Thaïlande

03 juillet 2018 04:35; Act: 03.07.2018 12:53 Print

Les enfants prendront des cours de plongée

Douze enfants ont passé neuf jours dans une grotte, piégés par la montée des eaux. Retrouvés sains et saufs, ils vont recevoir des vivres et des leçons de plongée.

Sur ce sujet
Une faute?

Les 12 enfants et leur entraîneur de football retrouvés vivants après neuf jours passés dans une grotte du nord de la Thaïlande vont recevoir quatre mois de vivres et des leçons de plongée, a annoncé l'armée mardi. Les secours font face à une évacuation délicate.

Les enfants, âgés de 11 à 16 ans, ont été découverts avec leur entraîneur de 25 ans par des plongeurs britanniques tard lundi, émaciés mais «sains et saufs». Le groupe était perché sur un rebord situé loin dans les méandres de cette grotte située au fin fond du nord de la Thaïlande, à la frontière avec la Birmanie et le Laos, où ils ont été piégés le 23 juin par la montée des eaux.

Les secours, qui se préparent à l'idée que les enfants pourraient passer encore pas mal de temps dans le réseau souterrain, leur ont fait parvenir des vivres et des médicaments, en particulier des gels riches en calories et du paracétamol.

«(Nous allons nous) préparer à envoyer des vivres supplémentaires pour tenir au moins quatre mois et former les 13 (membres du groupe) à la plongée tout en continuant d'évacuer l'eau» du réseau souterrain complexe, a déclaré le capitaine Anand Surawan, de la marine thaïlandaise, cité par les forces armées.

Aide internationale

La découverte des enfants a plongé la Thaïlande dans la liesse après des journées de recherches difficiles, entravées par des pluies torrentielles et les inondations. «Nous avions dit que c'était mission impossible car il a plu chaque jour (...). Mais grâce à notre détermination et à nos équipements, nous avons combattu la nature», a déclaré le gouverneur de la province de Chiang Rai Narongsak Osottanakorn.

«Les médecins nous ont conseillé de prévoir différents types de médicaments pour prévenir les infections et autres maladies», a-t-il poursuivi, précisant que du personnel médical était parvenu jusqu'aux enfants.

Des équipes de spécialistes étrangers venus d'Australie, de Grande-Bretagne, du Japon, de Chine, ainsi qu'une trentaine de soldats américains, ont prêté main forte au millier de secouristes thaïlandais mobilisés.

(nxp/ats)