Monthey (VS)

08 novembre 2019 08:04; Act: 08.11.2019 14:40 Print

La mystérieuse disparition qui arrange tout le monde

De nombreux oiseaux sont morts la semaine dernière, certainement empoisonnés. Mais les restes ont disparu avant d'être analysés.

Sur ce sujet
Une faute?

Les cadavres de deux pigeons sont apparus dans le quartier de l'Eglise, jeudi dernier, à Monthey (VS). La police les a ramassés et amenés à l'équarrissage. Le lendemain, jour de la Toussaint, c'est, selon nos informations, au moins une dizaine de pigeons et moineaux qui ont été retrouvés agonisants ou décédés. La police municipale confirme avoir été interpellée par des citoyens à ce sujet, à deux reprises durant la journée.

Les forces de l'ordre affirment toutefois qu'elles n'ont pas touché les volatiles et qu'elles se sont contentées d'appeler la SPA du Bas-Valais. Néanmoins, Jean Vocat, responsable de la structure, n'en démord pas: «Personne ne m'a contacté, et encore moins la police. D'ailleurs, je collabore régulièrement avec elle. Mais, pour cette fois, c'est complètement faux! Je ne sais pas pourquoi elle raconte des salades», insiste-t-il.

Il fallait appeler le garde-faune

«Qui de la SPA ou de la police ment? Nous ne le saurons jamais», déplore Stéphane Coppey, président de la commune. Toujours est-il que, s'agissant d'animaux sauvages, c'est le garde-faune qui aurait dû être appelé. Mais Philippe Dubois, chargé de ce secteur, n'a pas été davantage contacté. Ainsi, dans tous les cas, la procédure n'a pas été respectée.

De plus, plusieurs témoins soutiennent avoir vu les policiers ramasser les cadavres. «Deux agents sont venus avec leur véhicule jusque devant le parvis de l'église. Ils ont enfilé des gants et ramassé les oiseaux, avant de les mettre dans leur coffre et de repartir», détaille l'un d'eux. Une version qui est donc à l'opposé de celle figurant dans le journal de bord de la police municipale.

Les dépouilles des oiseaux ayant mystérieusement disparu, elles n'ont pas pu être analysées. Dès lors, personne ne sait avec certitude ce qui a provoqué cette petite hécatombe. Mais la piste de l'empoisonnement semble la plus sérieuse. «Il y a deux ou trois ans, au même endroit, nous avions eu un cas semblable. A l'époque, nous avions estimé qu'il ne valait pas la peine de faire des analyses. Mais nous avions quand même demandé à la police de renforcer la surveillance, car nous avions de fortes suspicions qu'un citoyen les avait empoisonnés», commente le président.

Une enquête aurait dû être ouverte

Interpellé par «20 minutes», le vétérinaire cantonal Eric Kirchmeier se positionne comme suit: «les polices ont le devoir de collaborer en matière de protection des animaux et de lutte contre les épizooties. Il existe des directives fédérales au sujet des analyses devant être effectuées sur des oiseaux sauvages ayant péri en l’absence de cause claire de leur mort. Dans le cas présent, et après contact avec la commune de Monthey, il s’avère qu’un petit nombre de pigeons ont été retrouvés morts, et éliminés. La police a été informée qu’en cas de suspicion d’empoisonnement, une enquête doit être ouverte.»

La police montheysanne s'est donc trompée et son erreur profite à l'éventuel empoisonneur. Sans analyse, il n'y a ni enquête ni coupable. Dans le doute, «20 minutes» a mené une enquête de voisinage dans le quartier de l'Eglise. Mais les seules réponses concrètes obtenues, l'ont été sous couvert d'anonymat. «Ici, tout le monde sait de qui il s'agit. D'ailleurs, l'auteur s'en vante à qui veut bien l'entendre. Mais je ne peux pas donner son nom ni le dénoncer, car c'est une personne très influente à Monthey. Et je ne veux pas prendre le risque de perdre mon commerce!»

(xfz)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Catogne73 le 08.11.2019 08:24 Report dénoncer ce commentaire

    Sombre histoire de volaille

    Des poulets qui éliminent sournoisement des pigeons...

  • poutine le 08.11.2019 08:18 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    anarchie

    Canton sans fois ni loi, les bouquetins et maintenant les oiseaux

  • Achille le 08.11.2019 08:18 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Étonnant

    Étonnant que ça se passe en Valais!

Les derniers commentaires

  • Sir Hill le 09.11.2019 13:58 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Canton peuplé de primitifs

    Le Valais, l'enfer des animaux...

  • Adrien le 09.11.2019 07:25 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Encore une histoire valaisanne

    Décidément, dans le canton du Valais, rien ne se fait comme ailleurs.

    • Un Confédéré le 09.11.2019 11:03 Report dénoncer ce commentaire

      Pôvres valaisans

      les valaisans vont à Genève ou Lausanne pour aller chercher des emplois qu'ils ne trouvent pas chez eux. Les genevois et les vaudois vont apporter de l'argent au Valais en achetant des résidences et dépenser de l'argent dans leurs stations C'est là, la grosse différence! La Confédération implante des morceaux d'EPFL pour leur offrir des opportunités chez eux et ce sont les autres suisses qui payent!

    • Jcarl le 09.11.2019 12:55 Report dénoncer ce commentaire

      @Confédéré (moi aussi)

      Si les Valaisans trouvent du travail chez vous c'est bien que les patrons vaudois et genevois apprécient les qualités de personnes souvent très bien formées à l'instar des Fribourgeois. Je pense également que l'EPFL qui s'installe chez nous (et ailleurs aussi) y trouve son intérêt. On nous fait passer pour des imbéciles, mais parfois je suis étonné de l'étroitesse d'esprit des personnes qui nous traitent ainsi. Pour information, la Confédération verse aussi de l'argent sous diverses formes à ton canton qui fait également partie depuis 2018 des cantons pauvres. Salutations ensoleillées du VS

    • UN VALAISAN le 09.11.2019 14:47 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Un Confédéré

      Non, non, les plaques VS que vous voyez ce sont des VD et GE qui partent travailler depuis notre beau canton, car chez eux, impossible d'avoir un logement digne de ce nom et pas trop cher. De plus, les assurances, maladie, voiture, sont moins chères que chez eux, sans oublier les allocations familiales, en Valais, ils donnent plus.

  • Hello le 09.11.2019 02:38 Report dénoncer ce commentaire

    Coupable

    Qui a empoisonné ces oiseaux? Ce sont des commentaires anonymes alors quelqu'un peut le dire non?

  • bonne le 09.11.2019 00:05 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    un pigeon

    En voilà un triste nouvelle. L hôpital à fermer les portes cette semaine. C'est peut être une grosse erreur. Maintenant ou soigner les pigeons déplu er ??

  • Gégé le 08.11.2019 23:14 Report dénoncer ce commentaire

    Les Pigeons

    Pour une X que c'est pas nous LES PIGEONS