Scandale en Grande-Bretagne

03 février 2011 09:38; Act: 03.02.2011 10:34 Print

Voyage du pape payé par l'aide au développement

Des fonds publics destinés aux pays pauvres ont servi à financer la visite de Benoît XVI en Grande-Bretagne en 2010.

storybild

La visite de Benoît XVI en Grande-Bretagne a coûté cher aux contribuables britanniques. (Photo: EPA)

Sur ce sujet
Une faute?

Le déplacement de Benoît XVI au Royaume-Uni en septembre dernier a été financé en partie par des fonds publics destinés aux pays pauvres. L'information sort d'un rapport parlementaire britannique publié aujourd'hui. Les députés ont déniché ce financement «quelque peu surprenant» en épluchant les comptes pour 2010 du Départment pour le développement international (DfID).
Le voyage du Pape en Grande-Bretagne, en septembre dernier, a été financé à hauteur de 1,85 million de livres (2,81 millions de francs) par les fonds destinés à l'aide humanitaire.

Un porte-parole du DfID a expliqué que l'attribution de cette somme à la visite papale était «une reconnaissance du rôle de l'Eglise catholique comme important contributeur de services de santé et d'éducation dans les pays en développement».

15,21 millions aux contribuables

La visite de quatre jours de Benoît XVI au Royaume-Uni avait coûté 10 millions de livres (15,21 millions de francs) aux contribuables, le reste étant à la charge de l'Eglise catholique.

«Bien des gens seront surpris comme nous de découvrir que l'argent britannique destiné à l'aide a été utilisé pour financer la visite du pape l'an dernier», a estimé Malcolm Bruce, député à la tête de la commission sur le développement international.

«Le gouvernement doit expliquer précisément à quoi cet argent a servi et comment cela rentre dans les attributions de l'aide extérieure», a-t-il ajouté.

L'aide au développement ne fait pas partie à ce stade des secteurs soumis aux sévères coupes budgétaires décidées par le gouvernement de David Cameron.

(afp)