Thomas Pesquet

17 mai 2018 22:16; Act: 17.05.2018 22:58 Print

«Ce qui m'a manqué dans l'espace? Le fromage!»

par Pauline Rumpf - Pour sa première venue en Suisse depuis son retour sur terre, l'astronaute français Thomas Pesquet a raconté son voyage à 4000 personnes à l'Espace Gruyère à Bulle.

Sur ce sujet
Une faute?

«Tu fais quoi dans la vie, astronaute ? Quand tu répond ça, les gens te croient pas!» Très humain malgré ses 189 jours passés dans l’espace, Thomas Pesquet a fait son petit effet jeudi à Bulle, où il a partagé son expérience avec 2000 jeunes de la région, puis 2000 passionnés venus l’écouter.

«C’est extrêmement important de partager, l’espace reste très virtuel pour les gens. Seuls les astronautes en reviennent et peuvent raconter.» A 40 ans, le Français en profite pour guider les jeunes, et les encourager à se lancer. «Quand c’est leur prof de maths qui leur dit que tout est possible, ils n’y croient pas … Quand j’étais jeune je n’avais pas grand chose pour me guider, alors je trouve important de le faire aujourd’hui. Choisir un cursus, une carrière, c’est faire des choix importants. Mais, le plus important c’est de se lancer, et de ne pas être paralysé par un manque de confiance en soi.»

Depuis la Station spatiale internationale (ISS), le Français a posté 2500 photos sur les réseaux sociaux. Il est suivi par près de 500’000 personnes sur Instagram. «Depuis là-haut, on est témoin de l’état de la planète», rappelle ce défenseur de l’environnement, qui espère faire vivre la fascination de l’espace auprès du grand public.

«A l’époque de la course pour la lune, c’était le côté dramatique qui passionnait. Maintenant on maîtrise beaucoup mieux, et c’est moins intéressant. On est victime de notre succès… En fait, il se passe plein de choses, que ce soit dans le privé ou le public, mais on s’est tellement habitués à ce que tout aille vite que ça semble lent et ennuyeux. En plus, on a moins de moyens qu’à l’époque. Mais ISS n’a que 20 ans, et c’est probablement l’objet le plus complexe jamais construit par l’homme!»

Avant, il l’espère, d’y retourner un jour, Thomas Pesquet fera un tour en ballon vendredi, pour profiter de sa première venue en Suisse depuis son retour sur terre.

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Phil le 17.05.2018 22:46 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bel exemple

    Merci. Un tout grand bonhomme qui sait transmettre sa passion tout en nous aidant à mieux apprécier et protéger la seule planète dont on dispose actuellement.

  • Runus le 17.05.2018 23:04 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Grand monsieur plein de sagesse

    Formidable conférence que nous a offert Thomas Pesquet ce soir un grand monsieur qui sait parler de façon claire pour que tout un chacun comprenne et surtout qui met bcp de passion super moment merci

  • Louison le 17.05.2018 22:32 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Dommage

    C'est dommage d'apprendre les évènements intéressants après...

Les derniers commentaires

  • Jean-Marc Cousin. Yverdon. le 18.05.2018 14:23 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bien malheureux ceux qui n'ont pas d'idéal.

    Je suis un très grand amateur de fromages... Mais si un séjour de six dans l'espace m'était accordé, je abstiendrai volontier de fromage -à vie-. Oui, Thomas Pesquet à vu et a vécu, c'est tout bonnement merveilleux ! Être là haut à tourner dans l'espace est le rêve ultime. Sur les milliards d'humains sur Terre, seuls 350 ont goûté aux merveilles de l'Univers. Les vols "zéro G" sont accessibles... Je l'ai fait, c'est le sommet de l'émerveillement !

  • Marie le 18.05.2018 06:21 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bravo!

    Enfin un vrai modèle à suivre pour les jeunes, il a réussi, réalisé ses rêves, il a travaillé dur, il est humble et en plus très charmant. Ça nous change des vegan-anti-specistes-feministes-grevistes-assistés-révolutionnaires! Il y a encore de lespoir pour la France

  • Etoile le 18.05.2018 06:04 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Lespace

    Je suis devenu une passionnée,bravo Mrs Pesquet,pas tout le monde à la même intelligence que vous,à lire certains commentaires,jespère quil existe une molécule appeler intelligence pour aide certains quon bien besoin,bravo.

  • esa le 18.05.2018 05:15 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Fausse durée

    Thomas Pesquet a passé 196 jours dans l'espace et non 189. C'est un détail mais relisez un peu vous sources...

    • Fred Haster le 18.05.2018 07:08 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @esa

      Merci pour cette précision , je peux me rendormir tranquille

    • John Connor le 18.05.2018 07:52 Report dénoncer ce commentaire

      Il l'a dit

      Thomas Pesquet le dit lui meme dans l'ITW, pourtant c'est pas mal comme source nan ?

    • pupuce le 18.05.2018 09:21 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @esa

      Ça change quoi !

    • Jean-Marc Cousin, Yverdon. le 18.05.2018 17:10 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @esa

      Alors si on à rien à dire de plus pertinent, vous feriez mieux d'aller vous tirer un café... Vous avez la triste prétention de mieux savoir que lui le temps qu'il à lui-même passé en orbite.

    • pastèque le 18.05.2018 23:10 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Jean-Marc Cousin, Yverdon.

      C'est 198 (196 jours dans l'ISS et deux jours de voyage dans Soyouz). Je confirme donc, comme l'interview le montre, que ce n'est pas 189!

  • S.W le 18.05.2018 03:02 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Troué comme du Gruyère?

    Ah ben c'est très bien! Il va pouvoir dire et faire comprendre aux Français que dans le Gruyère il n'y a pas de trous!

    • back to back le 18.05.2018 06:16 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @S.W

      Les Suisses vandaient de l'emmentale aux Français en leur disant que c'était du gruyère donc c'est pas une invention française mais une arnaque Suisse... comme quoi...

    • Bernard Leschat le 18.05.2018 08:31 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @back to back

      C'est quoi cette manipulation mensongère????