Hérémence (VS)

26 janvier 2020 22:28; Act: 27.01.2020 06:31 Print

«Le drame m'a ébranlée mais je vais me relever»

par Abdoulaye Penda Ndiaye - En l'espace de cinq heures, une dame de 72 ans a vu son chalet être réduit en cendres et son mari décéder après un malaise cardiaque. Elle témoigne.

storybild

Une retraitée d'Hérémence (VS) rêve de reconstruire son chalet détruit par un incendie en hommage à son mari décédé quelques heures après le sinistre. (Photo: Police cantonale du Valais)

Sur ce sujet
Une faute?

C’était le chalet de l’amour. Là où Nelly (65 ans) et Rudy (72 ans) coulaient une retraite heureuse à Euseigne, dans la commune d’Hérémence. Mercredi vers 3 h du matin, quand ils ont entendu les aboiements de Kimi, ils ne se sont pas inquiétés tout de suite. «Ma chienne a continué à aboyer. Je me suis levée et là, j’ai vu une épaisse fumée. J’ai réveillé Rudy et nous sommes sortis en vitesse.» Une fois dehors, le couple s’est rendu compte à quoi il venait d’échapper. «Je revois encore les images des flammes sur le toit, les explosions de vitres... Après nous avoir sauvé la vie, Kimi est passée entre mes jambes et s’est enfuie», raconte Nelly.


Hélicoptère de la Rega et ambulance

Les pompiers ont combattu le feu toute la nuit et étaient encore sur place le matin pour éviter sa propagation. Son chalet réduit en cendres et Kimi disparu, Nelly va vivre un autre drame. «Vers 8 h, on nous a signalé que notre voiture gênait le passage d’un camion des pompiers. Mon mari est parti déplacer l’auto à environ 500 m. Vers 9 h, ne le voyant pas revenir, j’ai pensé qu’il s’était arrêté chez un voisin pour un café. Puis, j’ai vu la Rega et une ambulance...»

Rester debout

L’infirmière à la retraite et artiste-peintre par hobby a alors eu un mauvais pressentiment. «J’ai couru vers les secours. Ils étaient en train de faire un massage cardiaque à mon mari. Ils n’ont pas réussi à le réanimer», poursuit Nelly en sanglots.
Malgré les drames, la septuagénaire reste combative. «Je suis ébranlée par tout ce qui s’est passé. Mais ma conviction est que dans la vie, il faut toujours se relever.»

Collecte de dons

Après le drame, place à la solidarité. Aussi bien dans le village d'Euseigne que sur le Net, une collecte de dons est en cours. «Nelly a tout perdu. Sa maison, ses biens, ses souvenirs... Cette cagnotte solidaire est lancée pour la soutenir financièrement. ll n'y a pas de petite participation, chaque geste compte», peut-on lire sur leetchi. «C'est énorme, tout le soutien que je reçois. Mon rêve serait de reconstruire le chalet. Je veux faire ça pour Rudy», confie Nelly.