Le Locle (NE)

11 janvier 2020 08:31; Act: 11.01.2020 10:50 Print

«William va mieux, merci du fond du coeur»

La maman du garçon retrouvé gravement blessé dans son collège témoigne dans une vidéo. Le responsable de l'éducation réagit.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

Gravement blessé avant les Fêtes dans son collège du Locle, le petit William va «beaucoup mieux». Telle est l'information contenue dans une vidéo postée jeudi soir dans le groupe Facebook «T'es du Locle si...» par la maman de l'écolier de 7 ans.

«William va beaucoup mieux, merci du fond du coeur», annonce la maman du garçon hospitalisé à l'hôpital de l'Ile à Berne, sans revenir sur les circonstances du drame.

Selon ses premières déclarations, son garçon aurait été tabassé dans les WC du collège, le 28 novembre.

Pas reconnue

Dans une vidéo précédente postée depuis l'hôpital, la maman était en larmes: «Mon fils ne m'a pas reconnue», affirmait-elle en souhaitant un soutien de la communauté du Locle.

L'appel a été entendu: une collecte a été organisée et des messages ont été envoyés. «William et moi vous remercions vraiment du fond du coeur», indique la maman. Les prières et les «bonnes ondes» envoyées ont fait du bien à l'enfant, poursuit-elle.

La famille était «toujours à l'hôpital» pendant les Fêtes, mais «ça c'est super bien passé», précise la maman de quatre enfants.

«On s'est senti aimé», conclut-elle, en disant William «très ému, vraiment touché» par la solidarité déployée autour de lui.

«Heureux et soulagé»

Au Locle, le directeur du dicastère incluant la jeunesse et l'éducation réagit à la publication de la vidéo: «Je suis heureux et soulagé de savoir que l'enfant va mieux, puisque dans un message précédent, la maman évoquait des séquelles irréversibles», commente Jean-Paul Wettstein.

Le dernier contact avec la maman remonte au 22 décembre dernier. Jean-Paul Wettstein n'a jamais pu en établir un; «Je ne suis pas informé. Ni par la maman, ni par la justice», indique le conseiller communal.

Toujours difficile

William n'a pas repris l'école au collège des Jeanneret, contrairement à l'agresseur désigné, qui s'est fait huer. «Le prétendu coupable de 9 ans est en souffrance», disait Jean-Paul Wettstein. Les comportements ont-ils changé? «Non, c'est toujours difficile pour lui», relaye l'élu PLR.

Agression ou accident? La justice tente d'établir ce qui s'est passé dans la matinée du 28 novembre. Au sortir des toilettes, William a été hospitalisé, après un passage en classe. Quatre fractures crâniennes et deux hémorragies cérébrales y ont été constatées.

Un écolier de 4e en accuse un autre, élève de 5e. Mais «sa classe soutient qu'il ne l'a pas tapé», rapporte Jean-Paul Wettstein.

Tout oppose les versions des deux enfants. La vérité risque d'être difficile à établir.

(Vincent Donzé)