France

17 février 2011 13:16; Act: 17.02.2011 13:26 Print

Violée et plantée, elle survit en faisant la morte

Un jeune fille violée et poignardée par un inconnu a eu la vie sauve parce qu'elle a feint d'être morte. Son agresseur a alors pris la fuite.

Une faute?

Une jeune fille de 19 ans, violée et grièvement blessée à la gorge, a survécu à son agression, lundi à Denain (Nord), en simulant la mort après avoir reçu 15 coups de couteau, a-t-on appris jeudi auprès du parquet de Valenciennes.

Son agresseur a été interpellé peu après les faits dont il a reconnu être l'auteur. Agé de 28 ans, condamné à plusieurs reprises pour des délits, il a expliqué avoir agi par vengeance, a indiqué à l'AFP la procureure de la République de Valenciennes, Marie-Madeleine Alliot, sans plus de détails.

Mis en examen et écroué mardi pour viol aggravé (sous la menace d'une arme) et tentative d'assassinat, il encourt la réclusion criminelle à perpétuité.

Hospitalisée à Valenciennes, la victime, qui présentait une «plaie très profonde au niveau du cou» lorsqu'elle a été secourue, est hors de danger.

Les faits se sont produits lundi en milieu d'après-midi dans un parc de Denain, une commune de l'agglomération valenciennoise.

L'homme avait donné rendez-vous à sa victime par SMS en se faisant passer pour une copine de la jeune fille.

Vers 15H00, à l'heure et à l'endroit convenus, il a violé la jeune fille avant de lui asséner plusieurs coups de couteau. La croyant morte, il s'est éloigné mais a rapidement fait demi-tour en s'apercevant que celle-ci était toujours vivante et tentait de fuir, lui portant de nouveaux coups de couteau.

Grièvement blessée au cou, à la tête, mais aussi aux mains, la victime a une nouvelle fois tenté d'échapper à son agresseur en simulant la mort. Avec succès: l'homme a dissimulé le corps dans un fourré, le recouvrant de feuilles et de branches, avant de quitter le parc.

Une fois assurée d'être seule, la jeune fille a parcouru environ 300 mètres jusqu'à une route où des automobilistes lui sont venus en aide et ont appelé les pompiers.

(afp)