Arabie Saoudite

11 février 2019 18:00; Act: 11.02.2019 18:13 Print

Washington «n'étouffe pas» l'affaire Khashoggi

Le secrétaire d'Etat américain Mike Pompeo a nié toute volonté de la part des Etats-Unis de passer sous silence l'assassinat du journaliste saoudien Jamal Khashoggi.

Sur ce sujet
Une faute?

Washington ne cherche pas à étouffer le dossier de l'assassinat de Jamal Khashoggi, a assuré lundi le secrétaire d'Etat américain Mike Pompeo. Donald Trump a ignoré l'appel du Congrès à se prononcer sur le rôle du prince héritier d'Arabie saoudite dans ce crime.

«L'Amérique n'étouffe pas un meurtre», a déclaré M. Pompeo, en réponse à une question de journalistes en marge d'un déplacement à Budapest. Le Congrès américain avait donné au président Trump jusqu'à vendredi pour prendre position dans ce dossier.

Des sénateurs démocrates et républicains avaient activé le 10 octobre une loi donnant 120 jours au locataire de la Maison Blanche pour se prononcer sur le rôle du Mohammed ben Salmane dans ce dossier. M. Trump a toutefois refusé cet ultimatum, son entourage invoquant la «séparation des pouvoirs».

L'administration américaine «travaille avec diligence» dans ce dossier et «continuera de demander des comptes à tous les responsables» en fonction des éléments dont elle disposera, a assuré M. Pompeo. L'assassinat du journaliste saoudien début octobre dans le consulat de son pays à Istanbul par un commando venu de Ryad embarrasse l'administration américaine, soucieuse de préserver son alliance stratégique avec le royaume saoudien.

M. Pompeo, qui effectue une mini-tournée en Europe centrale, devait rencontrer en fin d'après-midi le Premier ministre hongrois Viktor Orban. Il doit ensuite de se rendre en Slovaquie mardi, puis en Pologne où doit se tenir mercredi et jeudi une réunion consacrée à l'influence de l'Iran au Moyen-Orient.

(nxp/ats)