Neuchâtel

15 mars 2009 23:30; Act: 16.03.2009 00:01 Print

«Elle démissionne, mais je maintiens mes plaintes»

par Nando Luginbuhl - Un nouvel esclandre dans une boîte de nuit signe l’arrêt de mort politique de Valérie Garbani. Un des gérants de la disco témoigne.

Sur ce sujet
Une faute?

«Négro, sers-moi un verre.» Samedi vers 3 h du matin, Valérie Garbani dérape. L’élue insulte aussi le disc-jockey. Elle n’aime pas ses choix musicaux. De rage, elle brise le plexiglas qui sépare le DJ du public. L’un des gérants du club, Benoît Raemy, appelle la police. Trois agents arrivent. Ils interviennent à l’intérieur, car Valérie Garbani refuse «de suivre les agents de sécurité», selon Benoît Raemy. Une fois dehors, elle crie: «J’ai rien fait, j’ai rien fait.» En se débattant, l’élue gifle un agent. Les policiers la plaquent à terre, la menottent et l’emmènent au poste. Une heure plus tard, elle est relâchée.

Valérie Garbani revient à la disco pour récupérer des affaires. Elle menace de mort le personnel de sécurité. «Elle était bourrée, explique Benoît Raemy. Elle a insulté la sécurité, car elle ne voulait pas acheter une carte de membre pour entrer. Elle leur a dit que dans deux mois ils n’auraient plus de boulot et qu’elle ferait fermer l’établissement.» Valérie Garbani en a le pouvoir: elle dirige l’Urbanisme à la Ville.

Insultes, propos racistes, abus de pouvoir, dégradations de matériel, menaces de mort: les gérants de la discothèque déposent cinq plaintes à l’encontre de la conseillère communale. «Et ce n’est pas parce qu’elle démissionne qu’on va les retirer», explique Benoît Raemy.
Valérie Garbani a été condamné l’an dernier pour insultes et menaces contre deux agents de police. Plusieurs écarts de conduite avaient été rendus publics après des fuites dont s’est rendu coupable un policier.

Les commentaires les plus populaires

  • lucide le 17.03.2009 08:46 Report dénoncer ce commentaire

    bonne leçon

    Tout le monde fait des bétises dans la vie, mais moins on en fait, mieux on se porte !!!!! C'est aussi valable pour Garbani.

  • Borne Mario le 16.03.2009 07:56 Report dénoncer ce commentaire

    domage

    c'est très domage de dilapider des compétences de cette façon. Bon courage pour la suite ...

  • Steve le 16.03.2009 09:40 Report dénoncer ce commentaire

    enfin

    depuis le temps qu'il fallait qu'elle démissionne, c'est maintenant fait.

Les derniers commentaires

  • Jonathan le 22.07.2009 20:29 Report dénoncer ce commentaire

    Ma parole il y en a que pour son égo...

    Benoit Raemy a raison. Elle n'a même pas été capable de s'excuser, pour moi il y a un abus de pouvoir évident ! Et les socialistes n'ont jamais été fiables, ça ne commencera pas avec une alcoolique impulsive et raciste qui plus est ! Marre d'entendre parler de ses soucis dont on se moque royalement

  • Gaby Meller le 06.07.2009 20:04 Report dénoncer ce commentaire

    CHF 40'000

    On devrait condamner Mme Garbani à verser les CHF 40'000 qu'elle touche par année à une oeuvre qui combat le racisme ou qui travaille pour l'intégration. La Garbani est un ignoble individu.

  • romain le 23.03.2009 17:39 Report dénoncer ce commentaire

    Pub Gratuite

    Quoi de plus facile que de ce faire connaitre (Gratuitement) par le biais de la presse. Je pense que les patron de ce club on bien compris, et la sécu étais vraiment à la hauteur du professionnalisme ? ce qui est loin d être le cas selon les temoignages.

  • Denis le 20.03.2009 09:40 Report dénoncer ce commentaire

    Qu'elle paie !

    J'espère que madame Garbani sera condamnée et devra répondre de ses actes, car tout le monde semble aujourd'hui un peu trop satisfait de la voir se retirer (enfin) de la vie politique, et on oublie un peu vite que ce qu'elle a fait est totalement inacceptable. Que l'on soit homme/femme politique ou

  • david le 19.03.2009 10:18 Report dénoncer ce commentaire

    Misère

    la misère de neuchatel en live dans les journaux suisse...une bôîte de bourges en tant de crise et une fille perdue qui demande du punk !!!! TOUS EN TAULE !!!