Volcan chilien

13 juin 2011 19:53; Act: 13.06.2011 20:12 Print

Vols annulés en Argentine et en Australie

Tous les vols étaient à nouveau annulés lundi à Buenos Aires en raison des cendres provenant du volcan chilien Puyehue, entré en activité le 4 juin. L'avion de Ban Ki-Moon dérouté.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

L'avion transportant le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-Moon vers la capitale argentine a dû être dérouté, a déclaré une source aéroportuaire.

«Les conditions météorologiques ont de nouveau empiré, un nuage de cendres se trouvant dans la zone des aéroports d'Ezeiza (international) et d'Aeroparque (vols intérieurs et vers les pays limitrophes)», a annoncé l'Administration de l'aviation civile argentine (Anac) dans un communiqué.

Les avions qui devaient atterrir à Buenos Aires ont été déroutés vers d'autres aéroports. Tel a été le cas de l'appareil à bord duquel voyageait le secrétaire général de l'ONU, qui s'est finalement posé à Cordoba (centre-ouest), à 700 km de la capitale argentine. Ban Ki-moon devait rejoindre par la route Buenos Aires, où il doit effectuer une visite de deux jours.

En Uruguay, tous les vols étaient également suspendus à l'aéroport international de la capitale, Montevideo.

Le volcan Puyehue dans le sud du Chili est entré en éruption le 4 juin après un demi-siècle de sommeil. Il a dégagé un nuage de cendres géant, qui a atteint l'Argentine voisine perturbant le trafic aérien. Des vents puissants ont même apporté les cendres du volcan vers l'Australie et la Nouvelle-Zélande.

Océanie touchée

La compagnie australienne Qantas a aussi annulé de nouveaux vols lundi en raison du nuage de cendres. Elle a biffé toutes ses liaisons avec l'île de Tasmanie (sud) et avec la Nouvelle-Zélande.

Les vols à l'arrivée et au départ de Melbourne sont suspendus jusqu'à au moins tôt ce matin, a précisé la compagnie aérienne. Trois vols, vers Buenos Aires et Los Angeles, ont eux aussi été annulés.

Ces annulations, qui s'ajoutent à celles de dimanche, affectent quelque 10'000 passagers de Qantas et 12'000 de Jetstar, la compagnie à bas prix filiale de Qantas.

(ats)