouvelles violences liées aux cartels de la drogue ont fait vingt-deux victimes, au Mexique.

Sur ce sujet
Une faute?

Vingt-deux personnes ont été asassinées dans la nuit de samedi à dimanche dans les Etats mexicains de Nuevo Leon (nord) et de Michoacan (ouest) dans le cadre de règlements de comptes présumés entre trafiquants de drogue, selon les autorités locales.
Monterrey et Morelia, respectivement capitales du Nuevo Leon et du Michoacan, accueillaient samedi les quatre matches inauguraux de la Coupe du Monde de football des moins de 17 ans, qui se sont déroulés sans incidents.

Dans un premier temps, les autorité avaient fait état de 17 morts dans ces violences.

Dans le centre de Monterrey, troisième ville du Mexique, des hommes armés ont fait irruption dans un bar et ont «exécuté trois personnes», faisant aussi un blessé, a indiqué à l'AFP un attaché de presse de l'agence d'enquête.

Les hommes armés ont aussi enlevé le garde de sécurité du bar, retrouvé mort le lendemain matin.

Affrontements entre cartels

A Guadalupe, près de Monterrey, un commando armé a tué à l'aube quatre jeunes qui se trouvaient devant la maison de l'un d'entre eux.

Pôle industriel du nord du Mexique, Monterrey connaît depuis plus d'un an et demi un climat de violence extrême en raison des affrontements entre deux cartels de la drogue anciennement alliés, celui du Golfe et les Zetas, auxquels sont attribuées des centaines de morts.

Dans le Michoacan, quatorze corps ont par ailleurs été retrouvés dimanche, selon les autorités qui mettent ces tueries sur le compte des violences liées aux cartels de la drogue.

Mondial de foot sous surveillance

Dans la nuit de vendredi à samedi, des membres présumés de gangs de la drogue avaient dressé des barrages de voitures en feu sur des routes près de Morelia, une des villes du Mexique où débutait samedi le Mondial de football des moins de 17 ans, selon la police.

La compétition est placée sous haute surveillance des forces de sécurité: des policiers armés escortent à l'aéroport, à l'hôtel et jusqu'au stade les jeunes footballeurs des 24 pays en lice.

Le président mexicain Felipe Calderon a lancé dès son arrivée au pouvoir en décembre 2006 une offensive militaire contre les trafiquants de drogue. En quatre ans et demi, les affrontements avec les trafiquants ou entre cartels de la drogue ont fait plus de 37'000 morts.

(afp)