Intempéries en Suisse

11 décembre 2017 16:33; Act: 11.12.2017 16:47 Print

«Petits détails météo aux grandes conséquences»

La Suisse romande a connu des conditions météorologiques très différentes suivant les régions, dimanche. Explications.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

«Les petits détails météorologiques ont de grandes conséquences»: c'est en ces termes que Frédéric Glassey, de Météonews, parle des précipitations et de la tempête de foehn qui ont touché la Suisse durant la journée de dimanche.

Alors que la pluie faisait son apparition sur la majeure partie du pays, avec une limite des chutes de neige avoisinant les 1500m, l'or blanc a continué à tomber sur le Vieux Pays. «C'est ce que j'appelle le miracle valaisan, lorsque de l'air froid est piégé dans la vallée, alors qu'un redoux est constaté en altitude», explique Frédéric Glassey. Et dimanche, le redoux n'a jamais réussi à pénétrer dans le Valais central, protégé par les montagnes. «C'est ce qui permet au canton le plus sec de Suisse de pouvoir bénéficier d'autant d'enneigement», note le spécialiste. Avec d'importantes précipitations et des températures qui avoisinaient les -3 degrés, il est tombé jusqu'à 70 cm d'or blanc en plaine.


Neige balayée jusque dans le Chablais

De violentes rafales de foehn remontant la vallée du Rhône ont alors déplacé cette neige légère depuis Martigny. Et le phénomène a favorisé la formation de congères. «Sur l'autoroute A9, à Saint-Maurice, la neige a été transportée jusqu'à 100m à l'intérieur du tunnel», explique Frédéric Glassey. A la hauteur de Bex (VD), la présence de pluie n'a fait qu'empirer la situation. Et les amas de neige ont causé d'importantes perturbations sur la route et le rail. Ironie du sort, «c'est où il y a eu le moins de précipitations qu'il y a eu le plus de problèmes», note-il.

Ces congères posent également de gros problèmes aux services d'entretien des routes. «Elles produisent en cinq minutes autant de cumul que de fortes chutes de neige en 45 minutes à 1h, précise le spécialiste. C'est pour cette raison que près de 2000 automobilistes se sont retrouvés coincés sur l'A9 dans le Chablais.

Lundi, le retour de fortes pluies devrait rafraîchir un peu l’atmosphère et permettre à la limite des chutes de neige de redescendre jusqu'à 1000m. Et «aucun anticyclone ni redoux majeur» n'est attendu ces prochain jours, prédit le spécialiste.

(mst)