Côte d'Ivoire

06 mars 2011 20:38; Act: 06.03.2011 20:44 Print

Violents combats dans l'ouest

L'ex-rébellion ivoirienne alliée à Alassane Ouattara a pris dimanche une ville de l'ouest du pays aux forces du président sortant Laurent Gbagbo, ont indiqué des sources concordantes.

Une faute?

«Il y a eu d'âpres combats à Toulépleu. Les Forces nouvelles (FN, ex-rébellion) ont pris la ville», ont déclaré à l'AFP des élus locaux.

«Les rebelles étaient plus nombreux que nos jeunes qui défendent la ville et ont dû opérer un repli tactique», ont-ils encore affirmé.

«La ville est entièrement contrôlée par les FN», a déclaré une source au sein de l'état-major de l'ex-rébellion.


Suggestion par les FDS auparavant

Grande ville proche de la frontière avec le Liberia, Toulépleu se trouve en zone sud restée sous le contrôle du président Laurent Gbagbo après le putsch manqué de 2002, à l'issue duquel la rébellion, baptisée plus tard Forces nouvelles (FN), avait pris le nord du pays.

«De violents combats, des combats à l'arme lourde ont eu lieu dimanche à Toulépleu», avait indiqué un peu plus tôt une source au sein de l'état-major des Forces de défense et de sécurité (FDS) de M. Gbagbo.

Depuis fin février, les combats ont repris dans l'ouest, la zone la plus instable du pays, entre les FDS, appuyées par des miliciens, et éléments FN, faisant craindre une reprise des affrontements sur la ligne de front de 2002-2003.

La crise opposant Laurent Gbagbo et Alassane Ouattara, reconnu président élu par la communauté internationale après le scrutin de novembre, a été marquée depuis mi-février par une flambée de violences, à Abidjan et dans l'ouest.

(ats)