Chamoson (VS)

13 août 2019 19:26; Act: 13.08.2019 21:21 Print

«Avertir la population avec des sirènes ne sert à rien»

Interview de Claude Crittin, président de Chamoson (VS), deux jours après la coulée de lave torrentielle qui a emporté deux personnes, toujours portées disparues.

Sur ce sujet
Une faute?

Monsieur Crittin, deux personnes sont toujours portées disparues après avoir été emportées par la coulée de lave torrentielle de dimanche soir. Où en est-on actuellement?

Les recherches battent leur plein. Mais les chances de les retrouver vivantes sont très faibles. La coulée était incroyablement forte et a emporté beaucoup de masse sur son passage. Elle était alimentée par trois cours d'eau.

Il y a un an, une coulée de boue avait déjà déferlé sur Chamoson. Qu'est-ce qui a été fait depuis?

Rien que cette année, nous avons investi cinq millions de francs dans la protection contre les inondations. Un cours d'eau a été réhabilité, ce qui a parfaitement fonctionné: là-bas, ça n'a pas débordé.

Mais la Losentse n'avait pas été réhabilitée?

D'après notre carte des dangers, cette rivière n'est pas particulièrement dangereuse, elle est classée dans la catégorie «standard», tout comme le deuxième des trois cours d'eau du village. Seul le troisième a dû être réhabilité. Cependant, nous analyserons à nouveau la situation après cet incident. Peut-être constaterons-nous que la Losentse a aussi besoin d'être réaménagée. Mais il faut garder à l'esprit que, statistiquement, ce genre d'incident ne se produit que tous les cent ans.

Comment expliquez-vous ces coulées répétées?

Je suis moi-même très surpris. Comment est-il possible qu'un événement qui ne doit arriver qu'une fois par siècle se produise deux années de suite? C'est la grande question. Le risque a peut-être augmenté.

Voyez-vous là un lien avec le changement climatique?

Cela a certainement un impact. S'il fait plus souvent très chaud en été, les orages ont plus de force et d'intensité. Cela a également une influence sur ces coulées.

La population a-t-elle été avertie?

Non. Les gens savent que les orages peuvent être dangereux et qu'il vaut mieux rester à l'intérieur.

Mais on pourrait par exemple avertir les gens avec des sirènes...

Ça ne servirait à rien. D'abord parce qu’on peut les entendre sur plusieurs kilomètres. Et puis, l'effet risquerait d'être contre-productif. Beaucoup de gens prendraient alors leur voiture pour quitter les lieux, ce qui les mettrait davantage en danger.

Quelles leçons tirez-vous de l'avalanche?

Nous devons nous demander s'il faut en faire plus: plus de digues, des cours d'eau plus profonds, plus d'investissements... Mais une chose est sûre: il y a toujours un risque.

(ehs/lph)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Schnifoutz le 13.08.2019 19:40 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Prudence et bon sens

    Sans méchanceté aucune et je suis très triste pour ces personnes disparues, mais les gens font preuve de tellement d'imprudence parfois. Quand je vois les risques qui sont pris en filmant d'aussi près un torrent de boue et de troncs lancé à cette vitesse, mais les gens restent à côté à s'extasier...

  • gogol le 13.08.2019 19:56 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    les guellus

    bhen non ça sert à rien, j'ai vu une vidéo ou on voit des guellus s'approcher et filmer l'arrivée de la boue.

  • luku le 13.08.2019 21:19 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    pas toujours la faute des autorités

    quand on voit sur les différentes vidéos les gens regarder les flots de boue et ceci à quelques mètres, il y a vraiment de quoi de poser des questions sur leur irresponsabilité

Les derniers commentaires

  • Responsable le 14.08.2019 14:05 Report dénoncer ce commentaire

    Un confédéré

    Il va où ce canton. L'architecte de la commune de Bagnes Démissionne après avoir reçu des menaces de mort, le pont de Riddes qui menace de s'écrouler, des morts à Chamoson. Les emmerdes volent en escadrilles..... La politique des petits copains ne peut mener qu'à la catastrophe........ Menacer n'est pas jouer...... Tôt ou tard il faut passer à la caisse, des fois aussi par la case prison sans passer par le start... ABE

    • Ça Valais le 14.08.2019 15:56 Report dénoncer ce commentaire

      Mieux

      Vous avez raison. En Valais maintenant c'est : "Game over. Comme a Evolène c'est a la justice de parler.

  • Josie le 14.08.2019 11:22 Report dénoncer ce commentaire

    Chamoson est un village

    et mettre une sirène d'avertissement n'est pas si idiot que cela. Il suffit de donner les bonnes informations aux personnes sur la manière de réagir et d'agir. Ils l'ont fait à Engelberg après la coulée torrentielle de août 2004 ou 2005 et ça fonctionne.

    • Amédée Prougnard le 14.08.2019 12:02 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Josie

      Toute la différence entre les Suisse-allemands et les Valaisans.

    • Et vive le 14.08.2019 14:12 Report dénoncer ce commentaire

      Le Valais

      En Valais si la sirène sonne, ils vont tous se précipiter a lapéro...

  • Jules le 14.08.2019 10:45 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    AI et alerte

    L'ère de la surveillance de l'environnement et des alertes ciblées le tout avec l'aide de l'intelligence artificielle approche à grands pas.

  • Pas du Valais mais... le 14.08.2019 09:55 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ...Respect

    La commune de Chamoson a été touchée, il y a un peu plus d'un an, par le même problème. Immédiatement des travaux ont été entrepris pour sécuriser ce cours d'eau, investissant 5 millions de francs. Les décisions et la rapidité du chantier ont été exemplaires. Malheureusement c'est un autre cours d'eau, plus en amont, qui a posé problème cette fois. Il y a une part de fatalité qu'on doit encore accepter. Remercions plutôt les secours et la commune pour leur dur travail et gardons un peu de respect pour les victimes. Plutôt que d'attaquer la politique, ce magnifique canton et ces habitants.

  • Pas Crittin le 14.08.2019 09:42 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Évidemment

    Les sirènes c'est en mer ou en 39-45!