Neuchâtel

06 mars 2019 22:25; Act: 06.03.2019 22:27 Print

«Coller au train» est aussi risqué que l’alcool

Lors d'accidents n'ayant entraîné que des blessés légers, le fait de suivre de trop près un véhicule est désormais une cause aussi courante que le fait d'avoir trop bu.

storybild

Coller la voiture qui précède est un phénomène en augmentation dans les causes d'accidents bénins. (Photo: Keystone/Image prétexte)

Une faute?

La route a tué cinq personnes en 2018 dans le canton de Neuchâtel, soit deux de moins que l’année précédente. C'est un des points positifs du bilan de la sécurité routière présenté mercredi par la police cantonale.

En revanche, le nombre des accidents ayant causé des lésions corporelles a augmenté, passant de 284 en 2017 à 335 l’an passé. La hausse touche surtout les cas où des blessés légers étaient à déplorer et la police cantonale en a analysé les causes. Il s'avère qu'ils sont principalement dus à un comportement inadéquat du conducteur, comme une vitesse inadaptée ou de l'inattention.

«Conducteurs trop confiants»

Mais les forces de l'ordre pointent aussi le fait de suivre de trop près un véhicule, un phénomène en augmentation constante, au point d'égaler l'alcool (30 cas en 2018) lors de chocs bénins, alors qu'on ne dénombrait que 8 cas en 2013.

Il y a deux raisons à cela, relève le capitaine Alain Saudan, chef de la police de circulation neuchâteloise: «Les conducteurs avouent avoir une trop grande confiance en leurs réflexes. Ou alors ils se sentent très protégés par le système de freinage d’urgence de leur véhicule, sur lequel ils se reposent.» L’officier note toutefois qu’on ne sait pas combien d’accidents ont été évités grâce à ce genre d’aide à la conduite.

Excès de vitesse en baisse

Dans son bilan, la police neuchâteloise note aussi que les contrôles d'alcoolémie ont donné lieu, proportionnellement, à davantage de sanctions. Sur 8291 usagers qui ont dû se soumettre à l'éthylotest, 678 ont dénoncés, soit 8,18%. En 2017, 659 cas d'ivresse avaient été relevés, pour 9949 personnes contrôlées, soit un taux de 6,62% d'infractions.

En revanche, il y a eu proportionnellement moins de cas d'excès de vitesse en 2018: pas moins de 852'060 véhicules ont passé devant un radar mobile et «seuls» 4,77% des conducteurs étaient en excès, contre 5,31% en 2017. La baisse a aussi été constatée avec les radars fixes (0,26% en 2018, 0,29% en 2017). Par ailleurs, 5 personnes ont roulé à des vitesses extrêmes ayant entraîné une dénonciation pour délit de chauffard, alors qu'il y en avait eu 8 en 2017.

(jfz)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Juste Leblanc le 06.03.2019 23:34 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Les vraies plaies

    La plaie ce sont ces « conducteurs » qui te collent sur l' autoroute alors qu' elle est chargée et que il y a 30 voitures devant toi qui roulent toutes à la même vitesse. Si tu te rabat, ils font pareil avec celle devant etc. Ensuite, tu les retrouvent devant toi, au feu 150m après la sortie. En gros ils ont prit d' énormes risques pour eux et les autres usagers pendant 20 Minutes, pour gagner 150 mètres sur toi. .. ça devrait être sanctionner plus souvent cela

  • Cric le 07.03.2019 02:59 Report dénoncer ce commentaire

    Pas étonnant

    Ca roule à 100 au lieu de 120 sur la piste de gauche sur des km alors qu'iln'y a plus personne à dépasser, et quand tu dépasse la voiture "l'autre" est pendue au téléphone!

  • Bibi le 06.03.2019 23:02 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    En même temps

    Il y a coller et coller. Quand des voitures mettent le clignotant et vous sortent juste devant le pare-chocs, il est difficile de garder une distance. Tous les jours entre Lausanne et Genève cela se passe. Le clignotant et je sors. Ensuite il y a les abonnés de la voie de gauche qui roupillent à 100 km/h et qui ne se poussent bien que la voie de droite soit libre.

Les derniers commentaires

  • Censure systématique le 04.04.2019 07:25 Report dénoncer ce commentaire

    Chacun pour soi et la haine pour tous

    Les gens en Suisse roulent mal. Certains se croient tout permis. Il est même surprenant qu'il n'y ait pas plus d'accidents graves mais, ça, c'est grâce aux voitures, pas aux conducteurs. Et, entre ce que je vois depuis le volant de « mon » ambulance et depuis le volant de ma voiture, ça fait presque peur. Être attentif ne suffit plus car de plus en plus de conducteurs se comportent de manière irrationnelle et agressive sur la route au point où, même moi, j'ai du mal à me reconnaître, vu le stress engendré. Parole d'ambulanciere

  • Liberland le 11.03.2019 10:53 Report dénoncer ce commentaire

    60% et tous est gratuit si responsables

    Très laxiste et pro automobile en Suisse tant mieux bien plus sévère dans l Ue et le nord de l UE surtout en Finlande les amendes sont taxées d après le salaire et ça taxe le peuple trouve cela normal tout comme les impots 60% du revenu annuel environ soins et soins dents compris !!!

  • D. River le 09.03.2019 20:45 Report dénoncer ce commentaire

    Tous les jous

    Un coup de clignotant et la voiture est sur la piste devant toi alors quetu es en train de dépassé. Et derrière toi... personne. Monnaie courantes des suisses entre Genève et Zurich. Peu d'étrangers font cela. C'est pas toujours les autres.

  • Paul le 08.03.2019 18:47 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Voilà

    Merci au vaudois de ce rabattre...c'est une constatation j'ai rien contre les vaudois, mais quand je roule c'est souvent des plaques VD qui s'endorme sur la voie de gauche...il y a que les vaudois qui pensent que c'est les autres assumer

  • La Fripouille le 08.03.2019 18:27 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Euhhh

    C'est assez marrant j'ai jamais de voitures qui me collent...peut être parce que j'avance et je me rabat quand quelqu'un arrive plus vite...même s'il est en excès de vitesse je laisse passer je suis pas de la police, pas à moi de juger ou de jouer au gendarmes