Birmanie

17 mai 2012 20:43; Act: 17.05.2012 21:05 Print

Washington maintient ses sanctions

Les Etats-Unis ont décidé de lever certaines restrictions aux investissements en Birmanie, mais le cadre des sanctions américaines contre le pays reste pour l'instant en place.

storybild

Après plus de 20 ans, Barack Obama a nommé un ambassadeur en Birmanie. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Afin d'encourager la Birmanie dans ses réformes, Washington a décidé de lever certaines restrictions. Le cadre des sanctions est toutefois maintenu. Barack Obama a en outre nommé un ambassadeur, le premier depuis 20 ans dans le pays.

«Nous permettrons certains types d'investissement dans les services financiers afin de permettre aux entreprises de faire des affaires en Birmanie», a déclaré jeudi un haut responsable américain. Il a toutefois souligné que Washington continuerait à imposer des sanctions aux personnes liées à l'ancienne junte.

Plus tôt jeudi, le président Barack Obama avait annoncé avoir reconduit pour au moins un an le cadre juridique des sanctions contre la Birmanie en soulignant que les réformes engagées étaient encore à l'état «embryonnaire».

Gare au «rétropédalage»

«Les Etats-Unis s'engagent à soutenir les efforts de réforme entrepris par la Birmanie, mais la situation en Birmanie continue à représenter une menace inhabituelle et extraordinaire à la sécurité nationale et à la politique étrangère des Etats-Unis», a ajouté M. Obama.

Selon le responsable précité, les Etats-Unis souhaitent maintenir le cadre général de ces sanctions pour encourager les réformes, et pouvoir agir rapidement en cas de «rétropédalage» du gouvernement birman.

Le gouvernement qui a succédé à la junte en mars 2011 mais demeure contrôlé par les militaires a multiplié les signes d'ouverture et permis des progrès en matière de droits de l'homme et de démocratie. L'un des signes de cette ouverture a été l'élection au parlement de Mme Suu Kyi, qui avait été placée de longues années en résidence surveillée.

Premier ambassadeur américain depuis 20 ans

Par ailleurs, Barack Obama a nommé un diplomate au poste d'ambassadeur en Birmanie qui, s'il est confirmé par le Sénat, deviendra le premier Américain à occuper ce poste dans ce pays depuis plus de 20 ans, a annoncé jeudi la Maison Blanche.

Le candidat de M. Obama est Derek Mitchell, jusqu'ici émissaire spécial des Etats-Unis pour la Birmanie, pays où les intérêts américains sont actuellement représentés par un chargé d'affaires.

Washington avait rappelé son ambassadeur de Birmanie après la répression par la junte militaire d'un soulèvement populaire en faveur de la démocratie en 1988.

(ats)