Valais

17 septembre 2015 21:04; Act: 17.09.2015 21:07 Print

«L'aviation militaire à Sion après 2017? Pas exclu»

par Mirko Martino - Pour Oskar Freysinger, la réfection de la piste de l'aéroport annoncée par l'armée prouve qu'elle pourrait y rester, malgré le retrait annoncé.

Sur ce sujet
Une faute?

L’armée investira 5,5 millions de francs pour refaire la piste de l’aéroport de Sion en 2016, a révélé «Le Nouvelliste» jeudi. Ueli Maurer, chef du Département fédéral de la défense (DDPS) avait pourtant annoncé en novembre 2013 un retrait des Forces aériennes de la base sédunoise dès 2017. Cet investissement pourrait donc surprendre.«Ce n'est aucunement un retour en arrière sur cette décision, explique Renato Kalbermatten, porte-parole du DDPS. Nous avons un contrat avec la ville de Sion. Et cela fait partie de nos obligations de remettre la piste en ordre. Le reste n'est que spéculation.»

Mais si du côté de Berne on maintient ce discours, le son de cloche est différent en Valais. Le conseiller d'Etat Oskar Freysinger garde espoir. «L'armée a un contrat jusqu'en 2017, rappelle le chef du département cantonal de la sécurité. Elle aurait très bien pu se défausser de cet engagement d'entretien de la piste. Et cela aurait été difficile pour nous de les y contraindre. C'est un signal qui montre que toutes les portes ne sont pas encore fermée.»

Bernard Karrer, directeur de l'aéroport sédunois, emboîte le pas à l'élu UDC. «Cet investissement n'est pas un cadeau d'adieu pour laisser les lieux propres avant de partir, insiste-t-il. Et puis si l'armée devait s'en aller, ce ne serait pas avant 2020, voire 2022. Si vraiment elle devait le faire. Car rien n'est encore tout à fait officiel.»

Les travaux pour la réfection de la piste entraîneront sa fermeture complète pendant six semaines, du 19 septembre au 28 octobre 2016. Certains exploitants de l'aéroport s'en sont plaints dans les colonnes du quotidien valaisan. Des lamentations qui irritent Oskar Freysinger. «C'est toujours pareil, déplore le conseiller d'Etat. Ceux qui se plaignent maintenant sont les même qui gueuleront dans quelques années quand la piste tombera en miettes.» Un avis que partage Bernard Karrer: «Cela dénote un manque de vision pour l'avenir. De tels travaux se font tous les 30 ans et pérennisent l'existence de l'aéroport de Sion. C'est excellent.»

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Pascal Jacot le 17.09.2015 21:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Armée

    Sans l'armée pas d'aéroport et ce qui on une maison à côté de l'aéroport fallait ce doutez que si le terrain été pas chère il y avait une raison

  • Le valaisan le 17.09.2015 21:52 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    j espere

    J espere que notre elu a raison c est quand même pas mal d emplois cet aéroport.Bien sur que des inconvénients y en a aussi mais il faut penser aux emplois et au tourisme par ces temps de récession.

  • Sophie le 17.09.2015 21:39 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    riverains sédunois

    ne plus tenir compte de cette minorité de riverains gauchistes lamentables valaisanne qui ne cessent de pleurnicher et appelle au secours maman

Les derniers commentaires

  • Sergent le 22.09.2015 21:10 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Vive l armée !

    ET VIVE LE VALAIS ,,,

  • bjorn le 19.09.2015 10:34 Report dénoncer ce commentaire

    Islander

    L armée Suisse a t elle toujours plus de soldats et autres que tout les etats Scandinaves ensemble ou a t elle maigri

  • Rascasse le 18.09.2015 10:31 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Riverains

    C'est une tres bonne chose si l'armée reste sur Sion. Peut etre pas avec une unité active mais comme place d'exercice et si on regarde aujourd'hui la plannification des cours de repet c'est pas non plus exessif. Et de toute façon ceux qui ce plaignent c'est les propriétaires de villas construite sur un terrain acheté a moitié prix parce qu'il y avait deja les nuisances de l'aéroports. mais qu'ils ne soient pas inquiet nous viendrons volontiers le dimanche faire qq tours de piste et là je vous jure que ca va etre chiant.

  • Romain Guillet le 18.09.2015 09:35 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Vive le Valais

    Soutenez l'armée suisse

  • Mayday Mayday le 18.09.2015 09:24 Report dénoncer ce commentaire

    Atterrissage possible qu'à Sion

    Quitter Sion, c'est vite dit. Mais il en devient quoi quand c'est impossible d'atterrir sur les aéroports du plateau (Payerne + Meiringen) pour cause de smog, brouillard, mauvais temps. On laisse tourner les avions jusqu'à la panne de kérosène? Ueli et les chefs de l'aviation s'en sont déjà rendus compte qu'il ne reste(rait) plus que celui de Sion disponible, car en Valais, il y a souvent du soleil. D'abandonner Sion, pour l'armée, ça serait se tirer une balle dans l'aile. Allo, tour de contrôle, on ne voit rien sur le plateau, smog en vue, où peut-on atterrir?